RETOURS D'USAGES

L’e-carnet-maternelle, carnet numérique de suivi des apprentissages en cycle 1 mais pas que…

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 17ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Injonctions numériques : entre techno-enthousiasme et pratiques collectives ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 24 août.

 

Thierry Gaillot présentera « L’e-carnet-maternelle, carnet numérique de suivi des apprentissages en cycle 1 mais pas que… » sur la session I « L’ACCÈS AUX RESSOURCES ET AUX CONTENUS PÉDAGOGIQUES DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE ». .

 

Problématique pédagogique :

– Répondre à la demande institutionnelle d’un carnet de suivi des apprentissages en maternelle conservant des traces très diverses (photos, vidéos, audio, texte, dessins),

– Proposer des activités à distance et récupérer les productions pour les intégrer dans les évaluations.

Nous faisons face actuellement à des demandes élargies : Montessori, école internationale étrangère, ASH (adaptation scolaire et scolarisation des élèves handicapés) , cycles 2 et 3 ainsi que des organismes privés désireux d’évaluer autrement, pas simplement de manière sommative.

Nous avons essayé de conserver l’esprit «évaluation positive, dans la bienveillance ». Dans ces carnets, la référence, c’est davantage l’évalué qu’une norme. Ce que l’on souhaite mettre en avant, ce sont les progrès réalisés, en regard des attendus.

L’élève devient acteur de son apprentissage et de son évaluation :

-Il peut réaliser lui-même la saisie de la trace qu’il souhaite conserver, quand il estime devoir le faire (autonomie). La partie commentaire peut être réalisé vocalement.

-Les traces des activités permettent un travail de méta cognition important. Les photos, vidéos, fichiers sons, textes, aident à se remémorer l’activité et la synthèse vocale permet à l’élève de réécouter les commentaires associés.

-Les traces d’un même attendu se retrouvent côte à côte dans le carnet généré de manière à mieux visualiser le suivi des apprentissages et les progrès réalisés.

 

Apport du numérique :

Son apport est essentiel pour la création de carnet de suivi complexe. En effet, seul une outil numérique doté de certaines applications est à même de saisir l’ensemble des traces souhaitées : photos, vidéos, enregistrements sonores, textes…

De même, il n’existe pas d’autres possibilités que le numérique pour effectuer de manière autonome une reconnaissance vocale (dictée d’un commentaire transcrit en texte) ou une synthèse vocale (lecture audio du commentaire).

Ses capacités de mise en page permettent en outre la création de carnet individuel structuré.

Sa mémoire interne permet le stockage de bases de données diverses : noms, attendus, observables, images, vidéos, sons, adresses mails etc…

La possibilité de réunir des données selon un ordre choisi et établi facilite la conception du ecarnet. Ainsi, en supplément des données personnelles et celles de l’établissement, les traces se retrouvent automatiquement rassemblées dans l’ordre chronologique, par domaines, avec les commentaires associés, permettant ainsi un réel suivi des apprentissages dans le temps.

La possibilité de connecter l’appareil à Internet offre la possibilité de communiquer ces carnets directement par mail aux parents d’élèves. La technologie Bluetooth peut également offrir la possibilité de transmission sans contact. Une mise à disposition sur un cloud fait aussi parti des cas d’utilisation.

Une version connectée, à l’étude, permettrait aux parents de consulter le carnet depuis leur smartphone et de recevoir une notification pour toute nouvelle trace.

La sortie d’une version PC a permis d’ouvrir l’application à un plus large public. Des versions MAC et Linux viendront compléter l’offre.

 

Relation avec le thème de l’édition :

1. Confronté à la pandémie de Covid 19, nous avons mis en place la possibilité de produire et partager une activité et de récupérer les traces correspondantes.

– Produire la ressource pour l’enseignant est très simple. Il créé un post dans lequel prendra place une photo, une vidéo, une bande son, un texte décrivant la tâche à réaliser. Ces ajouts peuvent se faire directement en utilisant les fonctions natives de la tablette, appareil, photo, vidéo, micro, traitement de texte. On peut également les importer si elles sont déjà créées.

– Le partage est tout aussi simple : en un clic, sa ressource sera automatiquement envoyée à tous les élèves de sa classe en utilisant les services académiques. Les adresses des destinataires sont déjà remplies ainsi que l’objet du mail accompagné d’un texte pré-rempli. Bien entendu, l’ensemble est modifiable et paramétrable.

En sens inverse, le travail récupéré peut être facilement intégré à l’application grâce à un bouton import pour être traité.

2. Afin de guider l’élève, un plan de travail qu’imagine l’enseignant peut lui être proposé. L’évalué n’a alors plus qu’à insérer les traces des activités correspondantes de manière à justifier son travail.

3. Soucieux de de se conformer à la législation, un mode de fonctionnement respectueux des clauses de protection des données a été mis en place. L’éditeur ne collecte aucune données personnelles, Elles sont stockées sur la tablette où l’application, protégée par mot de passe, qui fonctionne essentiellement en mode déconnectée. De ce fait, c’est l’enseignant qui en maîtrise l’accès,

4. Les transferts par mail se font à l’aide de la messagerie sécurisée depuis les serveurs académiques. L’utilisation de liens partagés depuis le cloud académique de l’enseignant est une autre possibilité à laquelle peut être ajouté un mot de passe au moment de la récupération. La technologie Bluetooth, lors des rencontres parents enseignants fonctionne également très bien. Dans ce cas, il est possible de vérifier instantanément la bonne réception par les parents.

5. Le e-carnet facilite la diffusion au sein de l’établissement un seul et unique plan de travail (basé sur le référentiel officiel) de telle façon que chaque enseignant puisse produire un carnet de suivi des apprentissages numérique homogène.

 

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Le nombre de classes engagées à considérablement augmenté, plusieurs milliers aujourd’hui. Les retours du terrain nous ont permis d’améliorer le logiciel avec de nombreuses versions sorties dans le courant de l’année. La collaboration étroite avec une école du Maroc a débouché sur de nouveaux usages et a nécessité de mettre en place une gestion des compétences par un outil de programmation gérant des blocs modifiable par l’utilisateur.

Le nécessaire recours au télétravail lors de l’épidémie de covid 19 a fait prendre conscience de la nécessité d’interactions dans des délais très courts. L’envoi simplifié à toute une classe d’un énoncé c’est imposé, l’importation des réponses également.

 

Pour l’élève :
-Plus engagé dans la tâche.
-Plus persévérant.
-S’exprime davantage.
-Partage avec les autres.
-La possibilité de montrer aux parents les motivent beaucoup.
-Peuvent avoir tendance à vouloir tout prendre en photo.

 

Pour l’enseignant :
-Très pratique pour saisir les traces de toutes sortes.
-Facile de faire un suivi à partir du e-carnet qui montre les traces d’un même attendu côte à côte.
-Facile à transmettre, évite les impressions papier notamment pour les photos.
-Permet une meilleure assimilation des observables et attendus de l’Éducation Nationale.
-Il faut s’approprier l’outil.
-Il est parfois contraint de changer sa manière d’enseigner (accepter que l’élève soit partie prenante de son propre apprentissage).
-Chaque carnet est différent. Cela peut être déstabilisant au début.
-Peut-être chronophage si l’enseignant seul saisit les traces d’où l’intérêt de faire participer les élèves à la saisie de leurs traces.

 

Pour les parents :
-Très satisfaits pour la grande majorité.
-Heureux de voir leurs enfants en activités dans le cadre de la classe et à la maison.
-Contents de parler avec leurs enfants de ce qu’ils voient sur la tablette.

 

Plus d’infos sur : Thierry Gaillot
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#17 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/ludovia-2020/

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top