Non classé

TwittenRimes : projet d’écriture collaborative autour de la poésie

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 15ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Innovations & Institutions autour du numériques éducatif ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 20 août.

 

Laëtitia Vautrin, Antonia Carriquiry & Laurent Vergracht présenteront « TwittenRimes : projet d’écriture collaborative autour de la poésie  » sur la session II.

 

Problématique pédagogique :

De nombreuses études montrent que pour la plupart des élèves, l’apprentissage de la poésie est un moment rébarbatif. (Le Nouvel Observateur du 19-25 juin 1997 «le dégoût de la poésie», Claude Roy) Commencer dès la petite section un apprentissage adapté, c’est amorcer un processus qui préparera les élèves à découvrir et à apprécier la richesse et la variété de toutes les poésies possibles.

Entrer dans le monde de la poésie, c’est découvrir de nouvelles possibilités offertes par les mots, un nouveau mode d’expression qui fait appel à l’imagination pour transmettre et recevoir des valeurs personnelles et universelles. C’est aussi une invitation à éprouver différemment tout d’abord son rapport à sa propre langue, et ensuite son rapport aux autres, à leurs pensées et aux différents moyens qui existent pour les exprimer.

L’expression poétique enrichit l’approche du langage et de l’écrit, elle possède également une dimension ludique qui montre qu’on peut jouer avec les mots pour exprimer une pensée un ressenti ou une émotion. Les règles poétiques (rimes, forme, figures de style..) obligent à une réflexion qui peut sembler difficile au départ mais qui permettront à l’élève de comprendre qu’en fait elles aident le poète à à s’exprimer. Le cadre qu’elles définissent n’empêche pas sa créativité mais la stimule au contraire.

Le point de départ de notre réflexion est la certitude que les enjeux sociaux de la communication écrite sont cruciaux : comment permettre à nos élèves d’écrire pour être compris de tous à travers la poésie et garantir ainsi une intégration sociale ! La maîtrise de la langue est au coeur des missions de l’École de la République.

TwittenRimes c’est plus de 50 classes allant du cycle 1 et cycle 3 qui s’initient à la poésie en travaillant ensemble. C’est un projet d’écriture collaborative via le réseau social Twitter ou Edutwit autour de la poésie sur un thème commun avec des contraintes linguistiques. Ce projet part du principe que l’enseignement de la poésie à l’école doit intégrer la double dimension ludique et technique avec l’acquisition de compétences linguistiques.

Apport du numérique :

Le projet #TwittenRimes n’est pas qu’un échange de textes poétiques entre classes. Le choix de l’utilisation d’un outil comme Twitter (ou Edutwit) permet d’augmenter ces échanges par l’ajout de photos, vidéos, documents audios, véritables plus-values aux productions des élèves, mais aussi de faire découvrir ce qu’est un réseau social à nos classes, les échanges dépassant parfois le cadre du projet et se prolongeant entre classes après la fin de celui-ci.

La possibilité de mettre le texte en voix donne toute sa dimension à ce travail sur la poésie. Celle-ci n’est pas qu’une trace écrite, elle ne se lit pas comme un autre texte. Les applications d’enregistrement audio ont été l’occasion de faire travailler les élèves sur la musicalité d’un texte poétique, sur l’émotion qu’il doit véhiculer.

D’autre part, #TwittenRimes est l’occasion de faire produire aux élèves des documents multimédias, de les initier à d’autres formes de productions qui changent de ce qu’ils peuvent avoir l’habitude de faire. Lors de ces productions multimédias les illustrations ou le travail associé en Arts Plastiques sont également mis en valeur.

Enfin, nous avons pu réaliser lors de la première saison un recueil virtuel regroupant toutes les publications des élèves, quel que soit le média utilisé : https://www.genial.ly/View/Index/5907101acaaff20e88aeb99c
et le diffuser à tous. Le blog twittenrimes s’enrichie de jour en jour de ressources pour les enseignants.

Relation avec le thème de l’édition :

Le dispositif #TwittenRimes pousse les enseignants participants aux projets à innover (aborder autrement la production d’écrits poétiques) dans leurs classes en concevant des propositions pédagogiques, des situations d’enseignement inédites et originales, en trouvant des solutions pour répondre aux besoins des élèves.

#TwittenRimes est ancré dans les principes et les objectifs du programme de français. Il contribue à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences, en particulier de la langue française (qui est l’outil premier de l’égalité des chances, de la liberté du citoyen et de la civilité) et de la culture humaniste.

Avec #TwittenRimes, les classes ont pu donner tout son sens à l’utilisation d’un réseau social qui a permis de rassembler et faire échanger plus de 400 élèves d’un bout à l’autre du globe. Ce projet a aussi fait écho à plusieurs projets académiques, projets d’école, qui mettent en avant la nécessité de développer les aptitudes des élèves en expression écrite, expression orale en apportant une nouvelle façon de créer pour les élèves.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Un travail autour de cet art permet de travailler des compétences de plusieurs de ces dimensions : le développement des dimensions sociales, esthétiques et culturelles augmentées par l’apport des outils numériques. D’un point de vue esthétique, la poésie permet d’exprimer le ressenti de ses émotions si l’on permet à l’élève de les éprouver et si on lui apprend à être à l’écoute de son monde intérieur.

Ce travail peut favoriser un ressenti intense de la vie et de sa réalité. En ce qui concerne la dimension sociale, la polyphonie permettra, grâce aux multiples possibilités d’interprétations, de libérer les élèves de la peur du jugement, et on peut imaginer qu’elle les amènera à prendre leur place dans un groupe en osant proposer un point de vue différent. Elle permet aussi d’apprendre à douter, à remettre en question ce que l’on a pensé et par conséquent à entendre le point de vue de l’autre.

De plus, #TwittenRimes a permis aux classes impliquées de travailler autour d’un projet commun avec une réelle interaction au sein des binômes, une émulation poussant chacun (élève comme enseignant) à sortir de sa zone de confort pour découvrir, expérimenter de nouveaux procédés de créations dans un but commun.

Plus d’infos sur : Laëtitia Vautrin, Antonia Carriquiry & Laurent Vergracht
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#15 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page http://www.ludovia.com/tag/ludovia-2018/

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top