A LA UNE

Les « Directions » en séminaire à LUDOVIA, épisode 3

Troisième et dernière étape de ce séminaire « Directions » : tester échanger et capitaliser sur les expériences.

Après cette table ronde dynamique dont il a été question dans l’épisode 2, trois participants au séminaire ont présenté des témoignages sur la mise en œuvre d’un projet numérique dans l’école ; l’intention étant de mettre en lumière les stratégies de mobilisation utilisée par la direction d’école auprès de son équipe pour implanter un projet en lien avec le numérique.

Reprenant de nouveau la parole, Paola et Philippe Culem ont présenté Défi Scottie Go. Le « codage » ne faisant pas sens dès le départ pour les enfants, les enseignants ont d’abord imaginé le processus d’apprentissage au travers de leur propre découverte avant de les proposer aux enfants.

Scottie Go! est un jeu éducatif permettant à l’enfant de choisir une tâche à accomplir et de réaliser son programme en plaçant les tuiles fournies dans le bon ordre, à la façon d’un programme édité sur Scratch. Une fois les tuiles mises en place, celui-ci prend en photo son installation et vérifie grâce à l’application fournie que l’avatar réalise bien le parcours prévu. ils peuvent ainsi corriger eux-mêmes leurs erreurs. Ce jeu peut être mené individuellement, ou en groupe de 2 ou 3 élèves.

Le jeu permet par ses possibilités de tester, de faire de modifications et d’engendrer une satisfaction et un sentiment de réussite. Comme pour le projet robotique, celui-ci est étendu l’année prochaine par la ville de Soissons avec un accompagnement renforcé.

 

En seconde partie de ces mini présentation, Marie-Eve Gagnon  directrice d’école en soutien à la mise en œuvre du plan numérique du Québec dans des écoles de sa commissions scolaire décrit ses réflexions quant à l’accompagnement des directions d’établissements scolaires (premier et second degré pour le Québec). Enfin, Valérie Peccatte, locale de l’étape, Directrice d’école à Saverdun en Ariège, a conclu en décrivant, en compagnie de son inspecteur, le projet numérique et le pilotage numérique de celui-ci dans son école de plus de 300 élèves.

Ces mini présentations concluant l’avant -midi, les participants et intervenants étaient invités à rejoindre la réflexion, en après-midi, en extérieur.

Pour l’après-midi qui fut tout aussi studieuse, des ateliers d’échanges étaient programmés dans le nouvelle halle couverte du parc de LUDOVIA#16. Ces sessions d’ateliers sous forme exploratoires de 20 minutes chacune, étaient rythmées par un temps d’échange entre chacune des présentations.

Six tables étaient ainsi proposées autour des thématiques et orientation exprimées lors de l’avant midi plus classique.

Parmi ces ateliers, notons en première table, celui du président de l’Association Québécoise du Personnel de Direction des Ecoles, Carl Ouellet sur le rôle d’une association de direction d’établissements scolaires au Québec, à l’ère du numérique, pour réussir la mission de l’école et viser la réussite de tous les élèves.

Philippe Culem, Jessy L Billaudel et Véronique Vuiart-Singer réfléchissaient quant à eux sur les changements de culture du directeur ; changement qui à l’ère du numérique, sont nécessaires pour la réussite de chaque élève.

Organiser des évènements robotiques pour développer les usages du numérique dans les écoles ? C’est le projet défendu et démontré dans l’atelier de Véronique Caillaux et Frédéric Mélin.

A la table d’Yvan Fortier, Directeur d’école d’un CFER dans un milieu rural, les participants ont réfléchi autour de la thématique : «Le numérique à l’école, ça change quoi ? »

Agnès Castel, auteur d’un Pecha Kucha remarqué en avant-midi animait, quant à elle, une table en liaison avec un projet un projet sur les droits des enfants sur le thème de « comment le numérique favorise les apprentissages (fondamentaux et LVE) ».

Enfin Jean Baptiste Dubar et Paola Zakrewski, décrivaient un exemple de projet numérique ou comment une directrice d’école développe un nouveau projet numérique au travers d’une web radio.

 

Ces sessions d’ateliers concluaient une journée chargée et riche d’échanges qui ont perduré tout au long de LUDOVIA#16 dans les tables-rondes, conférences et ateliers organisés autour de ces sujets.

 

Synthèse rédigée par Sébastien Reinders et Nicolas Le Luherne.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top