musées-mediathèques

Visite virtuelle d’une villa gallo-romaine

ville galo romaine

L’époque romaine voit l’émergence et la diffusion d’un modèle d’exploitation agricole fondé sur de grands domaines : les villas. La fouille de l’une de ces grandes exploitations, à Loupian sur le littoral languedocien, dévoile une facette du monde rural de la Gaule romaine, avec ses grands propriétaires qui partageaient leur temps entre otium (temps du repos et de l’étude) et negotium (le temps des affaires), ses domaines agricoles exploités par une main-d’œuvre d’esclaves.

Entre la première ferme (Ier siècle avant notre ère) et la résidence luxueuse de l’Antiquité tardive, cette villa du Midi de la Gaule a connu des recompositions successives témoignant d’activités agricoles et artisanales diversifiées, et d’aménagements résidentiels à la mode des temps.

Le site Internet invite à la découverte d’une résidence rurale qui a été minutieusement fouillée depuis les années 1960 et étudiée avec son espace domanial. Il témoigne du renouveau permanent de la recherche sur les villas en Gaule romaine, de l’état actuel des connaissances, et de la diversité des expressions architecturales à travers les provinces gauloises.

«Plusieurs villas romaines de divers pays ont fait l’objet de modélisation 3D et de présentation d’images virtuelles. […] La spécificité de la visite virtuelle de Loupian est d’introduire la succession des états au fil des siècles, de présenter toutes les composantes d’une exploitation agricole et de donner à voir une partie des cultures». Christophe Pellecuer, conservateur à la DRAC Languedoc-Roussillon, auteur du site www.villa.culture.fr

Explorer les trésors de Villa-Loupian : avec 4 reconstitutions de la villa, 250 photos, 150 plans, cartes et schémas, 30 extraits vidéos, un panoramique 360° de mosaïques polychromes exceptionnelles et des présentations animées… le site présente une mine de données vivantes accessibles à tout public. Un volet destiné aux enseignants et aux scolaires présente des explorations interactives de l’intérieur de la résidence et des espaces environnants, complétées par 12 fiches pédagogiques et 10 jeux.

Cette production multimédia met en lumière l’opération exemplaire qui a associé l’État aux collectivités territoriales, et le partenariat avec la communauté de communes du nord du Bassin de Thau. Une équipe pluridisciplinaire composée d’archéologues, de restaurateurs, d’architectes, de médiateurs a concouru à la recherche, la préservation des vestiges et l’accueil du public sur le musée, qui a été créé en 2000 au cœur du site archéologique.

Disponible en français et en anglais, cette visite virtuelle fait partie de la collection multimédia    «Grands    sites    archéologiques»    éditée    par le  Département de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la technologie, au Secrétariat général, en collaboration avec la sous-direction de l’archéologie de la Direction générale des patrimoines. Le site vient ainsi compléter une collection riche d’une vingtaine de sites multimédias qui permettent à un large public à travers le monde de découvrir ou d’explorer de façon inédite des sites patrimoniaux exceptionnels parmi lesquels figurent Lascaux, Saqqara, Saint-Denis ou les épaves corsaires de la Natière.

Plus d’infos : www.grands-sites-archeologiques.culture.fr

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top