Retours d'usagesUNE

REPORTAGE : Quand le numérique s’invite en maternelle bilingue

Dans le cadre des Rencontres e-éduc’ organisées par la métropole de Bordeaux, LUDOMAG a réalisé une série de reportages « Cas d’écoles », dans des écoles maternelle et primaire que nous vous proposons au fil de l’eau sur ludomag.com

Dans sa classe de maternelle, à l’école la Chenille Verte du Bouscat, Carole Gourg construit une séquence sur la production langagière en langue occitane, pour ses élèves de maternelle moyenne et grande section, grâce aux tablettes et à un visualiseur. Raphaël Contu, conseiller pédagogique et numérique circonscription Bordeaux-Le Bouscat, apporte son regard d’expert.

« L’objectif principal de cette séance est de permettre aux élèves de progresser au niveau de leur pratique de leur production langagière en langue régionale ».

Pour les rituels du matin, l’enseignante organise le regroupement autour du TNI, ce qui permet de capter un peu plus l’attention des élèves.

« On sent vraiment un investissement et une implication de tous les élèves, davantage qu’un appel qui est fait avec de petites étiquettes. Avec le TNI, j’ai remarqué qu’il y avait des progrès certains au niveau des compétences » .

Pour elle, les outils numériques permettent de donner à voir et à entendre et l’élève, sur la tablette par exemple, peut s’enregistrer et se réécouter, ce qui est un avantage certain pour la pratique langagière de l’occitan.

Lors de la mise en place des ateliers, Carole a développé la construction d’un livre numérique avec la tablettes avec prises de photos, enregistrements, etc et qui doit être présenté aux autres classes.

Lors de cet atelier, les camarades peuvent, en collaborant, apporter des modifications ou corriger et « cela permet surtout de garder une trace et de faire en sorte que la langue soit présente dans la classe, dans l’école mais aussi dans les familles » , souligne-t-elle.

Pour Raphaël Contu,

« le numérique permet la variété des postures ».

Par contre, il fait remarquer à juste titre, que tout ce qui a été fait pendant la séance, peut se réaliser sans numérique, « mais le numérique est facilitant » .

« Croire que la tablette sera utilisée avec des applications qui remplaceront l’enseignant, c’est naïf. L’enfant a besoin d’une relation affective, surtout en maternelle et ça, la tablette ne pourra pas le remplacer » , ajoute-t-il.

Remerciements aux Rencontres e-éduc’ qui nous ont fait confiance pour la réalisation de ces reportages. Une nouvelle vidéo « Cas d’écoles », la semaine prochaine, sur ludomag.com

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
2
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0
Aurélie Julien
Rédactrice en chef Ludovia magazine et responsable programmation Université d'été Ludovia. Réalisation d'articles et de vidéos sur tout ce qui touche au numérique éducatif.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Retours d'usages