POINT DE VUE

Femmes de tête, femmes de coeur… Stéphanie de Vanssay

Stéphanie de Vanssay, une femme de tête dont les opinions arrêtées soulèvent de chauds débats, est aussi une femme de coeur auprès des enfants qui rencontrent des difficultés scolaires.

C’est à l’université d’été Ludovia qui se tient chaque mois d’août à Ax-les-Thermes que j’ai eu la chance de croiser Stéphanie de Vanssay, une militante pédago optimiste et constructive, dit-elle sur Twitter. Stéphanie est une éducatrice spécialisée auprès d’enfants ayant des difficultés, troubles de comportement ou de la personnalité, puis enseignante en ZEP et enseignante spécialisée auprès d’enfants présentant d’importantes difficultés scolaires.

Elle se décrit comme accompagnatrice d’élèves qui sait s’appuyer sur leurs points forts pour les aider à surmonter ou compenser leurs faiblesses. Elle croit fermement que chaque enfant est capable de réussir, qu’il n’y a pas de fatalité et que le rôle des enseignants en particulier et des éducateurs en général est de tout mettre en oeuvre pour réduire les inégalités entre les élèves dues à leur milieu social, à des handicaps ou à des besoins particuliers.

Stéphanie est une éducatrice engagée.

Depuis 2011, elle est conseillère nationale Secteur Éducation premier degré au sein du syndicat SE-Unsa. En plus d’animer des stages syndicaux autour des enjeux et des usages du numériques à l’école, elle est responsable de la gestion de blogs et de la rédaction d’articles pour des magazines papier et numériques dont vous trouverez les liens ci-dessous.

Elles est aussi responsables de l’animation des comptes Facebook et Twitter du syndicat. Et ses activités sur Twitter sont pour le moins remarquables.

Le TwittMOOC

C’est en 2014 que lui est venue l’idée de lancer ce MOOC pour stimuler l’usage de Twitter par les enseignants. Elle est selon ses propres mots «utilisatrice massive de Twitter : pour m’amuser, passer le temps dans les transports en commun, m’informer, échanger en réseau, travailler, me motiver, partager mes passions, mon optimisme et mes indignations aussi parfois…»

«Twitter a changé ma vie : il l’a rendue plus intense, plus passionnante aussi»

Le TwittMOOC a été actif pendant quatre ans. Les contenus restent accessibles sur le blog pour qui veut peaufiner son utilisation de ce réseau de plus en plus utilisé par les enseignants en tant que réseau de formation personnel ou comme réseau d’échanges entre les classes dont les élèves participent avec enthousiasme aux diverses activités twittclasses.

Les trolls dans sa vie

Son activité sur Twitter ne plaît pas à tous. On peut lire sur TwittMOOC :

J’ai combattu un troll ! Le POSTED BY TWITTMOOC ON AVR – 24 – 2014

Mais qui est cette bête, le «troll»? À l’origine, le troll est un monstrueux lutin très agressif des légendes Scandinaves. Ce nom est maintenant utilisé pour qualifier une personne malveillante, qui surgit de nulle part et agresse ouvertement une personne, une profession, sur les réseaux sociaux.

Dans l’article «Nous ne nous tairons pas» publié sur Situations motivantes, Stéphanie raconte :

J’ai ainsi reçu plus de 500 tweets d’insultes de plus de 200 personnes différentes, un vrai succès ! Comment répondre au “Ta gueule” ? En l’ouvrant !

Alors, je suis désolée pour les haters mais je vais continuer à ouvrir ma gueule, et je vous invite tous à en faire de même !
OUVRONS-LA !

#Dompter les trolls – Un manuel d’autodéfense contre le harcèlement en ligne

Forte de ces années d’expériences auprès de ces monstres du clavier, Stéphanie publie chez Dunod un ouvrage qui sortira en février prochain : Un manuel d’autodéfense contre le harcèlement en ligne qu’elle présente dans l’article suivant.

Ce livre ne cherche surtout pas à régler les comptes de Stéphanie avec ses trolls. Et on nous avertit, pas de réponses toutes faites pour gérer ces troublantes situations. Le livre présente le phénomène et met le lecteur en garde : toute personne désagréable ou en désaccord n’est pas forcément un troll. L’Introduction définit d’ailleurs le troll et ses principales caractéristiques.

Saviez-vous que les trolls peuvent nous aider à mieux nous connaître ? Effectivement qu’est-ce que ces créatures malveillantes provoquent chez nous ? Analyser nos réactions à leurs néfastes propos permet non seulement de mieux les gérer, mais surtout de ne pas se laisser happer dans des affrontements sans fin et de se protéger. L’exemple des arts martiaux est particulièrement intéressant : utiliser la force de l’adversaire pour le déstabiliser est une manière proposée par Stéphanie pour dompter le troll. Le guide propose aussi de bons conseils de gestion de crise.

Le troll est une forme de discours haineux qui est dirigé contre soi. Cependant, les réseaux sociaux servent de plateforme à certains pour étaler leur haine. Faut-il laisser faire, laisser dire, faut-il réagir ? Le manuel d’autodéfense contre le harcèlement de Stéphanie Vanssay présente non seulement une analyse de ce sujet mais aussi des conseils pour tenter d’étouffer la propagation de ces abominations.

La fin de chaque chapitre comporte une liste synthèse des essentiels à retenir. Le lecteur découvrira de plus, dispersées ici et là, des propositions d’exercices pour s’auto-guider dans le processus d’autodéfense contre les trolls. Le livre dépasse l’informatif strict, permet une appropriation de réflexes défensifs contre les trolls et aussi d’acquérir un certain savoir-faire pour lutter contre les vénéneuses publications malveillantes de ceux qui déversent leur fiel sur les réseaux sociaux.

Stéphanie de Vanssay, une femme de tête, une femme de coeur !

Plus d’infos :

Articles sur :
L’école de demain
Ludomag

Les vertus pédagogiques de Twitter
Fake News : interview Stéphanie de Vanssay

Questions d’Educ.

Situations motivantes, Le blog d’une enseignante spécialisée en RASED

Twitter – @2vanssay

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top