POINT DE VUE

Les différents niveaux d’utilisation de l’écran interactif pour les enseignants

Dans cet article, nous vous présentons les différents usages de l’écran interactif pour les enseignants et leurs applications concrètes avec les élèves.

Le 7 mai 2015, le gouvernement français annonce un grand plan numérique. L’objectif affiché est ambitieux. Il s’agit tout d’abord de développer des ressources numériques accessibles à tous et utilisables en cours. Cependant, loin de se contenter de créer une bibliothèque numérique géante, le projet s’accompagne d’une formation au numérique.

Elle concerne élèves et enseignants. Ces derniers doivent être capables de s’approprier les solutions interactives et numériques pour leurs cours.
De fait plusieurs solutions interactives pour l’enseignement ont vu le jour. Par exemple le visualiseur.

Il permet d’interagir avec des documents non numériques. En glissant un document sous l’objectif du visualiseur, il apparaît en haute définition sur la surface de projection. Le visualiseur de document dispose d’un logiciel intégré permettant d’annoter ce qui apparaît à l’écran. L’ensemble peut ensuite être exporté et envoyé aux élèves. Pour profiter pleinement des fonctions interactives du visualiseur de document, il faudra le connecter à une autre solution interactive (écran interactif, VPI ou TBI).
Ce sont justement les tableaux blancs interactifs qui ont longtemps été les bons élèves de l’école numérique.

Ils équipent des centaines de milliers de salles de classe en France. Cependant, les TBI ne sont pas autonomes. Pour les utiliser il est nécessaire de brancher un ordinateur dont le contenu sera projeté. Mais avant cela, l’enseignant sera obligé de réaliser une série de réglages.
Ces faiblesses inhérentes au tableau blanc interactif ainsi que les avancées technologiques expliquent l’engouement progressif pour l’écran interactif à l’école.

Ce nouvel outil collaboratif fonctionne comme une tablette géante. Il est totalement autonome grâce au système Android intégré. L’enseignant n’a pas besoin de rajouter un ordinateur pour utiliser l’écran interactif. Pour commencer son cours, il lui suffit de charger ses présentations stockées en ligne ou sur sa clé USB.

Sa puissance, son autonomie et ses fonctionnalités font de l’écran interactif un outil de choix pour les cours. Pour avoir une définition détaillée de l’écran interactif, vous pouvez cliquer ici. Il a surtout le grand avantage d’avoir des usages qui se modulent selon les besoins de l’enseignant. Ce sont ces différents usages que nous vous présentons dans cet article.

Niveau 1 : L’écran interactif pour de la présentation interactive en haute définition

Un écran interactif fonctionne comme une tablette Android géante. Il allie rapidité et simplicité d’utilisation.
Ci-dessous, une vidéo de présentation de l’écran interactif  :

Une fois allumé, l’écran interactif vous offre une très large palette d’outils pour animer vos cours. Vous pourrez annoter, écrire, surligner les documents affichés. Il est également possible de charger une feuille vierge et de la remplir à votre gré.
Lors de vos cours, vous allez être amené à projeter du contenu et des ressources multimedia (vidéos, photos …). Avec son image en haute résolution, l’écran interactif vous assure d’une image de qualité, nette et lumineuse.

Une présentation interactive captera l’attention de vos élèves. Vous gagnerez en fluidité et en dynamisme. En effet, vous ne perdrez pas de temps à chercher des feutres de couleur ou à ouvrir un manuel scolaire. L’écran interactif centralise l’ensemble des ressources et vous permet de vous concentrer sur votre cours.
Prenons l’exemple du commentaire de textes. Avec un vidéoprojecteur classique, vous devez trouver une reproduction du tableau, lancer votre projecteur, faire la configuration, trouver un feutre/une craie pour commencer le commentaire. Outre la perte de temps considérable, cette solution affiche une image de piètre qualité. Le zoom rend les détails illisibles. Or ce sont les détails qui font la perfection.

A l’inverse, la présentation et le commentaire d’une œuvre gagne en fluidité et en dynamisme avec un écran interactif. D’une part, l’image projetée sera de très haute qualité, même après avoir zoomé. Mais surtout, la palette d’outils interactifs facilitera votre commentaire.

Niveau 2 : L’animation des cours avec les modules spécifiques sur écran interactif

Pour les enseignants désireux d’aller plus loin dans l’interactivité, il existe de nombreux modules d’animation des cours. Ici, il ne s’agit plus seulement d’avoir des outils d’annotation et de commentaires. Il s’agit de logiciel pour écran interactif développé spécifiquement pour certaines matières.

Logiciel pour écran interactif pour le cours de mathématique

“La vie n’est bonne qu’à étudier et enseigner les mathématiques” disaient Blaise Pascal. Il était donc évident qu’un logiciel pour écran interactif soit développé pour cette matière. Il permet aux professeurs de montrer de manière ludique et interactive les fonctions algébriques et les figures géométriques.

Le logiciel pour écran interactif pour la géométrie

Le logiciel pour écran interactif pour les fonctions mathématiques

Logiciel pour écran interactif pour les cours de physique-chimie

Réaliser des expériences en classe est coûteux et demande un temps considérable. Avec le logiciel pour écran interactif dédié à la physique-chimie, les enseignants disposent d’un puissant outil pour illustrer leur cours et montrer les liens de causes à effets.

Un module dédié pour la physique-chimie sur le logiciel pour écran interactif

Niveau 3 : L’écran interactif pour expérimenter le travail en ligne à plusieurs

Avec un écran interactif, les enseignants peuvent faire découvrir le travail d’équipe à leurs élèves. En effet, plusieurs logiciels collaboratifs permettent de créer des salles de travail virtuelles. Les élèves s’y connectent grâce à leur propre périphérique. Ils peuvent accéder au WIFI en se connectant au hotspot fourni avec l’écran interactif.

Une fois rentré dans leur salle de travail virtuelle, les élèves découvrent la gestion de projet. Ils répartissent les tâches en fonction des forces et faiblesses de chaque membre du groupe.

Niveau 4 : Centraliser les idées et enrichir les cours avec un écran interactif

L’écran interactif permet de regrouper les points de vue des élèves sur un support unique. Cette mutualisation permet d’enrichir les cours et les analyses. Prenons le cas d’un professeur de français qui souhaite réaliser un commentaire de texte.
L’extrait s’affiche sur l’écran interactif. Les élèves peuvent y avoir eu accès en amont et l’avoir déjà travaillé à la maison. Ou bien, l’enseignant peut imposer un exercice chronométré en classe.
Il peut ensuite désigner un élève qui soumet son commentaire sur l’écran interactif. Les différents outils permettent à l’élève de distinguer les champs sémantiques, les figures rhétoriques ou les éléments de contexte. Une fois qu’il a soumis son commentaire, ses camarades peuvent l’enrichir. Les remarques sont notées dans une autre couleur.

Cette photo vous montre un commentaire du texte de Flaubert sur écran interactif. Les élèves ont noté leurs remarques dans des couleurs différentes aboutissant à un document complet pour le cours de français.
Enfin l’enseignant peut faire une reprise de l’ensemble et proposer une version académique du commentaire de texte. Les éléments sont alors ajoutés dans une troisième couleur. La version finale du commentaire est ensuite exportable sous format PDF. Le document se partage en ligne avec les élèves.
L’utilisation de l’écran interactif permet de centraliser les efforts d’une salle de classe. L’aspect ludique et pratique incite à la participation. Les élèves se montrent plus collaboratifs. Les documents affichés ne sont plus seulement le résultat du travail du professeur. Il s’agit d’un travail collaboratif, le fruit de l’intelligence collective entre un enseignant et ses élèves.

 

 

Article sponsorisé

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top