Et si le cahier de textes de l’ENT rimait avec continuité ?

Au lycée Jean Jaurès d’Albi, le cahier de textes numérique n’a plus de secrets pour personne. Toute la communauté éducative a adopté ce nouvel outil au travers de l’ENT MIP avec beaucoup de satisfaction. Dans la classe de David Arderiu, enseignant en technologie, les élèves jonglent avec le classeur pédagogique et ses fiches ressources, voitures-robots et tests d’ultrasons, pour réaliser un travail qu’ils finaliseront à la maison en se connectant à l’ENT.

Le cahier de textes numérique, une « obligation » imposée par le chef d’établissement

Comme le rappelle le principal du Collège, Jean-Pierre Crochet, la circulaire de rentrée 2011 a imposé la mise en place du cahier de textes numériques pour remplacer le format papier. « Imposé » est bien le terme adéquat car pour ce chef d’établissement très impliqué dans l’ENT, il n’était pas question de passer à côté de ce nouvel outil très prometteur pour améliorer la communication « hors-établissement », en d’autres termes, avec les parents.

Pour faciliter l’appropriation par les enseignants, des demi-journées de formation ont été dispensées par les deux référents numériques du collège.
Avec un ordinateur dans chaque salle de classe, l’enseignant peut rapidement, en début de cours, faire l’appel et, en fin de séance, compléter le cahier de textes numérique.

Les parents devenus de « gros consommateurs » de cahier de textes numérique

Le cahier de textes a été le premier point d’ancrage pour créer le lien du collège vers la maison, comme le décrit  Jean-Pierre Crochet :

« Assez rapidement, nous nous sommes rendus compte que c’était un outil attendu des familles (…) Il facilite la communication entre parents, élèves et professeurs et surtout, d’après les retours que nous avons, il permet aux parents d’assurer un meilleur suivi de la scolarité de leur enfant ; c’est vraiment l’élément de réussite qui fait que les parents sont devenus de gros consommateurs de cahier de textes numérique ».

Le classeur pédagogique, un bon complément au cahier de textes sur l’ENT

David Arderiu, référent numérique de l’établissement et également enseignant en technologie, a été plus loin que l’usage basique du cahier de textes numérique en créant un classeur pédagogique. Les élèves y ont accès et peuvent retrouver des ressources, comme des tutoriels d’explication d’un cours.

« Cela leur permet d’être plus autonomes dans leurs travaux »,

confie David, et lui laisse plus de temps pour des élèves qui en éprouveraient le besoin.

Le classeur pédagogique contribue également à « transporter » le travail de classe vers la maison, puisque ses élèves y ont régulièrement recours pour faire leurs devoirs.

Pour exemple, après une séance de deux heures de TP sur « le module de détection à ultrasons »  au cours de laquelle les élèves testent leurs calculs avec des voitures-robots qu’ils positionnent sur un circuit, David leur demande de rédiger une synthèse sur ce qu’ils ont appris. Ce travail, par groupe de 3 ou 4, se commence en classe puis est déposé dans leur porte-documents de l’ENT et sera terminé par les élèves à la maison.

Nous suivons Matthieu, Timothé et Paul qui ont décidé de finir leur rédaction ensemble chez Matthieu, un mercredi après-midi.
Une fois à la maison, ils nous expliquent comment ils procèdent pour travailler sur leur document de synthèse. Ils avouent ne pas toujours se réunir pour terminer les travaux ; ils utilisent aussi la messagerie interne de l’ENT pour s’envoyer leur progression.

Pour ces élèves de 3ème, habitués depuis la classe de 6ème à utiliser l’ENT, il n’y a pas de doutes : l’ENT leur est utile en classe mais aussi à la maison. « c’est un confort », souligne Matthieu.

Timothé donne l’exemple d’un élève absent,

« en ce moment c’est une période de grippe, donc quand on est absent, on peut, de la maison, consulter les devoirs à faire sur le cahier de textes »

et Matthieu ajoute que « certains profs mettent aussi les cours sur l’ENT, ce qui nous permet de reprendre le cours à distance pour ne pas avoir à trop rattraper lorsqu’on revient au collège ».

Ils restent néanmoins très lucides quant à l’utilité de l’ENT ; « ce n’est pas avec l’ENT qu’on va discuter avec les copains », souligne Timothé.

C’est bien comme outil de travail scolaire que l’ENT est perçu par nos trois camarades, mais un outil qui simplifie leur vie de collégien.

En partant, la maman de Matthieu nous confie qu’elle se sent rassurée depuis que l’ENT a fait son entrée dans la scolarité de son fils, car elle sait qu’elle peut, à tout  moment, trouver les notes, les devoirs et toute autre information en se connectant avec son code. Cela lui permet aussi de moins solliciter l’administration du collège car elle trouve, sur l’ENT, tous les renseignements dont elle a besoin.

Plus d’infos :
Retrouvez toutes les solutions des ENT KOSMOS, ENTmip et K-d’école ici

lu : 2359 fois