OrientationRetours d'usagesUniversité d'été

Réseaux numériques et salons d’orientation du lycée au collège

À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 18ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Le numérique éducatif est-il social ? ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 23 août.

Coralie Ulysse présentera « Réseaux numériques et salons d’orientation du lycée au collège » sur la session III « TERRITOIRES, ESPACES ET TEMPS D’APPRENTISSAGE », mercredi 25 août matin, et sur la session IV « CULTURE NUMÉRIQUE », mercredi 25 août après-midi.

Problématique pédagogique :

Comment aider à l’orientation des jeunes en temps de pandémie ?

Apport du numérique :

S’orienter à l’aide du numérique fait rapidement penser à se retrouver tout seul devant un écran et à tenter de comprendre comment trouver sa voie… pas facile !

Or pour moi l’important ce sont les rencontres, les regards, les retours d’expériences qui permettent de prendre du temps pour se projeter dans des projets d’orientation scolaire et professionnel. Alors comment faire quand tous les salons s’annulent la même année ? Tant pis pour cette classe d’âge ? Ce n’est pas très social…Et si on organisait nos propres salons ?

Pour favoriser la possibilité de s’orienter ensemble, différents outils et réseaux numériques ont été exploités, Facebook groupe privé pour faire venir des anciens dans les classes de terminale, Soundcloud pour rendre compte et partager sur notre web radio les expériences vécues entre élèves de terminale et élèves de seconde, Declics pour faire venir des chercheurs en présentiel, Action  « Femmes et sciences » pour discuter à distance de la place des femmes en sciences , via les tablettes iPad avec les marraines, izi.Travel pour organiser un jeu de piste entre élèves de quatrième et élèves de seconde, afin de  préparer les collégiens à connaître les spécificités du lycée, que ce soit  via les filières technologiques ou via la filière générale.

En quoi organiser des salons d’orientation à l’aide des réseaux numériques est-il social ?

Ces micro évènements au sein de l’établissement ont tenté de réduire les inégalités en matière d’orientation, notamment en développant le sentiment d’efficacité personnelle des filles vers les sciences et en augmentant l’accès à l’information liée à l’offre de formation universitaire. Selon Savickas, la justice sociale dans le domaine de l’orientation scolaire et professionnelle constitue l’un des dix domaines de recherche prioritaire.

L’idée est aussi  que chacun puisse s’enrichir de l’expérience des autres, en étant ensemble. Mais comment être ensemble en temps de pandémie ?

Le numérique peut aider à organiser des événements en faisant se rencontrer des jeunes et des moins jeunes, en présence ou à distance. Il faut dire que la possibilité d’utiliser des tablettes iPad a favorisé la mise en place de ces rencontres masquées au sein de l’établissement.

Finalement aider à l’orientation en temps de pandémie n’a pas été si différent que les années précédentes. J’avais déjà l’habitude d’inscrire les élèves à ce type d’événements. Pour communiquer, j’ai utilisé différents comptes de l’établissement, Facebook ,SoundCloud, izi.Travel, Teams.. Pour faire intervenir des professionnels, j’ai fait postulé l’établissement à l’événement Declics et « Femmes et sciences » plusieurs mois à l’avance. Ce qui a été plus difficile, ce fût de trouver l’énergie pour se dire aller, on le fait ou pas, en présence ou à distance, à quoi bon dépenser autant d’énergie pour que cela s’annule la veille de l’événement ?

Il faut bien sûr se sentir épauler par la direction, sans qui rien n’est  possible, je la remercie aussi  pour m’avoir laisser carte blanche. En fait, c’est surtout de voir la joie des élèves, leur motivation pour participer, leur volonté pour interagir avec les autres, c’est essentiel. L’organisation en speed meeting en présence et à distance via Teams , entre les chercheurs Declics et les élèves de terminales, leur a permis de mieux comprendre ce qu’il y a derrière les études de recherches scientifiques. C’est aussi génial quand des anciens de bac +1 à bac  +5 répondent sur Facebook à l’invitation « oui je viens , moi aussi je veux prendre un temps pour partager un moment avec les terminales, comme nous quand nous étions lycéens ..! ». Ces élèves de terminales quelques semaines plus tard ont alors accepté de venir discuter avec les classes de secondes pour leur parler de leurs spécialités sous la forme d’un speed meeting. Et ces élèves de seconde ont aussi répondu présents pour accompagner les collégiens via izi.TRAVEL lors du jeu de piste d’orientation dans le lycée.

Les lycéens ont pu laisser une trace de ces différents échanges via des compte rendus oraux sur notre web radio Aux Lazaristes La Salle.

Si vous voulez en savoir plus pour organiser vos propres événements d’orientation, je serais ravie de pouvoir en discuter avec vous.


Plus d’infos sur : Coralie Ulysse
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#18 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée.

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Orientation