RETOURS D'USAGES

Le Défi Babelio : un défi littéraire et numérique

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 16ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Intelligences & représentations du numériques dans l’éducation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 20 août.

 

Magalie Bossuyt & Danielle Gérentes présenteront « Le Défi Babelio : un défi littéraire et numérique » sur la session III, Espaces & temps d’apprentissage.

Problématique pédagogique :

Le défi Babelio est un défi littéraire numérique et collaboratif proposé sur 3 niveaux : Junior (CM2-6e), Ado (5e-4e) et Ado+ (3e-lycée). Ce défi prend appui sur le réseau social littéraire Babelio (d’où son nom) pour la publication des critiques, des quiz et pour les échanges entre classes. Ce défi s’articule autour d’une sélection de 30 livres pour le défi Junior, 35 pour le niveau Ado, et 40 titres pour le défi Ado+. Ainsi chaque élève d’une classe peut trouver une lecture à son goût et à son niveau, et choisir un titre différent de celui de ses camarades.

Les élèves des classes inscrites (les inscriptions sont possibles de fin juin à fin novembre) vont, tout au long de l’année, participer aux défis littéraires et numériques proposés par l’équipe organisatrice (quiz, nuages de tags, photos mystères, booktrailers…). En fin d’année un quiz final en ligne, composé d’une question par livre de la sélection, constitue la dernière étape du défi. Les élèves y répondent collectivement.Le défi est collaboratif au sein de la classe : entre les élèves de chaque classe inscrite car ils vont s’entraider tout au long de l’année pour relever les défis, et surtout pour partager la lecture de TOUS les titres de la sélection (c’est la classe qui doit les lire, pas chaque élève). Il y a aussi collaboration et mutualisation entre collègues participants grâce à une communauté d’échanges (Google+ jusqu’à présent, et en test cette année Viaeduc et Etwinning) sur les défis lancés et les productions des autres participants, les idées, les outils, les activités, les échanges de pratiques.

Ces défis s’appuient sur les livres des sélections Ado+, Ado et Junior (https://sites.google.com/site/defibabelio/selection). Ces 3 sélections sont révélées en juin de l’année précédente afin que les commandes de livres puissent être réalisées avant les congés d’été. Tous les adultes participants de l’année en cours peuvent contribuer aux sélections en collaborant au tableau coopératif proposé en mai.

Les objectifs du Défi babelio sont d’inciter à la lecture en favorisant le choix (le lecteur a toutes les chances de trouver des livres adaptés à ses goûts et ses capacités parmi les 30, 35 ou 40 titres sélectionnés) et de permettre de travailler des compétences disciplinaires (collaborations variées, annuelle ou ponctuelle Ex : français, arts plastiques, technologie articulées à des compétences (plus large que savoir? je supprimerai “transmettre des savoirs en lien avec ) transmettre des savoirs en lien avec l’EMI : Faire découvrir le fonctionnement d’un réseau social, comprendre ce qu’est l’identité numérique, travailler l’argumentation, proposer des activités créatives, expérimenter des outils numériques pour échanger et communiquer et former des cyber-citoyens producteurs de contenus en ligne, apprendre à utiliser le net de façon responsable, collaborer et mutualiser…

Les objectifs du Défi babelio sont d’inciter à la lecture en favorisant le choix (le lecteur a toutes les chances de trouver des livres adaptés à ses goûts et ses capacités parmi les 30, 35 ou 40 titres sélectionnés) et de permettre de travailler des compétences disciplinaires (collaborations variées, annuelle ou ponctuelle Ex : français, arts plastiques, technologie articulées à des compétences (plus large que savoir? je supprimerai “transmettre des savoirs en lien avec ) transmettre des savoirs en lien avec l’EMI : Faire découvrir le fonctionnement d’un réseau social, comprendre ce qu’est l’identité numérique, travailler l’argumentation, proposer des activités créatives, expérimenter des outils numériques pour échanger et communiquer et former des cyber-citoyens producteurs de contenus en ligne, apprendre à utiliser le net de façon responsable, collaborer et mutualiser…

D’un point de vue personnel, le défi incite les enseignants à découvrir de nouveaux outils numériques et à se former à leur utilisation, ainsi qu’à réfléchir à l’écriture et la lecture en ligne (web 2.0) en terme de contenu, d’accès et de droit et la diffusion des productions.

Apport du numérique :

Les élèves vont apprendre à utiliser de façon éthique et responsable le réseau social littéraire : Babelio et ainsi comprendre ce qu’est l’identité numérique. Les élèves vont écrire pour être lu par une plus grande audience que la classe : enjeu particulier pour le contenu et la forme… Il vont apprendre à utiliser des outils numériques que les enseignants peuvent choisir en fonction de leurs envies et compétences, pour les différentes activités proposées tout au long de l’année : publier des critiques de livres et des quiz sur la plateforme Babelio, réaliser des objets littéraires numériques, et des créations multiformes originale, carte d’identité ou carte postale interactive, nuages de tags, Booktrailers, photo mystère, booktubes, infographies… à partir de différents outils en ligne (babelio, padlet, powtoon, animoto, wordart, genially, piktochart…).

L’entrée en vigueur du RGPD mobilise l’ensemble des participant·es pour faire le tri entre les différents service en ligne pour utiliser ceux qui sont conformes et est l’occasion d’aborder la question des données personnelles ainsi que la majorité numérique avec les classes. Ils vont également apprendre à publier de manière éthique et responsable des contenus collaboratifs publics, en respectant notamment les droits d’auteurs et le droit à l’image. Cela anticipe (et accompagne car beaucoup de nos élèves ont déjà des comptes avec ou sans l’accord de leurs parents) leur éventuelle activité sur le web et notamment les réseaux sociaux après 15 ans.
Toutes les communications des co-pilotes du défi se font via des outils en ligne (twitter, site du défi, communauté d’échange), ce qui incite les participants à interagir. Le défi utilise des outils collaboratifs en ligne pour proposer les activités (formulaires en ligne, drive, murs numériques…)

Relation avec le thème de l’édition :

Le défi Babelio permet de faire émerger les intelligences individuelles à travers des productions collectives. Chaque élève apporte sa pierre aux défis communs d’une classe. Il permet aussi de faire évoluer les représentations du numérique dans l’éducation puisqu’il propose d’exposer les productions issues des défis créatifs réalisés à l’aide du numérique et diffusées sur des supports numériques. Le but est de proposer une présence numérique positive (valorisante et responsable) de la classe sur le Net, dans un esprit de coopération. De plus la représentation du livre et de la lecture s’est « modernisée », et a été valorisée grâce au numérique via les booktubeurs et autres plateformes de recommandations ?, ainsi les défis (booktrailers, critiques en ligne, booktubes, discussions en ligne) sont bien ancrés dans cette modernité.

Synthèse et apport du retour d’usage :

Le Défi-Babelio est né en 2012, sur une idée de Magalie Bossuyt, professeure-documentaliste en lycée (Carcassonne), qui a imaginé le projet après avoir expérimenté avec une classe l’usage de la plateforme littéraire Babelio. Elle a ensuite facilement convaincu plusieurs collègues de la rejoindre dans cette aventure. Parmi les profs-documentalistes ‘pionniers’ du défi-babelio, on peut citer Caroline Soubic (La Seyne/Mer), qui fait toujours partie de l’équipe de pilotage, Fabienne Rondet, Frédérique Yvetot (créatrice des l’affiches du défi), et Gaël Louiche, de retour dans l’équipe des co-pilotes.

A la rentrée 2015, le défi-Babelio junior est créé pour le niveau CM2-6e. L’équipe des co-pilotes s’élargit alors avec l’arrivée de Marion Utéza et Dany Gérentes puis de Muriel Bochaton et Stéphane Amélineau. A la rentrée 2018, devant la demande très importante, le niveau ado 5e-4e voit le jour. Depuis la première édition du défi en 2012-2013 pour laquelle 5 établissements étaient impliqués, le nombre de participants n’a cessé d’augmenter, pour atteindre cette année plus de 600 classes répartis dans des écoles, des collèges et des lycées inscrits sur les 3 défis.

Chaque année, un jury indépendant composé d’enseignant·es en établissement ou à Canopé, d’un des créateurs du site Babelio, tous neutres puisque ne participant pas au défi, désignent les vainqueurs des défis babelio qui sont récompensés par des éditeurs de romans via Babelio et par des lots achetés grâce à une subvention attribuée par le réseau Canopé.

Dans les classes, Les enseignants témoignent de l’engouement des élèves et de leurs enseignants pour le défi babelio car ils découvrent des nouveaux titres de littérature jeunesse, rencontrent ou communiquent avec des auteurs, produisent des contenus numériques et défient les autres classes, dans un esprit convivial et collaboratif. Ajoutons que l’aspect ludique du défi ainsi que l’attractivité des outils numériques permet de favoriser la motivation des élèves, y compris des plus réfractaires à la lecture.

Plus d’infos sur : Magalie Bossuyt & Danielle Gérentes
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#16 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/ludovia-2019

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top