PodcastRetours d'usages

Education numérique : Plickers en classe, c’est 100% de FeedBack !

Plus le temps passe, plus on oublie ce qu’on a appris. Tout le monde le sait. Mais est-ce qu’on en tient suffisamment compte ? L’oubli est un phénomène incontournable du cerveau humain. Il peut être considérable, puisqu’au bout d’une semaine les élèves oublient en moyenne plus de la moitié de ce qu’ils ont relu. On ne peut donc pas se permettre d’ignorer l’oubli. Il est crucial de mettre en oeuvre des méthodes qui luttent contre l’oubli ! Pierre Zenniger utilise l’application Plickers pour mettre en pratique cette théorie dans sa classe de collège à Hendaye, il nous présente son retour d’usage dans cet entretien diffusé en podcast dans le cadre d’EIDOS64.

Les méthodes d’apprentissage qui impliquent de récupérer l’information en mémoire induisent une meilleure mémorisation à long-terme que la relecture ou la réexposition au contenu. Cet effet est connu sous le nom d’effet de récupération en mémoire, ou aussi sous le nom d’effet de test. Il s’agit d’un des résultats les mieux établis de toute la recherche en psychologie.

il est avantageux pour l’élève de pouvoir ensuite vérifier le contenu, d’obtenir la réponse aux questions ou le corrigé des exercices de manière à corriger ses erreurs et consolider la bonne information dans la mémoire à long terme, on parle d’effet feedback.
L’ exigence de donner très régulièrement des évaluations avec feedback à tous les élèves peut engendre un coût de correction important…

Le pourquoi du choix de la technologie Plickers

Le coût de correction réduit d’un QCM numérique en fait tout l’intérêt pour une utilisation fréquente et rapide. Muni de tels quiz, l’enseignant peut envisager de multiplier les évaluations :

En début de cours, afin de:
• Vérifier ce qui est connu par les élèves.
• Leur rafraîchir la mémoire sur les pré-requis du cours.
• Révéler les préconceptions des élèves (utile notamment en sciences, lorsque les concepts scientifiques à enseigner entrent en conflit avec les conceptions pré-existantes).

En milieu/fin de cours, afin de :
• Vérifier que (tous) les élèves ont réellement compris.
• Suivre l’évolution de leurs conceptions.
• Ajuster son enseignement aux besoins des élèves.

les apport du numérique et de la solution utilisée

Par rapport à un QCM à doigt levés ou sur ardoise, les cartes plickers ( ou QCMcam) sont des cartes-réponses qui constituent un flashcode unique pour chaque élève, et dont chaque orientation peut indiquer une réponse parmi 4. L’enseignant doit alors utiliser une application dédiée sur son smartphone pour prendre en photo les réponses des élèves (quelques secondes pour scanner la
classe). L’application permet alors de compter et visualiser la répartition des réponses des élèves.

Comme toutes les réponses des élèves sont enregistrées, il y a moins de risques de négliger les réponses de certains élèves et il est possible pour le prof d’utiliser le tableau des résultats pour voir le détail des réponses d’un élève, voir son évolution par rapport au dernier test, ou pour effectuer une notation.

du feed-back sur 100% des élèves !

Lors de la correction en classe, on projette la répartition des réponses des élèves
(sans les noms) et il est facile de remédier en direct (selon les résultats). Le fait d’utiliser ces quiz permet de remobiliser (effet test) et de fournir du feed-back à 100% des élèves, plutôt qu’à quelques-uns qui sont interrogés. Et pour l’enseignant, ça permet de recevoir du feed-back sur 100% des élèves !

De plus il est facile d’intégrer au QCM des images / sons / vidéos très rapidement (moteur de recherche intégré) et l ‘ensemble est très visible pour les élèves ce qui en fait un outil apprécié car épuré, en couleurs et dans l’air du temps !

Plickers un outil numérique responsable ?

 

limite le nombre de photocopies ? Un enseignant dans le secondaire a entre 100 et 600 élèves par an selon la discipline. A raison d’une page de QCM par élève pour un prof de sciences par exemple (300 élèves), cela fait 300 photocopies d’économisées par QCM. Avec 3 QCM par trimestre en moyenne, cela ferait 2700 photocopies par an en format papier. La solution quizz plashcode nécessite seulement 150 photocopies (pour les cartes). Et encore les cartes peuvent être utilisées dans plusieurs disciplines.

En synthèse..
Outil facile d’utilisation, peu de logistique : Pour l’élève, une carte papier suffit (présente dans son cahier). Seul l’enseignant doit disposer d’un smartphone ou d’une tablette connectés à internet afin de scanner les réponses.
A la maison il permet au prof de préparer rapidement des QCM variés (avec ajout possible d’image/sons/vidéo). Le tableau des résultats permet d ‘étudier l’évolution de la classe et de ses élèves au cours de l’année.

En classe, il ne prend pas beaucoup de temps sur la séance (5 minutes pour 10 questions environ), il permet d’avoir un retour immédiat des acquis de chaque élève et permet donc de remédier en direct lors de la correction.

Un outil test et feedback ludique et efficace pour vérifier la compréhension des élèves et pour combattre l’oubli !

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
2
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
3
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

1 Commentaire

  1. […] Eidos64, Aurélie Julien et Eric Fourcaud couvrent l’évènement. Cette année le podcast s’invite et vient compléter leurs interviews réalisées sous forme d’articles ou de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Podcast