RETOURS D'USAGESZZ-Newsletter

Pince à linge ou comment accrocher sa classe en ligne !

La communauté LUDOVIA de par le monde (SUISSE, BELGIQUE, CANADA, FRANCE, …) propose, en cette période de confinement, un événement inédit sur une semaine et totalement en ligne qui se déroulera du 27 au 30 avril prochain. Chercheurs, enseignants, et éditeurs auront l’occasion d’exposer leurs premières expériences et leur premiers retours sur cette période inédite qui touche le monde de l’éducation et notamment l’ensemble de la communauté éducative francophone au niveau mondial.

Une quarantaine d’ateliers-défis, des Pitchs, des conférences et tables rondes, des Barcamps, du « Off » et même des pauses café rythmeront les 4 jours « en ligne » de cette première édition des LUDOVIALES.

 

Guillaume Bonvin & Stéphanie Burton (SUISSE) présenteront « Pince à linge ou comment accrocher sa classe en ligne ! ».

 

Problématique pédagogique :

Dès la fermeture des classes en Suisse, le vendredi 13 mars 2020, nous avons été bombardés de demandes de la part d’enseignant.e.s jeunes et moins jeunes et de nos étudiant.e.s HEP. Ceux-ci fonctionnent tous comme enseignant.e.s stagiaires dans les classes primaires et secondaires du canton de Vaud.

Devant l’injonction d’assurer la continuité pédagogique, mais à distance, quelle aide pouvions-nous apporter ? Sur quels réseaux pouvions-nous nous appuyer ? Comment mutualiser les connaissances et faire profiter les enseignant-e-s de notre veille pédagogique  alors que le soutien institutionnel aurait besoin de jours, voir de semaines pour se concrétiser de manière systémique?

Pour répondre au plus vite en partant des besoins exprimés, Pince à linge a vu le jour en 48 heures, tel un magasin éphémère. Avant tout initiative citoyenne, le site s’est étoffé au fil du temps, de manière organique,  avec l’arrivée de nouveaux rédacteur-trice-s, (tous, comme nous, formatrices et formateurs en éducation numérique en Suisse romande), et de préoccupations à la fois plus larges et plus pointues.

 

Apport du numérique :

Si les demandes des enseignant-e-s ont souvent pour point de départ une recherche de l’outil miracle (Vous auriez un outil pouvant servir de tableau blanc annotable en simultanée par nous et nos élèves?), les outils ne sont qu’une solution très partielle aux défis à relever. Les enseignant.e.s ont besoin de partir à la rencontre de leurs collègues qui testent des modalités inédites d’enseignement. Quelles sont les manières de faire possibles en fonction des objectifs et orientations didactiques et méthodologiques? Comment les bonnes pratiques se mettent-elles en place, ici et ailleurs, quelles solidarités sont possibles dans ce moment inédit de notre histoire humaine ?

 

Relation avec le thème de l’édition :

Selon les objectifs de l’atelier :

  • Éviter l’épuisement personnel et professionnel de nos étudiant-s stagiaires et des enseignant-e-s du terrain
  • Soutenir la formation en temps de confinement

Partager les expériences réalisées dans différents pays

 

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Nous avons eu de nombreux retours,  par courriel ou sur les réseaux sociaux. Des enseignant.e.s et étudiant.e.s nous ont écrit pour obtenir des compléments d’information par rapport à certaines astuces et expériences mises en avant sur le site, ce qui nous a permis de compléter ce dernier. D’autres ont partagé leurs pistes, que nous avons pu mettre à disposition du plus grand nombre.

Passée la phase d’urgence, nous souhaitons accompagner la réflexion sur l’impact possible de ce temps d’exception sur la numérisation de l’enseignement et des apprentissages. Pour que la pince à linge éphémère fasse place à des changements plus durables.

 

 

En savoir plus sur Guillaume Bonvin & Stéphanie Burton :

 

Chargé d’enseignement dans l’UER médias, usages numériques et didactique de l’informatique de la HEP du canton de Vaud et doctorant à l’Université de Fribourg.

Ses recherches portent sur la ludicisation des apprentissages.

 

 

 

 

 

Après 14 ans d’activité professionnelle comme enseignante (aux cycles 2, 3 et secondaire 2) et une formation postgrade en technologies éducatives, je participe depuis 2002 au développement de l’éducation numérique au sein du système scolaire romand, comme collaboratrice pédagogique au centre de compétences fribourgeois fritic (mise en place de formations continues et de portails pédagogiques de ressources numériques) puis comme chargée d’enseignement dans l’UER médias, usages numériques et didactique de l’informatique de la HEP du canton de Vaud.

 

 

 

 

Voir le programme des ludoviales => ludoviales.com

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:RETOURS D'USAGES