Apps

La Formation avec l’écran interactif et l’application Kahoot

La délibération récente de l’assemblée nationale permet aux établissements d’interdire l’accès au smartphone en classe, dans le souci de focaliser l’attention des élèves sur le cours. Or, cela ne reste qu’une opinion autour de laquelle nous plaçons le smartphone comme porte-à-faux à l’apprentissage et à la réussite des élèves.

Ne serait-il pas au contraire plus pertinent d’orienter l’usage du smartphone à l’apprentissage?

C’est finalement, ni plus ni moins que ce que propose Kahoot !

Nous allons donc nous intéresser à cette application dans le cadre formation / enseignement.

Cette application née en Norvège, provient des recherches d’un professeur. Ce qui est assez peu surprenant car les pays nordiques sont les mieux équipés en solutions interactives et appareils connectés en éducation. Par ailleurs, ils sont dans le haut du panier en termes d’équipement de salles de classe et de réussite scolaire.

Les objets connectés, écran interactif, smartphones… une opportunité

L’écran interactif est un nouvel outil  incontournable de la salle de cours. Fini le temps des simples vidéoprojecteurs, c’est l’heure des présentations sur grands écrans bien plus confortables pour la lisibilité. Mais au-delà du confort visuel, ces écrans tactiles permettent surtout  une nouvelle forme d’interactivité avec le public. Dans une ère connectée, on se dote de plus en plus de smartphones et autres objets connectés.

Au fil des années, la présence des smartphones augmente considérablement, amenant une multitude de nouveaux usages qui pourraient être utilisés en enseignement.

Or l’interopérabilité entre l’écran interactif et les appareils mobiles, offre de nombreuses possibilités en termes de nouveaux usages à distance. Le spectateur peut donc devenir acteur. Un postulat très intéressant dans l’éducation, où l’on essaye d’impliquer les élèves de manière ludique pour canaliser leur attention.

L’école, pourquoi faire des contrôles ?

Les contrôles nécessaires mais coûteux

Qui aime passer des contrôles scolaires ? A priori très peu de monde, et pour cause : en plus d’être perçus comme une obligation ou sanction par une bonne partie des élèves, ces derniers demandent aussi du temps pour être corrigés, augmentant la charge de travail des professeurs.

En bref les tests permettent :

  • Le contrôle des apprentissages.
  • L’évaluation du degré de maîtrise des compétences.
  • Détecter les difficultés individuelles mais aussi celles du groupe.

Cependant c’est aussi :

  • Une charge de travail supplémentaire pour le professeur.
  • Appréhendé par un grand nombre d’élèves.
  • Du temps de préparation, contrôle et correction = résultats non immédiats.

Dans l’idéal, avoir des mini tests sur les notions vues en cours, à la fin de celui-ci permettraient de mieux consolider les connaissances, par rapport à un contrôle scolaire épisodique. En effet ce type de contrôle peut pousser au “bachotage”… ce qui ne profite pas spécialement à la mémorisation des connaissances à long terme.

Kahoot !  L’application d’évaluation ludique

Gamifier les tests, l’approche ludique :

Comment faire passer des tests à des élèves, tout en s’assurant qu’ils passent, un agréable moment ? Une question qui a probablement traversé la tête de la plupart du corps enseignant. Kahoot apporte sa réponse : par le jeu. Du test on passe au quizz, qui évalue toujours le fait que vous donniez la bonne réponse mais aussi, en annexe, votre rapidité de réponse par rapport à la classe ! Votre smartphone (ou ordinateur) devient en quelque sorte un buzzer et vous voilà paré pour en mettre plein la vue à vos camarades. Chaque réponse rapporte plus ou moins de points en fonction des critères suivants : bonne réponse, rapidité, série de bonnes réponses.  Des petits classements ponctuent chaque question afin de voir qui est à la tête du quiz et qui accomplit une remontée ou encore une série de bonnes réponses.

C’est extrêmement simple et accessible à tous, quelle que soit le niveau scolaire, la formation ou l’âge. L’animation se déroule en simultané et dans la même salle, ce qui crée une ambiance très ludique et entraînante entre les participants.

En bref,  Kahoot c’est :

    • Le test sous forme de jeux avec la mobilisation d’un smartphone ou un ordinateur par participant.
    • La compétition ludique pour faire des high scores.
    • Des mini classements, tous les codes du jeu vidéo.
    • Un pourcentage de réponses données à chaque question.

Les avantages :

  • Une charge de travail de correction en moins pour le professeur.
  • Approche beaucoup plus positive des élèves.
  • La vision immédiate sur la compréhension globale de la classe.
  • Pouvoir récupérer les bilans individuels de chaque participant dans un fichier téléchargeable à la fin. Les notes ne sont plus en fonction des scores mais des bonnes réponses.
  • C’est gratuit, dans le cadre d’une utilisation en éducation.
  • Accès simple par navigateur ou application.
  • De nouveaux modes de jeux apparaissent pour varier du QCM.

Les inconvénients :

  • Les besoins en termes de matériels (tous les élèves, ou à défaut la classe, doivent être équipés).
  • Les élèves peuvent être obnubilés par la vitesse (mais en général, un rappel sur le fait que les séries de bonnes réponses valent plus de point, ou que le kahoot peut être noté suffit).
  • Les besoins en termes de réseau (une mauvaise connexion est problématique).

Le format Kahoot permet une utilisation simple et quotidienne : la création de partie est rapide de prise en main, et son ergonomie transforme vraiment la manière de faire des tests.

Kahoot! est donc aussi pratique pour l’enseignant que pour l’apprenant.

Comment se déroule une partie de Kahoot! ?

Rien de plus simple :

  • Le professeur crée son questionnaire à choix multiples (avec des paramètres personnalisés).
  • Le professeur lance la partie et celle-ci porte un identifiant spécifique.
  • Les élèves se connectent à la partie en entrant l’identifiant à partir du site ou de l’application Kahoot! Ils choisissent un nom (ou mettent leurs vrais noms selon les exigences du professeur)
  • L’affichage du professeur permet de voir qui est connecté à la partie. Une fois que tout le monde est là, le professeur peut lancer la partie.

    • Lorsque la question s’affichera, des informations apparaîtront au fur et à mesure telles que : les possibilités de réponses, le temps limite de réponse ainsi que le nombre de personnes ayant répondu. Lorsque tout le monde ait répondu, la bonne réponse s’affiche ainsi que le nombre de votants par réponse.
    • Enfin le mini classement s’affiche.

  • Puis le professeur lance la question suivante et ainsi de suite jusqu’à la fin du test.
  • Le classement final apparaît et le professeur peut alors choisir de montrer les résultats véritables (le nombre de bonnes réponses sur le total pour chaque participant). De son côté, il reçoit les résultats détaillés pour chaque question par participant.

Pourquoi combiner écran interactif et Kahoot ?

Kahoot! nécessite du matériel pour projeter l’écran d’ordinateur du professeur afin qu’il soit visible pour toute la classe.

Utiliser un vidéoprojecteur est tout à fait possible :

●      Mais la visibilité est moins bonne et dépend beaucoup de l’environnement.

●      Les branchements peuvent être extrêmement fastidieux sur ce type de matériel.

●       Dans ce cas, nous perdons beaucoup de temps en préparation.

Un écran interactif est préférable :

●      Le meilleur pour le confort visuel indépendamment de l’environnement (petit rappel : les écrans interactifs se déclinent en différentes tailles, moyennes et grandes, ce qui est idéal pour les salles de classe)

●       Branchement simplifié ou pas besoin de branchement car l’écran interactif permet la projection d‘un écran connecté à distance.

●      Permet de faire des captures de cas précis pour pouvoir les annoter et les étudier.

En conclusion, nous vous encourageons à tester Kahoot pour l’éducation ou dans le cadre d’une petite soirée afin de vous familiariser avec cet outil. Nous espérons que vous comprendrez l’intérêt de ce type d’applications pour l’enseignement !

Plus d’info :

Besoin d’informations sur les projets d’apprentissage interactif, contactez TBI Direct.

 

 

Article diffusé dans le cadre d’un partenariat

1 Comment

1 Comment

  1. Pascal Vanpée

    9 octobre 2018 at 13 h 57 min

    Le message de l’interdiction du smartphone en classe est effectivement bien triste.
    Comment maintenir une image d’un enseignement qui prépare à la vie de demain en continuant à prôner les méthodes d’hier et en prohibant les outils d’aujourd’hui ?
    Comment apprendre aux jeunes un usage réfléchi de cet outil du quotidien ?
    Une réponse intelligente, je trouve, est l’utilisation d’un picto indiquant quand le smartphone est autorisé de façon active (recherche, kahoot…) de façon passive (musique…) ou interdit.
    Bien que plus long, une charte définissant les bonnes pratiques et usages au sein de l’établissement, constituée par TOUS les intervenants est un must en la matière.

    J’adore Kahoot et à chaque fois que je le présente à des enseignants, parmi d’autres outils TICE, c’est toujours le premier a être adopté. En plus il est gratuit pour l’enseignement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top