recherche

L’expression identitaire « mobile » des jeunes : vers une autre narration de soi

C’est dans cette dernière sphère que les jeunes se servent de cet outil technologique pour « narrer » leur identité. Les jeunes donnent un sens authentique à leurs téléphones mobiles en dépassant largement l’appropriation des espaces intimes. Ils rejoignent une «mobilité» qui reflète leur désir d’être et une volonté d’existence unique.

Le titre de cet article a donc une signification double :

– d’une part nous voudrions analyser l’expression « mobile» de l’identité des jeunes pour comprendre comment ils expriment leur soi à travers cet outil ? Quelles sont les fonctions numériques au delà de l’audio-visuel que les jeunes revendiquent ?

– d’autre part, nous porterons un regard « sensible » sur cette expression mobile. C’est à dire que nous expliquerons les différentes manières par lesquelles le récit de vie des jeunes se structure avec cet outil. Sommes-nous face à une technologisation de soi ? Comment comprendre l’expression numérique de soi des jeunes ?

Pour répondre à ces questions nous avons réalisé une enquête auprès d’une population jeune (18-28 ans), multiethnique, habitant la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB)[1]. Avec une méthodologie «d’immersion» nous avons essayé de recueillir le plus authentiquement possible leurs paroles et leurs «expressions» mobiles. Cet article propose donc une réflexion des représentations narratives et expressives du téléphone mobile chez les jeunes.

Il analyse les aspects significatifs de l’usage personnalisé d’une technologie miniaturisée mais fortement éloquente et parlante de soi. L’identité narrative, selon Ricoeur, évoque le récit structuré de vie grâce auquel l’individu définit ses caractéristiques (Ricoeur, 1990). Elle se sert des outils pour produire et exprimer ainsi un récit de vie. Ce dernier peut être compris comme un vecteur d’interaction et de communication pour les jeunes.
Situer les identités jeunes dans cette configuration nous aide à comprendre leurs rapports. Connaître les manières et les sens que les jeunes établissent à partir de l’utilisation de mobiles, c’est comprendre pourquoi, comment, quand, où et dans quel but ils créent et recréent des relations culturelles en utilisant certaines fonctionnalités du mobile telles que la vidéo et la photographie.

Communication scientifique Ludovia présentée par Nayra Vacaflor le mardi 30 août 2011 à 15h30 plus d’infos sur www.ludovia.org

Biographie

Docteur qualifiée et ATER en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Bordeaux 3, au sein du laboratoire de recherche MICA.
De nationalité bolivienne, j’ai réalisé mes études universitaires en Communication Sociale et je me suis spécialisée en communication, culture et développement social. J’ai réalisé plusieurs projets pluridisciplinaires aux niveaux local et international, en me rapprochant de la communication participative et l’éducation populaire.
Mes centres d’intérêts : médias et générations, communication sociale & audiovisuelle, cultures populaires et communication, éducation aux médias, Cultural Studies & Amérique Latine.

[1] Cette méthodologie se base sur l’enquête que nous avons réalisée avec Mahdi AMRI pour notre article intitulé « AMRI Mahdi, VACAFLOR Nayra. Téléphone mobile et expression identitaire : Réflexions sur l’exposition technologique de soi parmi les jeunes. In : Les Enjeux de l’Information et de la Communication, [en ligne]. Disponible sur : grenoble3.fr

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top