publics spécifiques

L’enfant dyspraxique, du laboratoire à la classe

Caroline Huron, Chercheure à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, fondatrice de l’association le Cartable fantastique, a présenté une courte conférence à l’occasion d’EIDOS64 dont le thème de cette année était « Tous différents, tous à l’école ? Misons sur l’@tout numérique.

Le Cartable Fantastique est une association qui a pour mission de favoriser la scolarité d’enfants en situation de handicap. Pour cela, elle croise les regards de chercheurs en sciences cognitives et d’enseignants pour faire un repérage des besoins des enfants et « nous allons développer des solutions numériques qui vont être testés avec les enfants et qui vont leur permettre de faire la même chose en classe que les autres mais avec un outil différent » , explique-t-elle.

« Pendant que les élèves ouvrent leurs cahiers, les élèves en situation de handicap ouvrent un ordinateur ».

Retrouvez le propos de Caroline Huron dans l’interview ci-dessus : définition de la dyspraxie, travail mené par des laboratoires de recherche, la Banque de ressources du Cartable Fantastique développée en partenariat avec le Ministère de l’Éducation Nationale, etc.

Plus d’infos sur : www.cartablefantastique.fr, des ressources gratuites à disposition pour tous les enseignants.

Twitter @cfantastique

Retrouvez toutes les interviews réalisées à EIDOS 64 sur l’édition 2020 à Bayonne-Biarritz.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top