ACTUALITÉS EN BREF

Intégrer l’usage des tablettes à sa pratique pédagogique

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 17ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Injonctions numériques : entre techno-enthousiasme et pratiques collectives ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 24 août.

Nadège Le Nir présentera “Intégrer l’usage des tablettes à sa pratique pédagogique” sur la session III ENSEIGNER ET SE FORMER AU XXIÈME SIÈCLE.

 

Problématique pédagogique :

Comment intégrer l’utilisation de tablettes à sa pratique pédagogique ? Quelle place donner au professeur ? Aux élèves ? Quels éléments techniques prévoir ?

Un projet d’intégration de tablettes en classe permet à la fois de promouvoir une politique culturelle ambitieuse pour les élèves, développer des compétences « douces », mais aussi enseigner un recours efficace aux ressources numériques pour une génération dite « digital native ». Mais dans la pratique, certains éléments pédagogiques et techniques sont à réfléchir dès le début du projet, c’est-à-dire, bien avant l’utilisation concrète des tablettes en classe. De plus, dans le cas spécifique d’une classe de Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA), les besoins éducatifs particuliers des élèves sont à prendre en compte de façon personnalisée.

Cet Explorcamp se veut donc un témoignage personnel suite à l’utilisation des tablettes NovaPad de la société iDruide dans ma classe de SEGPA au Collège des 7 épis de Saint-André-de-l’Eure et un échange interactif de pratiques entre pairs.

Apport du numérique :

Dans le cadre d’une expérimentation numérique en classe, des tablettes éducatives nous ont été prêtées par la société iDruide. Les NovaPads présentent l’avantage non négligeable d’être développées spécifiquement pour une utilisation en classe. Ainsi, une solution de gestion de classe y est intégrée et les applications sélectionnées en collaboration avec des professeurs sont présentées dans un catalogue négocié par la société avec les éditeurs.

En classe, une appropriation rapide et simple de l’outil a été observée, ainsi qu’un engagement dans la tâche nettement amélioré. Des activités de réinvestissement et de coopération telles que la création de posters numériques, de nuages de mots ou d’enregistrements ont remporté un vif succès auprès des élèves et des professeurs impliqués dans le projet.

Relation avec le thème de l’édition :

La période de confinement de cette année 2020 a mis en lumière le fossé que l’injonction numérique a creusé entre les élèves, les familles et les enseignants eux-mêmes.

Ainsi, l’outil numérique suffit-il à enseigner ? Comment développer l’alphabétisation numérique auprès d’élèves en grande difficulté scolaire ?

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Les élèves de SEGPA font preuve d’intelligences particulières et de grandes difficultés scolaires telles que des troubles cognitifs, des difficultés de mémorisation et autres difficultés psycho-sociales. Il est souvent évident de penser que le numérique peut être difficilement bénéfique à ce genre de classe, parfois turbulente.

Ainsi, dans un premier temps, l’utilisation de tablettes en classe n’a pas semblée être différente de celle d’une classe ordinaire mis à part le nombre d’élève autour de 16 permettant le prêt d’une NovaPad par apprenant et enseignant. La prise en main de l’outil et les possibilités de personnalisation de l’environnement ont été instinctifs pour les élèves d’une génération née avec le numérique. Pour les trois enseignants faisant partie de l’expérimentation, une formation technique et pratique de trois heures a suffit.

Puis, grâce à la réflexion engagée par l’utilisation pédagogique quotidienne de ces outils, une véritable personnalisation des apprentissages et une adaptation aux besoins éducatifs particuliers des élèves ont pu s’installer.

Pour l’enseignant, l’intégration d’activités numériques aux séances préparées pour la classe a permis une diversification simplifiée des approches (kinesthésique, linguistique, verbale, interpersonnelle…), mais aussi une gestion de classe facilitée par le système de gestion de l’apprentissage (Learning Management System).

Pour l’élève, les diverses possibilités de personnalisation des NovaPads ont permis une réponse plus évidente aux besoins éducatifs particuliers de chacun, notamment grâce au paramétrage individuel des applications maîtrisé par le maître et aux diverses possibilités créatives offertes par la tablette en classe : outils DYS, activités coopératives de création de posters numériques, de nuages de mots, d’enregistrements, de participation à des escape games numériques, mise en place de rituels pédagogiques…

 

Plus d’infos sur : Nadège Le Nir
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#17 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludomag.com/tag/ludovia-2020

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top