RESSOURCES NUMÉRIQUES

Opération Capsules

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 15ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Innovations & Institutions autour du numériques éducatif ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 20 août.

 

Elodie Camo présentera « Opération Capsules » sur la session II.

 

Problématique pédagogique :

Partant de l’observation des élèves du premier degré, et de l’analyse des pratiques enseignantes existantes, nous nous sommes penchés sur la possibilité d’introduire un nouvel outil (la capsule vidéo : courte vidéo d’une à deux minutes) comme moyen à la fois de faire bouger les élèves dans leur manière d’aborder les apprentissages, mais également de faire évoluer les enseignants du premier degré dans leur manière d’enseigner.

Nous sommes aussi partis du point de vue que la capsule vidéo avait « deux vies », celle de sa conception et celle de son utilisation. Les problématiques que nous avons mis en exergue sont :
– Comment l’élaboration et l’utilisation des capsules vidéo permettent-elles aux élèves d’acquérir à la fois des compétences transversales et disciplinaires et de développer des stratégies cognitives et métacognitives ?
– Comment la création de capsules vidéo par les élèves demande-t-elle aux enseignants de modifier leurs pratiques d’enseignement ?

Cette année, ce projet de recherche d’innovation et de formation, à la volonté à la fois de s’élargir au collège et d’emmener les professeurs sur cette réflexion, mais aussi vise à se développer grâce à l’élaboration de qrcode rendant disponibles les capsules vidéo au quotidien dans la classe et à la maison (via l’ENT).

Apport du numérique :

L’apport du numérique se situe à deux niveaux :
Première vie de la capsule (phase de création de la capsule par binôme : cf description C-3) :
Avant d’être tournée la capsule doit être scénarisée mais nécessite également un support de présentation. Les supports utilisés dépendent bien évidemment des outils disponibles dans l’école. Les classes participant à ce projet disposent d’un Tableau Blanc Interactif, de classes mobiles tablettes (android ou ipad). Les binômes ont le libre choix de leur support de présentation. Ils peuvent utiliser soit :
– Le TBI et son logiciel ( activinspire ici) pour préparer leur présentation et ils seront filmés en train de manipuler le TBI.
– Soit une tablette et ses applications qu’ils pourront filmer (grâce à l’enregistreur d’écran) s’ils ne souhaitent pas être vus sur la vidéo et commenter.
Deuxième vie de la capsule (phase de valorisation : cf description C-3)
Le numérique est ici représenté avec trois outils utilisés en parallèle :
– Le qrcode et donc une tablette pour le flasher : dans la classe, les élèves ont à leur disposition des tablettes leur permettant de flasher un qrcode renvoyant à une capsule tournée soit par eux, soit par leurs camarades (toutes les capsules sont patagées et mutualisées pour constituer un « stock commun »). Les capsules peuvent concerner soit des contenus disciplinaires (qrcode placés sur des affichages), des contenus méthodologiques (qrcode sur des boîtes de jeu expliquant la règle), transversaux…
– L’ENT : les capsules vidéos sont mis en ligne dans la médiathèque de l’ENT afin d’être rendues disponibles aux élèves voulant si référer de leur domicile. Il est ensuite possible pour l’élève de voir et revoir la/les vidéo(s) autant de fois qu’il le souhaite car, je cite « il est plus facile d’apprendre et comprendre une capsule si ce sont nos propres mots » (extrait d’interview d’élèves). L’élève peut également commenter la vidéo ou envoyer des mails aux concepteurs afin d’avoir plus de précisions.

Relation avec le thème de l’édition :

En relation avec ce thème, « l’opération capsules » a pour objectif de produire des changements à la fois dans la relation de l’élève à l’école (nous avons constaté une plus forte motivation à venir en classe pour les élèves créant et mutualisant leurs capsules) ; mais aussi au niveau de la posture de l’enseignant qui n’est plus celui qui transmet mais celui qui accompagne.

Comme toute innovation, le projet est passé et passera encore par plusieurs étapes, le projet a tout d’abord été mené sur une classe. Tout en étant convaincu de l’aspect positif de la création de capsules, l’enseignant n’avait toutefois pas encore pu identifier les étapes et lister précisément les compétences en jeu. Grâce à l’accompagnement de l’institution (la DSDEN), nous avons pu établir à la fois les étapes de création de capsules mais aussi les compétences en jeu (cf : http://ticepo.ac-montpellier.fr/06_INNOVATION/CAPSULES_VIDEO/capsules_video.html). Nous avons également recherché les impacts et stratégies développées à la fois pour l’élève sur le chemin de l’apprenant actif, mais aussi pour l’enseignant dans sa quête du changement de posture, en proposant à d’autres enseignants et leur classe de se lancer dans l’aventure (20 classes actuellement).

L’institution, représentée ici par le formateur permet grâce à des animations pédagogiques mais aussi des stages, de véhiculer « l’opération capsules » afin de mutualiser, partager les initiatives et les pratiques. Il s’agit également de prendre en compte les différents outils numériques à disposition, d’accompagner dans leur utilisation mais aussi d’identifier les obstacles et réticences qui pourraient « empêcher » les enseignants de se lancer dans l’innovation.
La relation innovation/institution tend ici à accompagner, partager, débloquer si nécessaire.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Les enseignants sont amenés à échanger sur les différentes manières d’aborder le sujet avec leurs élèves. Ils mutualisent leurs travaux sur les différentes façons de mettre en place le dispositif.
D’autres ont mis en place des partenariats sur l’ENT afin de mutualiser les capsules produites.

Des groupes de travail se sont mis en place à la fois au sein des écoles dans lesquelles plusieurs collègues veulent mener à bien ce projet, mais aussi au sein du groupe départemental tice afin d’en mesurer les impacts.

Une cohésion se créé entre tous les participants à ce projet permettant d’associer recherches et développement. Le lien école/collège pourra également être renforcé à la fois entre les élèves du primaire et du collège mais aussi entre les enseignants du primaire et les professeurs du collège de secteur.

L’opération capsules permet un enrôlement des élèves dans les apprentissages, il augmente la motivation et l’autonomie. La compréhension et la conceptualisation en sont améliorés par le changement de posture également de l’élève : il passe de celui qui comprend à celui qui doit comprendre pour se faire comprendre.

Plus d’infos sur : Elodie Camo
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#15 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page http://www.ludovia.com/tag/ludovia-2018/

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top