MANIFESTATIONS

En classe, je joue donc je suis ?

Organisé par le département des Pyrénées atlantiques en partenariat avec l’Education Nationale EIDOS64, le forum des pratiques numériques en Education s’est tenu mercredi 30 janvier à Pau.

Ce temps d’échange et de partage destiné à tous les acteurs de l’éducation  (enseignants de tout niveau, personnels de direction et d’inspection, chercheurs, collectivités, parents d’élèves…) rencontre chaque année depuis 11 ans un succès sans cesse renouvelé avec, pour l’édition 2019, plus de cinq cents participants.

Les organisateurs ont choisi cette année le thème de la ludification des apprentissages : En classe, je joue donc je suis ?

Le lien entre jeu et apprentissage ne va en effet pas de soi ; la classe serait-elle trop sérieuse pour que l’on ne puisse « s’y amuser » ? Pourtant, les enseignants sont souvent invités de nos jours à proposer une approche d’apprentissage plus ludique à leurs élèves. Le numérique ouvre d’ailleurs considérablement le champ des possibles.

Le programme EIDOS garde une forme qui a fait ses preuves : la matinée s’est déroulée à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour avec les discours d’ouverture.

Puis le thème a été abordé par deux conférenciers : Michaël STORA, psychologue, psychanalyste, fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines : peut-on sérieusement apprendre avec les jeux vidéo ? et Margarida ROMERO, directrice du Laboratoire d’innovation et numérique pour l’éducation (LINE), Université Côte d’Azur  : jouer pour apprendre : une pratique énactive et parfois créative.

L’ après-midi a été organisée au collège Clermont de Pau autour de l’échange et du partage avec des dizaines d’ateliers de pratiques de classes proposées par des enseignants : Comment ludifier les apprentissages? – Se former aux escape games – Le jeu vidéo au service de la pédagogie – prendre au sérieux le jeu vidéo – le dessin de presse pour comprendre le genre satirique ….

Le jeu pour apprendre est il une innovation ?

Pierre Barrière, le Directeur académique des Services de l’Education Nationale dans cet entretien s’interroge sur le sérieux des savants de l’antiquité. En nous contant la fable extraite du livre III de Phèdre , ”Esope jouant” ,  il nous révèle pourtant que  le vieux sage conseille que “des récréations doivent être, de temps à autre, données à ( l’) esprit, pour qu’il redevienne ensuite plus dispos pour penser”.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top