RETOURS D'USAGES

Coding Club ou Activité péri-éducative de programmation en collège

Après deux ans d’expérience en école primaire auprès des 8-10 ans, j’ai eu l’opportunité de démarrer un Coding Club  au collège Saint-Thomas d’Aquin. Voici un petit retour d’expérience  de ce premier semestre et notre programmation pour la fin d’année.

Les élèves, qui se sont inscrits en septembre, viennent à l’année, pendant la pause méridienne. L’effectif de 13 élèves n’est pas forcément  à chaque fois au complet. Les séances s’adaptent façon « activités extra scolaires », ce ne sont pas des leçons au sens propre mais un moment d’apprentissage libre, d’échange de compétences.

L’idée est de les initier à différentes applications, à différents  langages de programmation, de tester de nouveaux robots et de mutualiser leurs compétences.

Ce Coding Club concerne tous les élèves de collège de la sixième à la troisième.

Les élèves ont donc une expérience différente :  certains ont été initiés lors de Coding Goûter en primaire,  d’autres se sont formés tout seul ou ont participé à des stages auprès d’associations.
Certains animent déjà leur chaîne YouTube et programment des jeux vidéo, créent des tutoriels et d’autres viennent tout simplement pour découvrir et s’amuser.

L’idée est d’abord de souder le groupe pour que chacun puisse partager son savoir et ses expériences en toute simplicité.

Les toutes premières séances ont donc été dédiées à la découverte d’Ozobot et d’Ozobot Evo, avec et sans tablette. Tous ont été sur un pied d’égalité car personne ne connaissait ces robots et l’ambiance a vite été au rendez vous.

Puis, nous avons introduit les applications de codage par bloc sous iOS : Pyonkee , ScartchJr, Tickle, Tynker pour que chacun puisse prendre ses marques et montrer les projets qu’il avait réalisés en étude ou chez lui.

Il s’avère qu’ayant sur leur tablette élève ( l’établissement est en déploiement 1:1) ScratchJr et Pyonkee, tous maîtrisent ces applications sans y avoir été initiés ….

Très vite, certains ont utilisé l’ordinateur pour montrer à ceux qui ne connaissaient pas l’interface scratch avec les deux modes : en ligne ( avec une bonne connexion internet ) ou hors connexion ( sauvegarde sur l’appareil). Nous avons, à cette occasion, découvert que l’un des élèves avait eu un projet scratch primé !

Nous avions eu aussi l’opportunité de discuter  « d’internet responsable », de l’usage des  pseudos et de faire le lien de manière informelle avec les interventions de prévention qui avaient eues lieu dans le cadre scolaire.

Enfin, la programmation des SpheroMinis  a été un grand moment : convivialité et détente lors des petits défis et découverte aussi des TomTect ( jeu de construction descendant des kaplas ) pour la création de parcours pour les robots.

La suite du semestre s’annonce assez riche.

Nous sommes partis en décembre sur des projets de jeu vidéo sur la prévention du harcèlement scolaire à l’aide, soit de mise en situation, soit de quizz que les élèves vont finaliser pour la fin d’année. Il nous reste à valider le scénario  et à tester les quizz  avant publication.

En janvier, deux étudiants d’Epitech nous ont rejoint en partenariat avec leur association e-mma. L’idée est de répondre à l’hétérogénéité des besoins des élèves et  de leur donner la possibilité de rencontrer des programmeurs.

Aymeric ( président de l’association au sein d’Epitech ) leur a donc fait découvrir le moteur de jeu mulitplateforme Unity avec ses créations 3D.

Un groupe de 6 élèves va donc programmer sur cette interface pendant que d’autres découvriront le langage Swift et d’autres robots : Makerblock, Cue de Dash&Dot de Wonder Workshop, Samlabs et Thingz.

 

Rendez en mai pour des liens vers nos productions !

 

Source : Charlotte BILLOT

 

 

 

 

 

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top