Toute l'info

Plateforme collaborative : wweeddoo met en lumière trois projets qu’elle a soutenus

wweeddoo, plateforme collaborative qui accompagne les porteurs de projet âgés de 13 à 30 ans, revient sur trois réalisations qui démontrent l’ambition et les désirs de changement d’une jeunesse qui ne baisse pas les bras.

Aider les jeunes à se réaliser

Depuis 2015, wweeddoo – entreprise solidaire d’utilité sociale (ESUS) – soutient les jeunes porteurs de projets dans la réalisation de leurs idées, qu’elles soient personnelles ou collectives.

Sa plateforme les connecte avec des acteurs publics, privés et/ou associatifs qui leur prodiguent des conseils, les orientent vers les bons interlocuteurs et/ ou leur fournissent un soutien matériel ou financier. Une initiative qui a pour vocation d’encourager une jeunesse chahutée ces derniers mois, et de lui faire prendre conscience de sa capacité à se réaliser tout en favorisant son employabilité pour demain.

La démarche de wweeddoo trouve son écho auprès des jeunes comme le prouve la hausse considérable des dépôts de projets ces deux dernières années sur sa plateforme : +77% entre 2019 et 2020 et +64,4% de 2020 à 2021. Cette croissance trouve notamment son explication dans les carences de stages liées à la pandémie (de nombreux jeunes se sont tournés vers la création de projet pour pallier l’absence de convention de stage) mais aussi au désir d’entreprendre dès 13 – 30 ans.

Enfin, wweeddoo lance régulièrement des appels à projets en partenariat avec des acteurs publics régionaux. Des initiatives qui ont pour vocation de créer du lien entre les jeunes et leurs territoires, d’inciter les premiers à se lancer avec le soutien des seconds et de faire émerger des projets à impact au cœur de nos régions et départements.

Trois projets soutenus par wweeddoo

Associatives, entrepreneuriales, environnementales, créatives… si les motivations des jeunes porteurs de projets sont plurielles, un point commun semble se dessiner : avoir une grande utilité sociale. wweeddoo revient sur trois projets qui ont vu le jour pour inciter les jeunes à se lancer à leur tour dans la réalisation de leurs idées.

  • ENTREPRENDRE POUR RÉPONDRE À DES VALEURS

En 2019, Xavier Delannoy, en dernière année de l’école d’ingénieur Centrale Lille, se tourne vers wweeddoo pour mener à bien son projet de ferme urbaine Etika Spirulina.

Souhaitant apporter sa pierre à l’édifice de la malnutrition et convaincu par l’apport nutritif de la spiruline, il se lance dans la culture de cette algue. Lauréat en 2019 du wweeddoo Green Challenge, qui récompense les projets en faveur du climat, Xavier Delannoy reçoit 500€ qui lui servent à effectuer ses premiers tests et prototypes.

Mentoré par wweeddoo, il reçoit aussi de nombreux conseils sur le management et la communication autour de son projet, avec la mise en place d’indicateurs qui lui permettent de mesurer la réussite de ses campagnes. Enfin, de nombreuses demandes entrantes ont été formulées depuis la plateforme, de la part de potentiels partenaires, investisseurs et associés.

  • CRÉER SON PROJET POUR PALLIER L’ABSENCE DE STAGE

En janvier 2021, Dylan Rojda Sumbul, Emilie Durand, Anushia Jeyathevan et Youssra Bouazza, toutes quatre étudiantes en licence de biochimie et biologie cellulaire à CY Cergy Paris Université, déposaient leur projet sur la plateforme wweeddoo. Face aux difficultés qu’elles rencontrent pour obtenir un stage à cause du contexte sanitaire et économique, elles décident de créer Move On EcoBlanket, un projet à la fois social et solidaire. Ainsi, dans le cadre de leur module universitaire “projet professionnalisant” et grâce aux conseils et aux contacts fournis par la plateforme wweeddoo, elles développent des couvertures imperméables et chauffantes à partir de matériaux respectueux de l’environnement.

Ce projet à destination des Sans Domicile Fixe leur donne aujourd’hui les moyens d’apporter leur contribution à la question du sans-abrisme.

Sur wweeddoo, les 4 associées ont pu obtenir du don de matériel servant aux maraudes, des dons financiers et leur projet a reçu un joli plébiscite de la part de la communauté, au regard des nombreux encouragements formulés.

L’étroite collaboration de wweeddoo avec leurs référents universitaires leur a permis de valider leur année universitaire et d’obtenir la récompense du wweeddoo Green Challenge de l’année 2021.

  • VALORISER LA RURALITÉ À TRAVERS DES RÉCITS DE VIE

Enfin, dans un registre différent, Alys et Hugo déposaient leur projet Né.e ici sur wweeddoo en janvier 2021. Tous deux étudiants en sciences politiques – sociologie et espace méditerranéen pour la première, urbanisme et cinéma pour le second -, ils souhaitent mettre en lumière, à travers un format audio, les milieux ruraux, déconstruire les idées reçues et donner la parole aux principaux concernés.

Posté sur wweeddoo pour lever des fonds, Né.e ici retient notamment l’attention de la CAF de l’Isère, qui leur fait don de 700€ et de plusieurs membres de la communauté générant une collecte de 1100€. En parallèle, ils reçoivent de nombreux conseils qui leur permettent de gagner en visibilité et de toucher différents médias et en profitent pour participer à plusieurs Appels à Projets (dont Solidari’T qui valorise les initiatives citoyennes, sociales et solidaires). Actuellement en phase de montage, le podcast sera dévoilé dans quelques semaines.

« En soutenant les jeunes porteurs de projets, nous encourageons les jeunes à s’engager dans des projets qui leur tiennent à cœur mais aussi à mettre un pied dans le monde professionnel. La réalisation d’un projet personnel ou collectif est une manière pour les jeunes de développer des compétences qu’ils pourront faire valoir pendant une recherche d’emploi. La gestion de projet, la gestion d’un budget, la création d’un réseau professionnel ou encore le travail en équipe sont autant de savoir-faire et de savoir-être qu’ils pourront faire figurer dans leur C.V. Étant donné que l’accès à l’emploi est de plus en plus difficile pour les jeunes, y compris pour ceux qui ont fait des études supérieures, il est important qu’il puisse se former tout en s’investissant dans des projets auxquels ils tiennent. » Cédric Peltier, Directeur Général de wweeddoo

Plus d’infos : wweeddoo.com

Source article : service presse wweeddoo

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
2
Chouette
2
J'aime
1
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Toute l'info