POINT DE VUE

Penser au-delà du tableau blanc interactif

Au cours des dernières années, il y a eu une prolifération incroyable de la technologie dans les salles de classe. Les enseignants ont des tableaux blancs interactifs (TBI), des iPads, des tablettes et des appareils mobiles à leur disposition dans la salle de classe. Mais comment utiliser au mieux ces puissants outils ?

D’après notre expérience avec de nombreuses écoles pour la mise en place et la formation des enseignants à l’utilisation de la technologie. Nous avons vu un éventail d’approches et de méthodes dans l’appropriation de la technologie et avons développé quelques meilleures pratiques et stratégies de base qui peuvent être appliquées à de nombreux projets technologiques différents.

Female Student Writing Answer On Whiteboard

 

Appeler un projet en fonction de son objectif

La mise en œuvre de la technologie dans n’importe quelle école est un processus en constante évolution, et plus qu’un objectif final. Les projets qui utilisent des tableaux interactifs, des programmes informatiques et le BYOD (apportez votre appareil personnel) peuvent être utiles et efficaces pour les élèves, les enseignants et la communauté scolaire dans son ensemble. Mais arrêtons-nous un moment et considérons l’impact de la façon dont nous parlons de tels projets.

Bien que cela puisse paraître banal, la façon dont nous parlons de quelque chose façonne notre façon de penser. Combien de fois entendons-nous projet de tableau blanc interactif d’une école, de BYOD ou tablettes ? Si ces efforts valent vraiment le temps et l’argent investis, ils sont en fait des projets d’apprentissage. N’est-il pas plus logique de nommer le projet en fonction de son objectif ? Au lieu de demander aux enseignants et aux administrateurs d’appuyer un projet de TBI, demandez-leur de participer à un projet d’apprentissage personnalisé et interactif. Un tel projet serait axé sur le développement de futures méthodes d’enseignement et d’apprentissage, et les outils sélectionnés pour soutenir le projet seraient les TBI et les tablettes numériques.

Si nous désignons les projets d’équipement en TBI comme projets d’apprentissage interactif, on pensera leur mise en œuvre différemment.

 

Une illustration d’un espace d’apprentissage interactif. Les élèves travaillent en groupe sur le même support, partagé depuis l‘appareil de l’enseignant sur le TBI et les tablettes.

Une salle de classe avec un tableau blanc interactif et une connexion à Internet, a littéralement mis le monde à la portée de ses élèves et de ses enseignants. Maintenant, ajoutez une simple webcam et des haut-parleurs et l’espace est encore transformé en un moteur d’apprentissage interactif. Imaginez ce que cela signifie pour l’enseignement en classe actuellement. La question est : Comment pouvons-nous aider les élèves, les enseignants et les administrateurs à tirer parti de ce puissant nouvel espace d’apprentissage ?

Les besoins des élèves en apprentissage

Les utilisations les plus innovantes des tableaux interactifs se produisent lorsque les enseignants ont le temps de collaborer avec leurs pairs et d’autres professionnels. La première question à poser à un enseignant dans le cadre d’un projet d’espace d’apprentissage interactif, concerne leurs élèves. Nous leur demandons de parler des besoins et des intérêts de leurs élèves. Ensuite, nous leur demandons de dire ce qu’ils enseignent en ce moment. Nous leur posons ensuite des questions sur leur classe et l’environnement d’apprentissage qu’ils veulent créer. Nous continuons nos questions dans cette direction, et la dernière question que nous posons est de savoir comment la technologie peut aider à soutenir et à encourager tout ce qui s’était dit. Notez que nous n’avons pas encore parlé des tableaux blancs interactifs. Ceci est intentionnel car nous souhaitons garder le focus là où il doit être ‘’les élèves et l’environnement d’apprentissage’’ et libérer les enseignants de penser à toutes les possibilités, pas seulement celles qu’ils peuvent associer à un tableau blanc interactif.

Laisser les élèves utiliser le tableau interactif

Les TBI créent une dynamique intéressante et, ce faisant, appuient l’idée que la classe, enseignant et élèves, est un ensemble d’apprenants. Les enseignants sont souvent appelés les «apprenants experts» et les élèves sont les «apprenants novices». Parfois, lorsqu’il s’agit de technologie, ces rôles sont inversés. Nous encourageons les enseignants à profiter de cette opportunité passionnante et à l’utiliser comme une ouverture pour donner plus de pouvoir à leurs élèves.

Les élèves sont enthousiastes pour interagir et collaborer ensemble sur le TBI

Il n’y a rien de mal à laisser les élèves s’impliquer dans la planification des leçons et des projets. En fait, les élèves devenant experts, vont vraiment améliorer les utilisations novatrices de la technologie dans la salle de classe. Lorsque les élèves deviennent des enseignants, des choses étonnantes se produisent, et un gain de temps énorme est constaté.

Les meilleurs outils interactifs sont transparents

Quand un enseignant ou un élève travaille sur un projet ou une leçon, ils ne se concentrent pas sur le tableau. Ils sont concentrés sur le sujet ou le problème en question.

L’une des fonctionnalités logicielles les plus négligées d’un TBI, est ce que l’on appelle la couche de transparence ou la couche d’annotation de bureau.

Ces outils permettent à un enseignant ou un élève de travailler dans deux applications à la fois. Il ressemble à ce qu’un enseignant aurait fait lorsqu’il travaillait avec un rétroprojecteur et deux feuilles transparentes. L’une serait sur le fond et contiendrait un passage, une image ou quelque chose à baliser. La deuxième feuille était au-dessus de la première. L’enseignant ou l’élève écrirait sur la couche supérieure sans modifier la couche d’origine ou inférieure.

Ce type d’outil logiciel permet par exemple de:

  • Utiliser une application comme Google Earth et être en mesure de mettre en évidence une route ou un trajet
  • Démontrer la perspective dans une œuvre d’art
  • Établir une épreuve ou une équation, mesurer un angle ou superposer une forme géométrique tout en utilisant simultanément Google Earth ou une vidéo
  • Participer à une conférence Web avec une classe à distance tout en explorant simultanément une carte interactive et prendre des notes ou résoudre un problème
  • Demander aux élèves d’utiliser un site Web de statistiques et leur demander d’explorer les données, de démontrer et de discuter de trois anomalies qu’ils jugent intéressantes

Des élèves en train de dessiner sur la planète terre

 

Pour tirer le meilleur parti des puissants tableaux blancs interactifs, les écoles doivent avoir une vision claire et un but pour leur utilisation, c’est-à-dire :

Fournir des présentations dynamiques

Les tableaux interactifs permettent d’intégrer des vidéos, des images, des sons et des simulations interactives dans des diapositives ou des écrans pour donner plus de poids à une leçon ou à une introduction à un projet. De plus, le logiciel du tableau blanc permet d’enregistrer ce qui se passe dans l’espace d’apprentissage et de rendre ces expériences disponibles en vidéos, afin que les élèves et les familles puissent participer aux cours à la maison ou ailleurs.

Collaborez avec un enseignant en présentiel ou à distance

Un tableau interactif et des applications Web comme Skype, Google Hangouts, Microsoft Lync, etc… peuvent maintenant être utilisés par les enseignants pour collaborer en temps réel sur les leçons, discuter de nouveaux modèles d’instruction, ou même une conférence avec les parents, ou un spécialiste.

Grâce à ces outils de collaboration, les équipes enseignantes peuvent maintenant offrir du soutien à leurs pairs, et se rendre disponibles pour une formation individuelle et un soutien dans les salles de classe.

L’éducation devient moins sur le lieu et plus sur l’espace

Le tableau blanc interactif et d’autres technologies peuvent être des outils inestimables pour aider à réduire les limites de temps et d’espace de la salle de classe traditionnelle. À mesure que les enseignants se sentiront plus à l’aise avec ces conseils et qu’ils développeront par la suite de nouvelles façons de les intégrer à d’autres outils tels que les dispositifs d’apprentissage personnel, l’espace d’apprentissage continuera à se transformer. Avec plus d’écoles créant des espaces d’apprentissage personnalisés et interactifs, il existe une opportunité pour un changement transformateur où les élèves et les enseignants sont habilités à naviguer et créer leur propre chemin d’apprentissage.

L’enseignement doit mettre l’accent sur la connexion des élèves avec un apprentissage personnalisé et interactif et non sur la « chose » – le gadget- pour voir des changements épiques dans l’efficacité pédagogique et habiliter chacun à devenir un apprenant expert.

 

Plus d’infos :

Besoin d’informations sur les projets d’apprentissage interactif, contactez tbi-direct.fr

 

 

Article diffusé dans le cadre d’un partenariat

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top