ACTUALITÉS EN BREF

Le quotidien « dialogique » : un processus de narrations visuelles interactives sur les réseaux socionumériques. Le cas des jeunes tunisiens

Pour la quinzième édition du Colloque scientifique Ludovia#16, 36 communications vous seront présentées sur le thème « Numériques & représentations ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût du colloque jusqu’au début de l’événement, mardi 20 août.

 

Manel Sammoud présenta « Le quotidien « dialogique » : un processus de narrations visuelles interactives sur les réseaux socionumériques. Le cas des jeunes tunisiens » le mercredi 21 août.

Résumé de la communication:

Dans le continuum écranique, le réseau Internet et les terminaux mobiles réorganisent massivement nos pratiques sociales et ébranlent nos habitudes perceptives de notre être-dans-le-monde et, corrélativement, de l’autre et de la réalité (Vial, 2013, Doueihi, 2013). Ce que ces technologies donnent à voir, ce n’est pas seulement un réel capté ou un autre monde, celui du rêve et de l’irréel, mais notre « monde sur écran » , remodelé et augmenté « du » et « par » le numérique. En effet, ce monde ne manque pas d’exemples illustrant à quel point nous sommes passés à ce que André Gunthert appelle une image « dialogique ». Parce qu’elle n’a de sens que partagée , cette dernière – postée instantanément sur Facebook, Snapchat, Flickr, Instagram, etc – véhicule une « pensée de l’écran » ayant le goût de l’accumulation, du buzz, de l’éphémère, du choc, de l’excès, de la légèreté (Lipovetsky, 2015). Désormais, reposée sur le triptyque captation-édition-diffusion, éventuellement suivi des logiques secondes du commentaire et de l’évaluation, l’image(s) partagée est à l’œuvre dans la révolution sociale de l’écrivance visuelle interactif (au sens de Roland Barthes : une écriture au quotidien). Cependant, « métamorphosée » par le jeu du recadrage, d’un filtre ou plusieurs filtres, ou encore accompagnée de mots-clés, de hashtags, de commentaires en réaction à son apparition dans le flux de réseaux sociaux, elle représente un « soi » modifié et retouché, plus sensible à la forme qu’au contenu, illustrant sa projection sur son milieu d’existence. Un « soi » démultiplié et théâtralisé pourvu d’un désir d’extimité (Tisseron, 2010) et de visibilité (Aubert, Haroche, 2011). En d’autres termes, un « soi » qu’on offre à autrui pour en avoir « attention » . Cela repose à neuf la question de narrations visuelles interactives sur les réseaux socionumériques.

Dans cette perspective, nous envisageons les images « dialogiques », en particulier les photographies connectées , dans leurs qualités représentationnelles (leur degré d’exactitude dans la reproduction du quotidien (du réel)) ainsi que dans leur impact épistémologique (quelles connaissances du quotidien et de soi produisent-elles ? Comment contribuent-elles à fixer (sinon) forger la représentation que l’individu se fait de lui-même et de son quotidien ?). Cette communication propose un retour critique sur les représentations visuelles de « soi » au quotidien, que tissent les jeunes tunisiens en images à l’écran mobile. En s’appuyant sur l’hypothèse de François Jost (1998), fondée sur la distinction entre trois modes d’énonciations médiatiques : authentifiant, fictif et ludique, nous nous interrogeons sur la manière dont les images partagées documentent la vie quotidienne des jeunes tunisiens postrévolutionnaires, participent au jeu fictif de leur représentation et servent à des fins ludiques.

(1) Notion empruntée de Chambat, 1994.
(2) Pour reprendre la formule de Martin Heidegger
(3) Doueihi Milad, « Qu’est-ce que le numérique ? », dans Qu’est-ce que le numérique ? sous la direction de Doueihi Milad. Paris cedex 14, Presses Universitaires de France, « Hors collection », 2013, p. 5-55.
(4) Gautier J. et Vergne G., D.Kambouchner, P Meirieu, B. Stiegler (2012), l’Ecole numérique et la société qui vient, Ed. Mille et une nuits, p. 15.
(5) André Gunthert, L’image partagée. La photographie numérique, Textuel, 2015.
(6) Roland Barthes, Maurice Nadeau, Sur la littérature, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 1980.
(7) Yves Citton, L’économie de l’attention. Nouvel horizon du capitalisme ? La Découverte, 2014.

Plus d’info sur : Manel Sammoud
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#16 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludovia.com/tag/ludovia-2019

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top