Éducation nationale

CNED et AEFE : Expérimentation de parcours de BTS dans le réseau d’enseignement français à l’étranger

L’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger et le CNED (Centre national d’enseignement à distance) se réjouissent de la signature ce jour de conventions visant la mise en place d’une expérimentation sur des parcours de formation au brevet de technicien supérieur (BTS) dans des établissements d’enseignement français à l’étranger, nouvelle étape dans le partenariat liant les deux opérateurs.

Le projet pilote est lancé en cette rentrée 2022 dans trois établissements du réseau d’enseignement français à l’étranger : le lycée Lyautey de Casablanca, le lycée Regnault de Tanger et le lycée franco-hellénique Eugène Delacroix d’Athènes. Il porte plus spécifiquement sur deux diplômes : le BTS Commerce international (CI) et le BTS Tourisme.

Très concrètement, ces parcours s’organisent autour d’une formation hybride, combinant des temps d’enseignement à distance auprès du CNED et des temps d’accompagnement administratif et pédagogique au sein de l’établissement scolaire d’accueil. Le CNED assure la coordination du dispositif, il est par ailleurs le responsable pédagogique et administratif des enseignements dispensés. L’établissement  met à disposition des étudiants un lieu d’études, du matériel informatique et une connexion internet adaptés permettant aux étudiants de suivre la formation à distance. Il organise l’accompagnement individuel et/ou collectif des étudiants, sous forme de modules complémentaires (langues vivantes, remise à niveau, études de cas, classe inversée, forum métiers, travail sur les compétences personnelles ou soft skills selon les besoins) et du suivi des stages en milieu professionnel. Il est également lieu d’examen pour le BTS.

Ce dispositif expérimental permettra aux bacheliers des établissements d’enseignement français à l’étranger, mais également aux étudiants issus des systèmes éducatifs locaux (sous réserve de pouvoir se prévaloir d’un diplôme équivalent au baccalauréat) de suivre et de présenter leur BTS depuis l’étranger, sans qu’il soit nécessaire de venir en France pour l’examen. Ils bénéficieront à la fois de la qualité des cours proposés par l’opérateur d’enseignement à distance du MEN, et de l’appui des équipes des établissements français à l’étranger, garants de leur bonne réussite.

Ces sections post-baccalauréat professionnalisantes visent à répondre à des demandes du marché local de l’emploi. Elles doivent permettre de renforcer l’attractivité des établissements ainsi que leur intégration dans le tissu éducatif et économique local. Cette démarche s’inscrit ainsi pleinement dans les objectifs du plan de développement de l’enseignement français à l’étranger (CAP2030).

Article diffusé dans le cadre d’un partenariat media

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Éducation nationale