ACTUALITÉS EN BREF

Enrichir/renouveler/partager ses pratiques avec la Banque de ressources Pédagogiques des enseignants vaudois (bdrp.ch)

A l’occasion de l’université de printemps de Ludovia#CH, 2ème édition à Yverdon-les-Bains dans le canton de Vaud en Suisse, de nombreux intervenants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème « Des ressources numériques pour ressourcer les pratiques ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces présentations jusqu’au début de l’évènement, mardi 16 avril 2019.

 

Christian Fantoli présentera « Enrichir/renouveler/partager ses pratiques avec la Banque de ressources Pédagogiques des enseignants vaudois (bdrp.ch) » Salle Aula Magna – Château d’Yverdon-les-Bains, mercredi 17 avril de 13h30 à 14h15.


 

Problématique pédagogique :

Les sciences de l’éducation évoquent en premier lieux les savoirs savants, ou savoirs théoriques, issus du monde académique. Mais il existe aussi les savoirs d’expérience engendrés par le monde professionnel. Le pouvoir créateur de la/du pédagogue dans l’acte d’enseigner se manifeste par de nombreuses réalisations. Il n’y a pas si longtemps, ces ressources sortaient rarement des murs de la classe ou de l’établissement. Les moyens numériques, les réseaux sociaux en particulier, ont permis de dépasser la mutualisation de proximité. Mais comment trouver un outil prenant en compte les besoins spécifiques du milieu éducatif tout en offrant une liberté et une simplicité favorisant les échanges ?
 

Apport du numérique :

BDRP.ch a été mis en ligne début 2014, perpétuant la tradition de partage proposée aux enseignant·e·s du canton de Vaud dès les années 90 (Téléfinder, bddp.ch). Ce service en ligne a été développé dans le respect de la philosophie du don et du contre-don, articulée autour de la triple obligation de « donner-recevoir-rendre » (M. Mauss, 1923; Godbout, 1992/2000; Cailler, 1989/2003, 2006, 2007). Le dispositif vise à ce que le dépositaire d’une ressource bénéficie de contre-dons de la part des membres de la communauté. Ces contre-dons peuvent prendre la forme bien connue des « like », mais aussi se manifester sous différentes manières (alerte quand un utilisateur met la ressource en favori, statistiques permettant de savoir si elle est utilisée, commentaire laissé par les utilisateurs). Ces manifestations de pairs, que Dejours désigne sous les termes de « Jugement de beauté » (1995/2007), participent à la reconnaissance du travail et encouragent le partage.
 

Relation avec le thème de l’édition :

BDRP.ch est une ressource pour l’enseignant·e en lui offrant non seulement de la reconnaissance, mais également une riche variété de matériel lui permettant de renouveler ses pratiques. Des milliers de documents et de liens pédagogiques lui permettent de varier et d’enrichir son enseignement.
De nombreuses fonctionnalités ont été implémentées pour répondre à ses besoins spécifiques, par exemple :
• le système de favoris qui permet de retrouver rapidement des éléments, comme une séquence vidéo qu’on souhaite projeter en cours pour illustrer un concept,
• le service d’abonnement qui avertit quand une ressource correspondant à des critères précis est déposée,
• le forum qui favorise les échanges.
 

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

À ce jour, près de 60% des enseignant·e·s vaudois·e·s ont créé un compte sur la BDRP, démontrant qu’elle répond à une demande et est appréciée. Ainsi, les enseignants qui se connectent à la BDRP retrouvent une large communauté professionnelle. Selon une récente enquête, 83 % des utilisateurs ont déjà récupéré des ressources pédagogiques sur la BDRP et 78 % les ont exploitées professionnellement. Les ressources de la BDRP représentent un gain de temps important pour 72 % des utilisateurs. De plus, 90 % estiment que les ressources à disposition sont de qualité et correspondent au plan d’étude. Les utilisateurs trouvent la base de données facile d’emploi (88 %), rapide (93 %) et esthétique (72 %).
 
Bibliographie :
Caillé, A. (1989/2003). Critique de la raison utilitaire (2e éd. rev. et aug.). Paris : Découverte.
Caillé, A. (2006a) Le don entre science sociale et psychanalyse. L’héritage de Mauss jusqu’à Lacan. Revue du MAUSS, 27, 57-78.
Caillé, A. (2007). Don et contre-don : un regard anthropologique sur l’essence du lien social. Conférence non publiée à la Haute Ecole de la Santé La Source, Lausanne.
Dejours, C. (1995/2007). Le facteur humain. Paris : PUF.
Godbout, J. (1992/2000). L’esprit du don (2e éd. rev. et augm.). Paris : La découverte.
Mauss, M. (1923). Essai sur le don. Forme et raison de l’échange dans les sociétés archaïques. In M. Mauss, Sociologie et anthropologie (pp. 145-285). Paris : PUF. Consulté le 2 janvier 2006 dans http://classiques.uqac.ca/classiques/mauss_marcel/socio_et_anthropo/2_essai_sur_le_don/essai_sur_le_don.pdf
 
 
Plus d’infos sur : ludovia.ch & Christian Fantoli

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top