Jeux éducatifsSalon

Création d’un jeu de société : Foune et Flore

Les 20 et 21 février prochains, le collectif Escape n’ Games en partenariat avec Ludomag, organise le premier salon international virtuel et gratuit sur le jeu pédagogique « EN’iGmatik ». Vous pourrez assister aux interventions d’enseignants-chercheurs, enseignants et aussi professionnels du jeu. Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, samedi 20 février.

Jeanne Tamarelle & Léa Toulemon présenteront “Création d’un jeu de société : Foune et Flore”, dimanche 21 février de 14h30 à 15h30.

 

Problématique pédagogique : 

Le jeu “Foune et Flore” consiste en la création d’un jeu de société ayant la forme d’un jeu de cartes spécifiques sur le microbiote vaginal, une thématique peu abordée publiquement car entourée de plusieurs tabous, et rarement présentée sous forme ludique. L’objectif est de permettre à un public cible constitué d’adolescents au collège/lycée qui vont être amenés (ou le sont déjà) à appréhender leur environnement vaginal, ou celui de leur(s) partenaire(s), de s’approprier les questions et les enjeux du maintien d’un environnement vaginal “sain”. En effet, de plus en plus d’études montrent l’impact d’un déséquilibre de la flore vaginale sur nonseulement l’inconfort que peuvent ressentir les femmes dans cette zone de leur corps mais également sur leur risque vis-à-vis de maladies et de problèmes de santé : infections sexuellement transmissibles, infections urinaires, infertilité, prématurité, entre autres. Les pratiques et facteurs pouvant provoquer de tels déséquilibres sont peu connus du grand public, et ne le deviennent auprès des concerné(e)s qu’à l’occasion d’expériences désagréables.

La création d’un jeu de cartes à but éducatif permet aux jeunes gens de mieux s’approprier leur corps et ainsi de prévenir ou de mieux faire face à la survenue d’un déséquilibre du microbiote vaginal en comprenant ses origines. Le jeu de cartes fonctionne sur le principe du maintien d’une flore vaginale équilibrée face à la survenue d’évènements indésirables tels que des microbes pathogènes (infection sexuellement transmissible, Candida albicans) mais aussi d’expositions néfastes (rapport non protégé, douche vaginale, etc.). Le jeu de cartes est constitué des différentes bactéries que l’on retrouve communément au niveau du microbiote vaginal (Lactobacillus crispatus, Lactobacillus iners, Gardnerella vaginalis, Atopobium vaginae, etc.). Un deuxième groupe de cartes est constitué de cartes représentant la survenue d’un évènement positif ou négatif. Chaque joueur dispose de six cartes, qui évoluent au fur et à mesure de la partie en s’alimentant de la pioche. Les joueurs peuvent poser des cartes bactéries devant eux, apposer des cartes attaques devant leurs adversaires et se défendre, le cas échéant, le but du jeu étant d’accumuler des cartes “bactéries”.

Un livret pédagogique, sous forme de cartes, est fourni avec le jeu afin de permettre des questions / réponses sur le thème de la santé sexuelle à la fin du jeu. Le développement de ce jeu de cartes et sa diffusion s’appuie sur un site internet en ligne reprenant les différents enjeux de manière plus détaillée, et fournissant le jeu en accès libre (print & play).

Les objectifs pédagogiques de l’atelier sont les suivants :

●  Médiation scientifique
●  Transmettre des connaissances scientifiques à un public général
●  Évoquer des sujets sensibles dans un contexte ludique
●  Dédramatiser les évènements liés au microbiote vaginal
●  Permettre de mieux comprendre son corps et celui des autres

Relation avec le thème de l’édition (APPRENDRE PAR LE JEU) :

Cet atelier permet d’aborder un thème méconnu, par le biais du jeu. Le jeu mime des mécanismes à l’œuvre dans la réalité. Ainsi, les joueur.ses comprennent ce qui protège ou attaque le microbiote vaginal, et quelles sont les réponses adaptées à chaque type d’attaque. Le jeu permet de mieux comprendre ce qu’est un écosystème, et la présence de bactéries dans le corps.
A cet aspect de médiation scientifique s’ajoute une dimension d’éducation à la santé sexuelle. Le jeu permet d’aborder des thèmes souvent tabous, et d’expliquer simplement des problématiques liées à la santé sexuelle, auxquelles les femmes et les hommes peuvent être confrontés au cours de leur vie.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Nous avons testé le jeu sur une classe de seconde. Le déroulé de l’atelier était le suivant :

Les élèves ont été invités à faire part de leurs connaissances sur le microbiote vaginal. Est-ce qu’ils savent que ce microbiote existe ? C’est quoi un microbiote pour elles et eux ? Connaissent-ils le microbiote intestinal ? Ont-ils déjà dû s’intéresser à ce microbiote ? Par exemple en ayant des problèmes digestifs après la prise d’un antibiotique ? A la fin de cette partie introductive, nous avons réparti les élèves en groupes de 4 ou 5, chaque groupe ayant un jeu.

Nous avons ensuite présenté les règles du jeu, puis indiqué aux groupes de séparer les cartes correspondant aux règles du jeu, celles du jeu, et les cartes questions / réponses utilisées pour le débriefing de fin.

Pour le jeu à proprement parler, nous avions prévu environ 30 minutes. Chaque groupe avait un rythme différent, certains groupes ont refait plusieurs parties, d’autres ont fini le jeu après la fin de l’atelier. Nous avons circulé entre les tables pour vérifier que les élèves n’étaient pas perdus dans les règles.

A la fin, nous avons organisé un debriefing général. Les élèves ont posé quelques questions. Nous avons complété en reprenant chaque carte attaque et défense pour balayer le sujet. Nous nous sommes appuyées ensuite sur les cartes pédagogiques, qui se présentent sous forme de questions / réponses, pour amorcer des questions.

Le jeu a également été implémenté dans d’autres classes par des professeurs. L’une d’entre eux ayant testé notre jeu nous a fait part d’un retour très positif : “Jamais je me serais imaginée entendre  » mais comment je vais soigner ma chlamydia » ou « fais gaffe à la douche vaginale » par mes élèves que ce soit garçons comme filles !”

Plus d’infos sur : Jeanne Tamarelle & Léa Toulemon
Liens utiles : Page Facebook, Site internet
Retrouvez tous les articles sur EN’iGmatik et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/enigmatik/


Pour en savoir plus sur le salon EN’IGMATIK (programme, partenaires, intervenants et inscriptions) : Se rendre sur le site S’inscrire en ligne

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Jeux éducatifs