ACTUALITÉS EN BREF

Le numérique dans l’enseignement institutionnel et les apprentissages du cours de Français au Lycée

Pour la quatorzième édition du Colloque scientifique Ludovia#15, 40 communications vous seront présentées sur le thème « Innovations & Institutions autour du numérique éducatif ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût du colloque jusqu’au début de l’événement, lundi 20 août.

Amandine Lods présentera « Le numérique dans l’enseignement institutionnel et les apprentissages du cours de Français au Lycée » le mercredi 22 août.

Problématique pédagogique :

Alors que la société assiste à un « tsunami numérique » pour reprendre le titre du livre de Davidenkoff (2014), il conviendra d’étudier la manière dont l’enseignement du français se positionne face à cette irruption de la technologie informatique dans un champ qui jusqu’alors se basait exclusivement sur le support textuel et livresque. Comment l’ordinateur et le livre, deux supports que tout semble s’opposer, l’un médium de connaissances éphémères, volatiles et en perpétuelle mouvance et l’autre écrin sacralisé de la littérature destinée à se pérenniser à travers les siècles, peuvent-ils être complémentaires dans l’enseignement du français, questionnant les formes de lecture, d’écriture et de littérature d’aujourd’hui et ouvrant le champ de la discipline à de nouvelles formes de supports ?

Dans le cas d’une utilisation du numérique en cours de français pour enseigner aussi bien les textes littéraires que la grammaire afin de faire acquérir aux élèves un ensemble de connaissances et de compétences indispensables à leur développement personnel et à la constitution de leur socle de culture, quel modèle pédagogique le professeur doit-il mettre en place pour exploiter au mieux le potentiel de cet outil interactif ? Comment le numérique peut-il être un outil « du détour », qui rompt avec l’ennui généré par la systématisation du modèle transmissif traditionnel, pour permettre à l’élève d’apprendre par un médium innovant ?

Enfin, au sein du cours de français, les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement comme médium d’apprentissage ou outil d’enseignement bouleversent-elles la traditionnelle relation triangulaire professeur-élèves-savoirs ? Suite à la création par le professeur de français d’un scénario d’apprentissage exploitant de manière pertinente le numérique, est-il possible d’assister à une modification allant jusqu’à une redéfinition du statut des actants, plaçant l’élève au centre du dispositif et le dotant d’un rôle autonome, lui permettant ainsi d’accéder à de nouvelles compétences transversales, littéraires et artistiques et de nouvelles formes d’activités de production langagières ?

Apport du numérique :

Le numérique, que l’école adapte pour l’insérer au sein de pratiques pédagogiques existantes visant une meilleure transmission des savoirs et acquisition des compétences, peut devenir un outil d’innovation, modifiant voire révolutionnant l’enseignement et les apprentissages du cours de français.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Au début de l’année 2018, dans le cadre de mon stage SPA mené lors de ma formation professionnelle de Master MEEF section Lettres modernes, j’ai eu l’occasion de réaliser, dans une perspective de recherche-action, différentes expérimentations au lycée avec une classe de seconde et de première TA (option arts appliqués). Grâce à l’aide de ma tutrice Mme L’Huillier -professeur de français qui m’a laissé prendre en charge ses classes- et sous l’impulsion d’innovation défendue par le projet d’établissement du lycée général et technologique Lurçat de Perpignan –lieu où j’ai effectué mes expériences-, j’ai ainsi pu entreprendre ma recherche en combinant à la fois une approche qualitative et quantitative.

Mes différentes expérimentations : étude de mises en scène de la pièce de théâtre Le Misanthrope de Molière commentées directement à l’aide des TICE, réalisation d’une frise interactive sur la temporalité dans le roman de Camus L’Étranger et enfin rédaction d’écrits collaboratifs de manière synchrone pour la préparation des apprenants aux épreuves anticipées du baccalauréat de français (dissertation et commentaire de texte) ont ainsi démontré la manière dont le numérique est perçu par les élèves comme un référent nouveau qui, lorsque la pédagogie du professeur est bien construite, peut leur permettre de bâtir collectivement leurs apprentissages tout en leur proposant des méthodes d’expression complémentaires au livre et à l’écriture scripturale.

Plus d’info sur : Amandine Lods
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#15 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludovia.com/tag/ludovia-2018

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top