Jeux éducatifsSalon

Jouer pour apprendre

Les 20 et 21 février prochains, le collectif Escape n’ Games en partenariat avec Ludomag, organise le premier salon international virtuel et gratuit sur le jeu pédagogique « EN’iGmatik ». Vous pourrez assister aux interventions d’enseignants-chercheurs, enseignants et aussi professionnels du jeu. Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, samedi 20 février.

Natacha Vautour présentera “Jouer pour apprendre”, dimanche 21 février de 15h55 à 16h55.

Avec l’organisme Labos Créatifs, nous avons abordé largement le sujet du jeu et de la fabrication en salle de classe. C’est ce qui nous a incités à développer toutes nos activités #FunCréatif et ce qui est à la portée de tous. Lors des dernières années, nous avons énormément appris et nous avons eu beaucoup de plaisir à discuter, à découvrir nos passions, nos pairs et nos projets… ensemble

Pourquoi les jeunes ont-ils tant d’intérêt à l’extérieur de l’école et si peu à l’intérieur ? – John Dewey

Nous parlons souvent d’enseignement basé sur les compétences du 21e siècle ; la pédagogie innovante ! Nous semblons souvent enthousiasmés par l’idée du nouveau, de ce qui scintille, de cette modernisation de l’école et de ces outils. Cependant, les fondements des apprentissages pour nos enfants sont simples et ils sont durables depuis maintenant des décennies.
 
L’apprentissage reste le même, ce qui engage nos élèves dans leurs expériences perdure, ce qui change, ce sont nos souhaits de formaliser et de systématiser l’éducation.
 
Est-ce un privilège de jouer ?
 
Pourquoi est-ce que les jeunes n’ont pas la permission de jouer en salle de classe ? Le jeu autorise aux élèves de se connecter, d’être créatifs, d’être empathiques et aussi de faire des liens avec leur communauté, tout en étant authentiques.
 
Le jeu, en effet, c’est accepter toute la diversité de la classe. Il accorde aux élèves d’explorer les possibilités. Le jeu permet de débuter avec une nouvelle matière et d’augmenter en difficulté. Il accepte l’erreur, sans jugement. Les contraintes du jeu sont des catalyseurs de créativité. En jouant ou en fabriquant nous fournissons quelque chose à faire aux élèves, contrairement à quelque chose à apprendre. L’action de fabriquer ou de jouer oblige la réflexion et l’engagement. Ces moments qui incitent des réponses émotionnelles permettent des apprentissages profonds. Nous retenons des expériences plaisantes — humoristiques dans lesquelles on se sent bien.
 
En donnant la permission de jouer à nos élèves, nous leur offrons une éducation sans frontières et durable. Le jeu permet de développer la pensée critique, et aussi la confiance en soi.  L’enseignant doit être le leadeur créatif dont les élèves ont besoin pour s’engager dans leur apprentissage afin d’aider à développer et à adapter cet apprentissage rigoureux basé sur le jeu en classe.
 
Comment le jeu peut-il mobiliser nos élèves à l’école, à distance ou à la maison ?

Plus d’infos sur : Natacha Vautour
Retrouvez tous les articles sur EN’iGmatik et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/enigmatik/


Pour en savoir plus sur le salon EN’IGMATIK (programme, partenaires, intervenants et inscriptions) : Se rendre sur le site S’inscrire en ligne

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Jeux éducatifs