Retours d'usagesUniversité d'été

Projet CyberCleanup : Donnons une seconde vie à nos équipements numériques

Le changement climatique est une question vive de société, très débattue dans les médias, avec souvent une approche alarmiste. Nos activités numériques effrénées sont maintenant identifiées comme participant de façon importante au réchauffement.

D’autre part, la crise sanitaire perdure depuis mars 2020. Depuis 2 ans, les élèves ont vécu le confinement, la continuité pédagogique, les absences perlées durant les différentes vagues de l’épidémie de covid-19. Leur vie en établissement scolaire est contrainte par les gestes barrières et notamment le port du masque.

Les difficultés scolaires se sont aggravées pour plusieurs raisons : manque de matériel informatique à la maison, manque d’accompagnement durant les périodes de continuité pédagogique, compétences pour l’organisation du travail personnel très fragiles. Beaucoup d’élèves ont perdu l’envie d’apprendre et de se consacrer à leur scolarité. 

Dans ce contexte particulièrement morose, comment redonner aux élèves l’envie d’apprendre, comment les aider à retrouver leur motivation ?  Comment donner à chacun d’entre eux la possibilité de réussir quel que soit leur savoir et leur savoir-faire ?

Concernant la question du réchauffement climatique et de l’impact environnemental des activités humaines, comment aborder une question vive de société sans brusquer et sans inquiéter devant l’importance des enjeux de demain ?

Pour répondre à ces problématiques, j’ai proposé à une classe de troisième de rejoindre l’opération « CyberWorlCleanUpDay » organisée au niveau mondial cette année le 19 mars.  

Cet événement consiste à organiser une action collective et synchrone, visant à réduire l’impact environnemental des activités numériques. Deux démarches peuvent être menées, l’une consistant à nettoyer ses données, la seconde à collecter des équipements numériques non utilisés. 

Apport du numérique :

Les outils numériques ont permis d’organiser la collecte des équipements numériques, dans le but de les réutiliser et de les réemployer. Ils ont permis de communiquer (production d’affiches, de flyers) de diffuser les informations (ENT), d’organiser la logistique. Une recherche documentaire a été menée pour comprendre l’impact environnemental de la fabrication des smartphones et sensibiliser au travers d’affiches et d’articles de journal.

Les compétences numériques du CRCN (Cadre de Référence des Compétences Numériques) mobilisées par les apprenants ont été les suivantes :

1. INFORMATION ET DONNÉES

  • Mener une recherche et une veille d’information

2. CRÉATION DE CONTENUS

  • Développer des documents textuels
  • Développer des documents multimédias

3.PROTECTION ET SÉCURITÉ

  • Protéger la santé, le bien-être et l’environnement

Les critères de choix des outils ont été entre autres le respect du RGPD, mais aussi le caractère libre et open source, afin de montrer qu’il existe des modèles alternatifs aux outils propriétaires, plus responsables et plus sobres.

Relation aVEC LE thème de l’édition :
 L’organisation de la collecte a permis de démontrer la pertinence de l’outil numérique, au service d’une cause environnementale, liée justement aux usages effrénés du numérique. Il s’agit de montrer la convergence entre l’efficacité du numérique et la sobriété à privilégier.
Synthèse et retour d’usage en classe :

Les cinq piliers d’un cybercleanup sont : sensibiliser, fédérer, convivialité, engager un 1er pas et mesurer.

Le bilan de ce point de vue est évident, l’opération a été un succès, avec plus de 700 Kg d’équipements récoltés. Beaucoup de personnels du collège et les élèves impliqués ont été sensibilisés à l’impact environnemental de la fabrication des équipements. Les élèves ont pris conscience grâce à la recherche documentaire et à la rédaction des articles qu’il fallait modifier leurs habitudes d’utilisation du smartphone et surtout éviter de céder à l’obsolescence culturelle.

L’action collective, le faire-ensemble ont été particulièrement bénéfiques sur l’ambiance de classe. Presque tous les élèves ont pu apporter leurs compétences sur l’un des aspects de l’organisation. Ils se sont sentis valorisés. L’émulation, la confiance en soi plus solide ont permis de d’entreprendre des apprentissages plus difficiles par la suite.

Certains élèves ont décidé de valoriser leur travail en présentant l’action à l’oral du brevet dans le cadre du parcours citoyen. Là encore, l’outil numérique a permis de suivre leur préparation à distance.


À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 19ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Éthique et Sobriété numérique en éducation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 22 août.

Hélène Casaux et Antoine Delinotte présenteront l’atelier explorcamp « Projet CyberCleanup : Donnons une seconde vie à nos équipements numériques » sur la session d’ouverture lundi 22 août après-midi.

Retrouvez tous les articles sur Ludovia#19 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée. Plus d’infos : www.ludovia.fr

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Retours d'usages