Retours d'usages

Collaboration enseignant et orthophoniste lors du projet d’histoire narrative MS Book Creator

Le projet de création d’une histoire avec une dizaine d’élèves de MS est né à l’occasion de l’accueil en classe de Juliette stagiaire orthophoniste.

Juliette était très impliquée dans la vie de classe et au sein des différentes activités de maternelle, son stage d’observation s’est donc tout naturellement transformé au bout d’une semaine en pratique accompagnée de façon tout à fait informelle et pour le plaisir de tous.

Cette année, ayant une classe chargée et hétérogène de 9 élèves de moyenne section et 21 élèves de petite section (dont la moitié n’ayant pas 3 ans en septembre), notre priorité a été que chacun trouve sa place, progresse à son rythme et enrichisse son langage oral par des structures de phrases abouties et un vocabulaire varié. Le seul moyen ludique était donc la création d’histoires narratives par le biais de marionnettes, dessins et jeux de rôles.

L’arrivée de Juliette nous a permis, entre autres, d’avoir une adulte en plus présente dans la classe pour nous permettre de pouvoir mener à bien par petits ateliers, les création d’histoires narratives. Par sa formation, Juliette a apporté un autre regard sur l’évolution des élèves et nos échanges professionnels n’en ont été que plus riches ainsi que l’accompagnement des parents.

Ayant déjà, comme beaucoup d’autres collègues, expérimenté l’application Book Creator, il a été facile pour moi de guider Juliette lors des séances finales de mises en forme.

Le déroulé a été mis en place sur une semaine. A l’aide de figurines et accessoires, les élèves par groupe de 2 (ou 3 suivant les affinités), ont créé un petit scénario. Chaque groupe l’a présenté de manière théâtrale au reste de la classe et un mélange de scénari a été retenu pour que chacun retrouve une partie de sa création.

Une fois l’histoire reformulée par l’adulte et donc ensuite racontée par les MS aux PS, les élèves ont choisi chacun un passage qu’ils ont dessiné. Book Creator a permis de prendre en photo ces dessins qui se sont transformés en illustrations de l’histoire .

Juliette a ensuite enregistré avec les élèves l’histoire proprement dite, plusieurs prises ont été nécessaires entrecoupées de nombreux fou rires. Ces moments individuels avec les MS les ont fait progresser de manière significative en confiance en soi, diction, vocabulaire et aisance à l’oral.

La mise en forme finale avec iMovie (pour pouvoir être partagé en format film) a été un grand moment de complicité avec les élèves. Ils ont en effet participé activement au choix de la musique. L’idée était de leur faire percevoir l’importance du style de musique sur « l’ambiance » de l’histoire : quel style pour quel rendu : effrayant, amusant ou « gnangnan » pour ne citer que les élèves !!

En une semaine nous avons abordé succinctement le schéma narratif : début, intrigue, résolution et fin. En un mois nous aurions pu approfondir avec plus de précisions et travailler le temps de narration. En fait l’équilibre est difficile à trouver pour ne pas « lasser » les élèves.

Ce projet a eu lieu en fin d’année scolaire (dates de stage de Juliette). Je prévois de le reconduire en début d’année pour que la première production constitue un premier jet et que les productions suivantes soient plus abouties tout en gardant le plaisir de créer et de « produire de l’écrit ».

Le partenariat enseignant/orthophoniste a été très riche et complémentaire.
Merci à Juliette d’avoir accepté l’expérience, les productions finales font honneur aux créateurs.

 

Article rédigé par Charlotte Billiot, professeur des écoles.

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Retours d'usages