INTERNATIONALToute l'info

Éducation : L’UNESCO se mobilise pour soutenir la continuité éducative en Ukraine

L’UNESCO se mobilise pour assurer la continuité éducative et aider les enseignants et les apprenants en Ukraine. Dans le cadre de sa Coalition mondiale pour l’éducation, l’Organisation va notamment fournir du matériel informatique et des contenus d’apprentissage numériques.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le 24 février, l’UNESCO n’a cessé d’appeler au respect du droit humanitaire international afin de protéger l’éducation.

« L’éducation est un droit fondamental devant être protégé par tous les moyens possibles. L’UNESCO demande la cessation immédiate des attaques contre les institutions éducatives, les enseignants et les étudiants. L’Organisation s’engage également à trouver des solutions pour que chaque enfant puisse poursuivre ses études », déclare Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO.

Après un mois de guerre, les autorités locales ont indiqué que plus de 733 institutions éducatives ont été endommagées ou détruites. De plus, les estimations suggèrent que plus de la moitié de la population enfantine du pays a été déplacée.

Renforcer les outils d’apprentissage à distance

Pour répondre aux besoins sur le terrain, l’UNESCO est en contact permanent avec les autorités locales et tous les partenaires compétents. Elle agit pour protéger et rétablir l’éducation dans le pays, en accordant une attention particulière à l’apprentissage à distance.

« Conformément aux recommandations de l’UNESCO, l’Ukraine disposait déjà d’un système efficace en réponse aux fermetures d’écoles dues à la pandémie de COVID-19, sous la forme d’une plateforme appelée All-Ukrainian School. Nous œuvrons avec les autorités pour l’adapter aux nouveaux besoins », explique Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation.

Grâce au soutient de la Coalition mondiale pour l’éducation de l’UNESCO – créée en 2020 par l’UNESCO pour trouver des solutions d’apprentissage à distance pendant la pandémie – l’UNESCO et ses partenaires vont fournir du matériel informatique aux enseignants. L’Organisation va coordonner la production de nouveaux contenus pédagogiques numériques, en mettant l’accent sur les plus jeunes enfants, sur le soutien psycho-social et sur la formation des enseignants.

L’UNESCO va également apporter son soutien au ministère de l’Éducation et des Sciences de l’Ukraine pour créer un système fiable et sécurisé d’examens en ligne pour l’admission des élèves à l’université et dans les filières supérieures d’enseignement professionnel.

Permettre aux étudiants réfugiés de poursuivre leurs études

L’UNESCO salue les initiatives prises par plusieurs de ses États-membres pour accueillir et intégrer les étudiants ukrainiens réfugiés et les étudiants internationaux qui étudiaient auparavant en Ukraine.

L’Organisation a décidé de recenser et de mettre en avant ces initiatives sur une page web dédiée de son site internet. Cet outil vise à partager les bonnes pratiques et à inspirer tous les pays qui souhaitent soutenir les apprenants et les enseignants fuyant la guerre.

En Pologne, par exemple, les autorités ont lancé la création de nouveaux centres éducatifs et de nouvelles garderies pour les enfants ukrainiens arrivant dans le pays. L’emploi des citoyens ukrainiens en tant qu’assistants pédadogique va également être facilité. En Roumanie, certaines écoles ont instauré une offre d’enseignement en ukrainien. En Lettonie, une nouvelle loi ouvre aux ukrainiens le droit de travailler en tant qu’enseignants pour faire cours aux élèves réfugiés de moins de 18 ans.

Données sur l’éducation en Ukraine

Selon les données de l’Institut de statistique de l’UNESCO, l’Ukraine compte 6,84 millions de jeunes en âge d’être scolarisés, du préprimaire à l’enseignement supérieur. Cela représente 1,05 million de jeunes dans l’enseignement préprimaire, respectivement 1,72 million et 2,54 millions de jeunes aux niveaux primaire et secondaire, et 1,53 million d’étudiants dans l’enseignement supérieur.

Le pays compte 15 500 établissements préscolaires ; 14 000 écoles primaires et secondaires de base ; 695 établissements d’enseignement professionnel et 336 établissements d’enseignement supérieur.

L’Ukraine est également une plaque tournante pour les étudiants étrangers, dont le nombre a été multiplié par cinq entre 2001 et 2020, pour atteindre 61 000 personnes. En 2020, les cinq principaux pays pourvoyeurs d’étudiants en Ukraine étaient l’Inde, le Maroc, l’Azerbaïdjan, le Turkménistan et le Nigeria.

Source article : service presse UNESCO

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:INTERNATIONAL