RETOURS D'USAGES

Mise en place d’une classe accompagnée à l’aide d’une Moodlebox

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 15ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Innovations & Institutions autour du numériques éducatif ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 20 août.

 

Mélanie Auriel présentera « Mise en place d’une classe accompagnée à l’aide d’une Moodlebox : exemples concrets d’usages en anglais en collège  » sur la session III « Renouvellement des pratiques & numérique ».

 

Problématique pédagogique :

Comment gérer l’hétérogénéité en classe ? Comment susciter la motivation d’élèves de plus en plus zappeurs ? Comment permettre aux élèves de travailler à leur rythme en toute autonomie ? Comment différencier tout en garantissant un réel suivi de tous les élèves? La solution peut résider dans la mise en place d’une classe accompagnée -selon la méthode d’Alan Coughlin (http://letlearn.eu/). Le principe est de permettre à l’élève de suivre un parcours individuel d’apprentissage qui développe l’autonomie dans un cadre coopératif. Il s’agit de donner aux élèves le contrôle sur leur rythme de travail afin qu’ils ne subissent plus celui imposé par le cours.

Pour résumé, en 3 points:
– Le but de la classe accompagnée est d’amener les élèves à plus d’autonomie, de créativité et de collaboration, objectif vers lequel on va tendre tout au long de l’année. Concrètement une “fiche parcours” est distribuée à chaque élève, qui est libre de choisir l’ordre des activités qu’il va travailler, avec qui il souhaite collaborer et pendant combien de temps. Contrairement à la classe inversée, il n’y a pas de contenus à travailler à la maison. Le principe de devoirs à la maison est souvent problématique en collège. Les collégiens ne sont pas, pour un grand nombre, en mesure de découvrir seuls, en amont du cours, des contenus nouveaux. La quasi-totalité du travail est réalisé en classe.

– Les interventions magistrales de l’enseignant (Teacher talks) n’interviendront que lorsque le professeur jugera que cela est nécessaire pour le groupe. Cette intervention ne sera possible qu’une fois que tous les élèves se seront heurtés à la difficulté. Les élèves peuvent ainsi tirer profit du temps de cours « démagistralisé » où les autres élèves sont autant de ressources pour un apprentissage co-construit et collaboratif.

– Un aspect essentiel est que la partie cours magistral n’intervient pas en amont, comme dans la classe inversée lorsqu’on cherche à faire passer des notions en vidéo par exemple, mais au moment opportun, lorsque les élèves ressentent un besoin d’information dans l’optique de la réalisation d’une tâche. Exactement comme lorsque les élèves regardent des vidéos YouTube ‘how to’ parce qu’ils manquent de connaissances par exemple pour l’utilisation d’une fonction d’un jeu vidéo. L’enseignant accompagne les élèves au fur et à mesure de leurs besoins.

Apport du numérique :

Mais comment mettre à disposition des élèves des ressources audio, vidéo, exercices interactifs, forum, wikis pour qu’ils puissent, en fonction d’une fiche parcours, choisir l’ordre des activités qu’ils vont travailler pour progresser et réussir la tâche finale ?

D’un point de vue technique, cela peut s’envisager avec l’utilisation d’une moodlebox, petit boîtier qui se pose sur la table et déploie une plateforme Moodle à toute la classe en générant son propre réseau wifi (explications techniques: https://moodlebox.net/fr/). L’élève se connecte à ce boîtier nomade grâce au navigateur internet des tablettes de l’établissement ou de son propre smartphone. Il accède ainsi aux diverses ressources mises à disposition par l’enseignant sur cette plateforme Moodle nomade, ce qui résout les problèmes d’accès réseau, de sites web 2.0 avec pubs ou qui deviennent payants, de transfert de fichiers, de ressources éparpillées, de QR codes et mots de passe multiples, de streaming vidéo qui bloque.

Cette moodlebox va permettre, grâce à des plugins de Moodle installés, de créer simplement des exercices interactifs type flashcards ou étiquettes déplaçables pour l’apprentissage lexical, des vidéos interactives pour vérifier la compréhension orale, des images interactives pour un apport culturel…. à l’intérieur d’un parcours d’apprentissage personnalisé. Le côté interactif des diverses activités permet à l’élève de se tester, de s’auto-évaluer à son rythme. Cela permet aussi de dégager du temps pour l’enseignant afin qu’il se consacre davantage aux élèves les plus en difficultés.

L’élève pourra travailler à son rythme en autonomie à partir de fichiers audio ou vidéo différenciés :
– Grâce à l’activité « Devoir » de Moodle, l’élève pourra déposer sa production orale après s’être enregistré avec une tablette de l’établissement ou son téléphone portable. La baladodiffusion ne nécessite donc pas d’outils supplémentaires pour faire écouter des fichiers son ou collecter les enregistrements.
– L’élève dispose également d’une barre de progression visuelle qui lui indique le chemin parcouru et celui restant à parcourir.

Au sein du parcours d’apprentissage, la navigation peut être encadrée afin que l’élève suive une progression définie par l’enseignant ou pas. Cela n’est pas obligatoire. On peut laisser en classe accompagnée les élèves autonomes sur l’apprentissage. Soit c’est l’élève qui marque l’activité comme achevée. Cela lui permet de savoir ce qui a été fait ou non, ainsi qu’à l’enseignant qui peut ainsi contrôler la progression. Soit la validation se fait par l’enseignant en mettant une condition par exemple: une fois que tu as terminé cette activité, appelle-moi pour que l’on voie ensemble ce que tu as retenu, compris….. Et c’est moi en tant qu’enseignant qui valide. Chaque groupe progresse à son rythme mais ainsi l’enseignant peut sur certaines activités donner un feedback obligatoire sur le travail réalisé. Chaque avancée dans le parcours est consultable par l’enseignant sur sa tablette. Les parcours peuvent même être conditionnels en fonction des réponses données par les élèves (adaptive learning).

Pour les activités collaboratives, les élèves se connectent au forum créé et modéré par l’enseignant. Cela permet de travailler la production et la compréhension écrites, chaque élève ayant la possibilité d’argumenter en fonction des réponses précédentes. L’écriture collaborative prend également tout son sens avec l’utilisation du wiki de Moodle. Le plugin Corrections facilite, comme son nom l’indique, la correction entre pairs avec relecture collaborative. Il est également possible de ludifier les activités en permettant à l’élève de gagner des récompenses virtuelles qui l’incitent à persévérer et à se surpasser. Collecter des épées dans la séquence sur le Roi Arthur engendre un regain de motivation au service de la tâche. Autre récompense: les badges. Ils sont un bon moyen de conclure le passage d’une étape, par exemple l’achèvement d’un cours, et de marquer ainsi une progression par une récompense. L’enseignant définit lui-même les critères qui permettent de les décerner.

Enfin, si l’enseignant souhaite mettre en ligne ses cours créés sur la moodlebox sur un ENT (Moodle académique), il suffit de les importer sur la plateforme en ligne pour les rendre accessible en dehors du temps de classe. La moodlebox possède une prise RJ45 lui permettant d’être reliée à internet si besoin.

Relation avec le thème de l’édition :

– L’innovation réside dans l’utilisation d’un boîtier qui permet de s’affranchir d’une bonne connexion réseau tout en ayant à disposition des outils permettant d’individualiser les apprentissages et de suivre la progression de chaque élève.

– L’innovation réside aussi dans la mise en place par le conseil départemental du Morbihan d’une Ticothèque (prêt gracieux de matériel numérique aux enseignants du Département). Cette moodlebox peut donc être prêtée à l’année aux professeurs qui le souhaitent et personnalisée en fonction de leurs desiderata. Elle peut sinon être « construite » à partir des instructions du site moodlebox.net .

– L’innovation réside enfin dans la mise en place d’un accompagnement technique et pédagogique par une enseignante détachée, recrutée par le Département qui forme les enseignants à cette pratique (classe accompagnée) et à cet outil (moodlebox) grâce à ses connaissances techniques et sa connaissance du terrain.

Plus d’infos sur : Mélanie Auriel
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#15 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page http://www.ludovia.com/tag/ludovia-2018/

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top