Retours d'usagesUniversité d'étéz-Newsletter

Numérique éducatif : Plus social qu’un ENI Promethean, tu meurs !

L’émergence dans notre quotidien personnel d’objets numériques attrayants dont on ne sait plus se passer, invite l’enseignant à prendre en compte des élèves amateurs de tablettes, d’ordinateurs, de smartphones pour un usage privé et qui, malgré tout, rejaillit indirectement en classe. L’arrivée d’un ENI dans un établissement scolaire peut non seulement chambouler la démarche pédagogique d’un professeur mais aussi l’interroger sur l’aspect social ou chronophage d’un énième écran à portée de main des élèves.

C’est ainsi que l’arrivée des ENI et de son écosystème d’applications et de logiciels intégrés soulèvent différentes réflexions présentées dans cet atelier.

La première étant de se demander si l’ENI peut favoriser le social auprès des élèves et si oui, comment l’ENI et ses fonctionnalités concilient social éducatif et apprentissage numérique de qualité auprès des élèves. Cette dernière question peut aisément être la deuxième réflexion de l’atelier.

L’ENI étant conçu et développé pour le groupe-classe et des usages en éducation, il est par essence social, éducatif et totalement numérique. Social est l’élément intrinsèque qui le caractérise le plus. C’est l’outil de la classe, centrale, visible et accessible par tous. Ses outils numériques et fonctionnalités intégrés, excluent l’exclusion et favorisent plutôt l’interactivité, la créativité et la collaboration entre les élèves. Et afin de répondre à la deuxième réflexion, du « comment », nous allons identifier les opportunités pédagogiques et les outils numériques en éducation, utilisables séparément mais surtout ensemble pour engager encore plus les élèves dans leurs apprentissages et développer leurs sociabilités.

Ainsi, l’usage de l’application Tableau blanc pour des sessions de brainstorming ou de débat en classe, la diffusion des travaux-élèves directement sur l’ENI grâce à des sessions de mirroring pour les inciter à présenter leurs productions et les amener à reformuler, s’exprimer ou encore l’évaluation participative grâce au logiciel ActivInspire sont autant d’applications et de logiciels, autant d’exemples qui favorisent les apports numériques en classe et le social auprès du groupe et ceci pour une approche valorisante et non chronophage pour l’élève et simple et intuitive pour l’enseignant.

Apport du numérique :

Seul ou combiné avec des apps et des logiciels, l’ENI Promethean est flexible, personnalisable, favorise la collaboration, l’échange et l’interactivité avec et entre élèves favorisant ainsi le social éducatif.

Autonomie et aptitudes à communiquer, à demander et à s’exprimer sont particulièrement mis à l’honneur par l’usage de l’ENI en classe.

Relation avec le thème NUMÉRIQUE ET SOCIAL :

L’atelier s’inscrit parfaitement dans son thème puisque le social éducatif est d’autant plus favorisé par une démarche numérique sur un ENI que la conception de l’ENI a été pensé et conçu pour un usage en classe, pour favoriser l’échange et la collaboration entre les élèves et aussi le professeur.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Réflexion sur les aspects sociaux développés par l’usage de solutions numériques comme le l’ENI Promethean grâce à des fonctionnalités, des applications et des logiciels intégrés pensés et conçus pour un usage en classe en groupe ou individuel pour favoriser l’autonomie et l’engagement des élèves dans leurs apprentissages et non l’enfermement sur soi.

Ces combinaisons pédagogiques efficaces en classe et sur les élèves sont là comme élément central d’interactivité pour promouvoir la participation, l’échange et la sociabilisation avec les autres. Passée la phase de familiarisation, l’enseignant explore de nouvelles pratiques de classe améliorant l’engagement des élèves dans leurs apprentissages.

Participation, prise de parole et collaboration améliorées des élèves grâce à la combinaison de l’ENI, applications éducatives et les équipements des élèves. Cette association favorise l’engagement et la prise de parole des élèves par des questions spontanées ou préparées, la diffusion des travaux des élèves sur l’ENI pour un meilleur partage avec la classe ou encore pour un brassage d’idées et de réflexions favorisant la cocréation ou la reprise de cours.

L’ENI reste la solution « numérique » et « sociale » indispensable pour l’élève et pour le professeur pour un usage seul, inclusif ou en associant des outils numériques existants dans la classe et tout ceci, pour une meilleure implication de l’élève et donc une meilleure assimilation des notions étudiées.


Plus d’infos sur : Chrisline Lamade

À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 18ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Le numérique éducatif est-il social ? ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 23 août.

Chrisline Lamade présentera un atelier workshop « Plus social qu’un ENI Promethean, tu meurs ! » sur l’espace Tiers Lieu de la Halle, mercredi 25 août de 11h00 à 12h30.

Retrouvez tous les articles sur Ludovia#18 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
1
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Retours d'usages