OrientationPodcast

Podcast avec Fatma Chouaieb ; une start-up dédiée à l’orientation grâce à un agent conversationnel

Nous recevions Fatma Chouaieb la co-fondatrice de Hello Charly une start-up de la Edtech française qui a développé un service conversationnel à base d’intelligence artificielle pour améliorer la relation des élèves à la problématique d’orientation scolaire et professionnelle. Une aventure partie d’un constat personnel sur les difficultés d’orientation des jeunes…

E.F. : Bienvenue dans l’émission « Les Podcast LUDOMAG », nous sommes aujourd’hui en compagnie de Fatma Chouaieb  Co-fondatrice de Hello-Charly, avant de développer notre sujet d’aujourd’hui qui tournera autour d’un service conversationnel pour aider à l’orientation des jeunes  et des solutions proposées par Hello Charly, découvrons tout d’abord qui est Fatma Chouaieb ….

Oui bonjour, je suis co-fondatrice de Hello Charly qui a été créée il y a cinq ans sur la thématique de l’orientation scolaire et professionnelle. Avant de lancer Hello Charly j’ai fait des études généralistes, après mon bac, j’ai fait une prépa école de commerce, plus le cabinet de conseil qui va bien… Avec ça j’allais me poser la question de l’orientation, de ce que je voulais faire vraiment au fond de moi et qui pouvait m’intéresser et je me suis retrouvé à me poser ces questions en cours de route donc un peu tard, un peu trop tard à 27 ans ….Je me suis demandé ce que je faisais et je me suis rendu compte qu’à aucun moment finalement, je ne m’étais vraiment posé la question de qui j’étais et ce que je voulais faire, des différents métiers, du genre d’activité qui pourrait vraiment me correspondre et des formations aussi pour y arriver…

…et donc partant de ce constat, un petit peu personnel, je me suis renseigné sur toutes les choses déjà existantes à la fois des sites d’information, des journées portes ouvertes,  les expériences finalement que l’on propose aux jeunes pour ça et je me suis rendu compte qu’il manquait peut-être quelque chose qui puisse vraiment être utile

Après un constat sur les usages des jeunes on a compris très vite,  tout le monde peut le voir,  que les jeunes utilisent beaucoup leur téléphone portable et je me suis dit que peut-être il y avait un truc à faire pour les intéresser à ce sujet, pour leur donner envie, et finalement de leur parler d’orientation et de se consacrer à un projet professionnel..

E.F. : Parlons maintenant de Hello-Charly, sa structure, son implantation. cette jeune société d’une trentaine de personnes aujourd’hui, est-ce une première expérience entrepreneuriale Fatma Chouaieb ? Quelles ont été les motivations premières pour vous lancer dans cette aventure liée à l’orientation scolaire? 

Oui bien sûr c’est toujours pour contribuer, à régler le même problème, que je me suis lancé et c’est toujours le même problème aujourd’hui. Jusque-là pas de pivot, c’est toujours dans la même direction en fait !  C’est en temps qu’entrepreneur que j’ai essayé d’innover dans ce sujet professionnel. Il y avait très très peu de littérature finalement sur ce sujet jusque-là et il y a encore beaucoup de choses nouvelles à dépoussiérer un petit peu sur le sujet et finalement créer quelque chose qui plaise aux jeunes et qui leur donne envie  de parler d’orientation, avec tous les activités avec les parents, les professeurs principaux qui les accompagnent dans ce processus.

A la base de tout, il y avait une réponse technologique quelque part pour compléter les dispositifs existants et créer un nouvel outil qui pourrais être très simple d’utilisation, très interactif et qui les engage dans une conversation. A la base Hello Charly est un robot conversationnel qui engage une discussion en tutoyant le jeune, qui lui  pose des questions sur lui, sur ce qu’il aime faire et découvrir petit à petit des univers professionnels, des secteurs d’activités des métiers et déconstruire des préjugés.

Hello Charly c’est aujourd’hui une équipe de 15 personnes, on a commencé à Paris et s’est étendue  jusqu’à aujourd’hui. On a deux équipes, une partie à Paris une à Lyon avec évidemment des développeurs. On a quatre développeurs dont le fondateur avec qui j’ai j’ai co-fondé  cette entreprise et c’était le premier objectif « technologique » de créer finalement l’expérience du produit optimal pour les jeunes.

On a aussi dans l’équipe des psychologues, des rédacteurs qui ont en charge de créer cette expérience utilisateur riche en enseignements, en connaissance pour le jeune et pour tout ce qui l’entoure. On a des communicants qui passent leurs journées sur Discord, sur Snapchat, sur Twitch et sur Instagram et qui sont là pour rester au fait  des habitudes et questions  des usagers, les engager dans une communauté d’ambassadeur pour construire avec eux, le produit idéal pour l’orientation.

C’est vraiment une de nos clés ;  aujourd’hui on a 900 jeunes contributeurs de notre produit ce sont les premiers à valider toutes nos idées pour Hello Charly et ses évolutions ….

E.F. : Alors quels sont vos clients directs, on a bien compris que les étudiants sont vos utilisateurs finaux et intéressés par votre services, est ce que ce sont eux qui paient ou vous adressez-vous aux établissements et ce sont eux qui prennent en charge l’abonnement ? 

Et bien c’est la troisième option, depuis quelques mois on déploie Hello Charly sur les ENT, les environnements numériques de travail principalement, on équipe les établissements ou pour ceux qui ne disposent pas d’environnement numérique de travail, on a aussi à leur disposition un site sur lequel les jeunes, les élèves d’une classe de la quatrième jusqu’à la terminale, pour les jeunes qui sont scolarisés, on a aussi un programme pour des jeunes qui sont plus sur le fait de trouver un stage en alternance, en apprentissage, une insertion professionnelle et puis  les jeunes qui sont suivis par les missions locales, les associations qui se fait sur un autre site et qui permet de proposer l’intégralité de l’expérience adaptée à l’objectif de la quatrième à la terminale ; une connaissance de soi, une découverte des métiers et un passage à l’action.

Sur différentes temporalités  au niveau pédagogique entre l’objectif de jeunes et les équipes. Ce sont les professeurs, les conseiller référents dans les missions locales, c’est un suivi de la progression des jeunes.

On reste sur le modèle B2B2C ; on a des établissements qui sont clients,  des collèges et lycées, des universités des établissements supérieurs, des missions d’intérêt, des associations : toutes ces structures qui accueillent en leur sein des jeunes pour les former.

Nous on s’occupe de la partie digitale de l’orientation, on les aides à trouver un métier sur lequel ils peuvent se débrouiller en autonomie on est sur un modèle qui permet d’activer  l’accès aux produits pour tous les élèves dans l’établissement tous les professeurs dans l’établissement aussi..

E.F. : On aura noté que Hello Charly fait partie des entreprises de la Edtech en France elle est d’ailleurs membre de EdtechFrance.  L’entreprise est-elle un franc tireur dans ce milieu ou navigue t’elle en plein dans cet écosystème qui se développe en France et dans de nombreuses région aujourd’hui , quelques éléments de réponse apportées par Fatma Chaieb.

La suite de la conversation est à écouter dans le Podcast …

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
2
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0
Eric Fourcaud
Directeur de la publication, responsable du développement et des partenariats

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Orientation