RETOURS D'USAGES

Avec Éléa, les parcours pédagogiques scénarisés pour les élèves, à distance, prennent tout leur sens. Témoignage de Mélanie Fenaert.

 

Des classes virtuelles pour faire le « bilan »

Mélanie Fenaert n’a pas imposé les classes virtuelles à ses élèves ; elle a préféré leur laisser le choix. Les élèves de seconde ont approuvé l’idée de mettre en place une heure de classe virtuelle dans la semaine, pour « faire le point ». Pour les élèves de 1ère spécialité, qui viennent de plusieurs classes différentes, ils ont choisi de faire deux fois une heure sur les créneaux habituels de cours.

« J’en profite également pour faire des activités de groupe pendant les classes virtuelles avec mes 1ère, afin de maintenir la collaboration et le travail ensemble, à distance » , souligne-t-elle.

Mélanie nomme des groupes en rapport avec le sujet du cours (exemple : Pôles, Hawai, etc, quand ils ont étudié la géologie) et désigne un modérateur pour chaque équipe, « ce qui leur permet de gérer, au sein de leur groupe, les partages d’écran, des ressources et de discussion » .

D’un point de vue travail, Mélanie est assez satisfaite, même si « il y a toujours quelques élèves qui ne font pas le travail demandé » .

« Avec Éléa, c’est très pratique car je vois précisément la progression de chaque élève dans les parcours » .

Pour certains élèves, c’est parfois un manque de connexion internet ou tout simplement un manque de matériel informatique pour réaliser les travaux numériques. Pour ceux-là, qui sont bien identifiés, le lycée imprime des documents papier et prépare des enveloppes que les parents peuvent venir récupérer.
« J’ai quand même 90% de mes élèves qui se connectent régulièrement et qui réalisent le travail dans des conditions optimales » , ajoute-t-elle.

Mélanie pratique aussi dans sa classe une forme ludique d’apprentissages sous format Escape Game ; elle est une des référentes du collectif S’CAPE.

Peut-on encore pratiquer l’Escape Game lorsque les élèves sont à distance ?

 

« Oui, absolument » , répond-elle. Près de 80 jeux Escape Game sont à disposition sur le site S’CAPE, réalisables à distance, pour tout niveau et dans toutes les disciplines. « En cette période de confinement, les collègues produisent beaucoup et les partagent sur le site » .
Les élèves peuvent donc les réaliser en autonomie, soit à leur rythme, soit avec un chronomètre.

Mélanie indique que, pour les enseignants qui veulent se lancer dans la création d’Escape Games, la plupart sont réalisés sous Genially ; de nombreux tutoriels sont également disponible sur le site S’CAPE pour aider à la prise en main de l’outil Genially. « Et surtout, il ne faut pas hésiter à nous contacter via Twitter ou sur Facebook » .

« Le sujet tombe plutôt bien en plus, puisque dans un Escape Game, on cherche à s’échapper…On va dire que c’est de saison » , conclut Mélanie.

 

Pour avoir un aperçu du travail proposé par Mélanie à ses élèves, regardez la petite vidéo ci-dessous :

 

 

Merci à Mélanie !

 

Interview réalisée en visio par Webex, mais sans image du fait du manque de bande passante, désolée 🙂

Si vous souhaitez commenter ou poser des questions à Mélanie, n’hésitez pas à le faire en commentant cet article, en bas de page « Click to comment ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top