ACTUALITÉS EN BREF

Continuité pédagogique pour des élèves de CP : c’est possible et même sans ENT ! Témoignage de Laetitia Vautrin

Dans cette chronique « COVID-19 & continuité pédagogique », nous vous proposons le récit de plusieurs enseignants et leurs méthodes, « trucs & astuces » pour mettre en place l’enseignement à distance avec leurs élèves.

Laetitia Vautrin, professeur des écoles et directrice d’école, nous décrit dans l’interview ci-contre, ce qu’elle a mis en place avec ses élèves de CP pour assurer la continuité pédagogique.

Sans ENT, il n’a pas été possible de le mettre en place à la « va vite » le jour d’annonce de fermeture des écoles ; Laetitia a donc mis en place une communication avec les parents par l’intermédiaire d’une adresse Gmail et d’une mise en place d’un « Drive« , pour le démarrage.

 

Pour sa classe de CP, elle a mis en place un semainier où toutes les activités sont détaillées.

« J’essaie surtout de parler aux parents avec des mots simples pour leur expliquer comment je fais la classe » , explique-t-elle.

Elle fait en sorte surtout de proposer à la fois des supports numériques mais aussi des supports papier car tous les parents n’ont pas forcément accès à internet en illimité ; les élèves de Laetitia étant, pour certains, en milieu très rural.

« L’important, c’est de garder le lien avec les familles et avec les élèves » .

Laetitia a téléphoné à chaque famille pour faire un premier bilan et savoir si ce qu’elle donnait à faire aux élèves était adapté, sachant que Laetitia a privilégié des activités déjà réalisées en classe pour ne pas « perdre » ses élèves, comme elle le souligne.

Enfin, elle a mis en place la « Classe virtuelle » proposée par le CNED, par petits groupes de sept élèves.

« Les élèves ont adoré se voir, car je pense que ce n’est pas simple pour eux ; et de voir la maitresse aussi, dans sa maison« , raconte-t-elle.

Elle a également fait participer ses élèves à l’opération « Un dessin pour un soignant » et les parents ont largement apprécié cette initiative. Les dessins ont été publiés sur le compte Twitter de la classe.

« J’essaie surtout ne pas les inonder d’informations et que ce que je leur donne soit vraiment précis » .

Dans cette crise, Laetitia apporte aussi son aide à de nombreux collègues qui sont moins familiarisés avec le numérique.

« Il faut prendre son temps, ne pas vouloir trop en faire ; et j’ajouterais que dans cette période, on travaille beaucoup plus que lorsqu’on est en classe« , conclut-elle.

 

 

Interview réalisée en visio par Webex

Si vous souhaitez commenter ou poser des questions à Laetitia, n’hésitez pas à le faire en commentant cet article, en bas de page « Click to comment ».

2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top