COLLECTIVITÉS LOCALES

Co-construction : le maître-mot de la Région pour accélérer les usages numériques dans les lycées franciliens.

Du 18 au 23 mars 2019 ont eu lieu les premières Journées franciliennes du numérique dans les lycées ; l’occasion de faire le point sur les actions régionales engagées en faveur du développement des usages numériques dans les 465 lycées que compte la région Île de France.

« Depuis trois ans, sous l’impulsion de notre présidente, Valérie Pécresse, nous avons beaucoup accéléré sur le sujet du numérique, à la fois dans le domaine des infrastructures que sur la réflexion sur les usages », explique Patrick Tondat, Directeur Général Adjoint des Services en charge du pôle lycée.

Cette implication de la Région pour connaître et faire émerger de nouveaux usages, se traduit notamment par des actions comme les Journées Franciliennes du numérique, qui ont débuté par la proclamation des résultats de l’opération Lycées’Up, lancée, pour la première fois, en ce début d’année 2019, auprès des 464 lycées, pour « accélérer l’innovation ».

Le format original de ces appels à projets -un pitch de 2 minutes en vidéo par projet- a motivé bon nombre d’établissements puisque, malgré le délai très court laissé aux équipes pour rendre leur copie, la Région a comptabilisé 115 retours.

« Nous avons été très surpris, ayant laissé peu de temps pour répondre, d’avoir autant de candidatures », ajoute Patrick Tondat.

Cette première édition a mis en lumière des besoins sous-jacents venant du « terrain » et qui, par l’intermédiaire d’une opération comme Lycées’UP, peuvent enfin voir le jour.

Pour la Région, il s’agit d’investir en répondant à des besoins concrets.

En effet, l’idée de la Région est de financer, chaque année, les projets présentés et retenus et de répondre ainsi, aux problématiques des équipes enseignantes auxquelles elles sont confrontées au quotidien, en situation d’apprentissage avec leurs élèves.

N’être pas seulement un « guichet » ou un simple financeur, tel est l’objectif visé, comme l’explique Philippe Daubignard, chargé de l’administration des lycées et des politiques éducatives.

« Nous avons créé ces Journées Franciliennes du numérique pour passer d’une phase d’expérimentation à la phase de généralisation, provoquer des échanges et valoriser ce qui se passe dans les établissements (…) Et aussi écouter leurs attentes car c’est important pour définir notre politique éducative en matière de numérique ».

Pour lui, le numérique est un écosystème avec de nombreux intervenants variés qui évoluent dans des établissements tout aussi différents les uns que les autres, dans la première Région d’Europe !

Dans ce contexte, il semble impossible de définir une stratégie sans en référer à tous les acteurs.

« Si on ne co-construit pas, on passera à côté du sujet ; si nous voulons être performants, rapidement, au service de la réussite des jeunes, la co-construction est incontournable ».

Une conclusion de Philippe Daubignard qui annonce la couleur sur la ligne suivie par la présidente, Valérie Pécresse.

Plus d’infos :

Depuis 2016, les lycées d’Île de France ont pris un virage résolument numérique, s’engageant dans une démarche d’innovation numérique, porté par l’expérimentation du dispositif « 100% numérique ».
Pour ses 465 lycées et les personnes qui y travaillent, la Région Île de France consacre cette année un effort sans précédent avec un budget total de 1,27 milliard d’euros, dont 649 millions d’euros d’investissements pour les établissements. Cela représente une hausse de 71% par rapport à 2015.

Retrouvez le Magazine réalisé par la Région à l’occasion des premières Journées Franciliennes du numérique.

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top