POINT DE VUE

Apprendre avec les écrans entre défis pédagogiques et opportunités technologiques, 2ème partie

Les écrans modifient le rapport au corps , il modifie aussi le rapport à l’espace. C’est en ce sens qu’il importe de penser à nouveau l’espace de formation parce qu’il ne cesse de s’élargir. Il est à la fois le résultat d’un agencement spatial du réel et d’une réflexion sur le virtuel.

Les écrans, et par extension le web, nous amènent à  faire un retour historique. Au moyen âge il y a confusion entre le lieu de travail et le lieu privé, on vit dans le même espace. À la révolution industrielle on cherche à extraire le salarié de son lieu privé pour qu’il consacre toute sa force de travail (on dissocie vie privée et vie professionnelle). L’apparition du web redistribue les cartes en instillant doucement mais régulièrement un principe de porosité des espaces.

Avec les écrans on fait entrer en collision une multitude d’espaces chez les enseignants et chez les apprenants. On peut affirmer sans trop se tromper que le domicile des enseignants (et des apprenants) se professionnalise par intermittence. De la même façon le lieu de formation historique (l’école) doit s’adapter à l’immixion des écrans et imaginer des solutions immobilières innovantes. Tout est à inventer.

Il faut que nous sachions trouver des solutions pour gérer cette situation inédite. De nombreux projets émergent au titre desquels on peut citer le projet scaleup.

L’écran partout qui ouvre de nouveaux horizons qui mélange les espaces est un espoir mais c’est aussi, une crainte. Faut-il savoir se décconnecter, s’éloigner des écrans par intermittence ?

 

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Numérique en EPS et au-delà : la nouvelle et efficace posture de l'enseignant ! - Ludovia Magazine

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top