Toute l'info

Plateforme DE FACTO : chercheurs, journalistes et acteurs de l’éducation unis face à la désinformation

Le projet européen DE FACTO est le fruit d’une initiative inédite : réunir des journalistes spécialisés dans le fact-checking, des chercheurs observant les transformations de l’espace public numérique et des professionnels de l’éducation aux médias et à l’information.

Notre ambition : donner à tous des clés pour mieux s’informer. Sciences Po, l’AFP, le CLEMI et XWiki SAS portent ensemble ce projet, mais celui-ci entend élargir son périmètre et a vocation à s’ouvrir à d’autres rédactions de fact-checkers, d’autres centres de recherche et d’autres collectifs d’éducation aux médias et à l’information. Parce que l’information est un bien commun essentiel à la vie démocratique, tout autant que le développement de l’esprit critique, cette coalition inédite réunit des contenus riches et des données clefs accessibles dès le 11 janvier sur la plateforme DE FACTO : defacto-observatoire.fr

Sur ce site, le public a accès à :

  • la publication de fact-checks produits par plusieurs rédactions françaises (AFP, Libération, 20 minutes, Radio France, Les Surligneurs) ;
  • le lancement et la publication d’un ensemble de recherches portant sur les circuits de la désinformation, les effets de la transformation de l’espace numérique sur les manières de s’informer et les enjeux de la régulation des plateformes numériques ;
  • la mise à disposition d’un ensemble d’outils s’adressant à la fois au grand public – via des vidéos qui expliquent comment l’information peut être falsifiée et vérifiée, ainsi qu’aux enseignants et aux médias via des matériels pédagogiques et l’accès à des logiciels libres.

Autour de cette plateforme numérique open source, DE FACTO entend initier un ensemble de journées d’études, de débats, concertations avec le public et d’actions de communication. DE FACTO vise ainsi à valoriser un regard dépassionné, rigoureux et vigilant à l’égard des risques apparus avec la transformation numérique de l’espace informationnel.

Les plateformes numériques ont bouleversé les règles du jeu de l’information, de sa production comme de sa réception. Elles ont donné à tous, le droit de s’exprimer, de commenter et de critiquer les experts, les responsables politiques et les médias. Nos sociétés découvrent à peine les effets de cette nouvelle liberté. Certains sont extraordinairement positifs, d’autres apparaissent particulièrement toxiques. La confiance dans les médias est contestée, la désinformation pollue la discussion publique, le débat numérique devient brutal et l’esprit critique n’est pas toujours au rendez-vous.

La mobilisation des institutions, des professionnels de l’information, des acteurs de l’éducation et des cher- cheurs pour comprendre et lutter contre la désinformation s’est jusqu’alors faite de manière isolée. Le projet DE FACTO propose une approche plus large et plus coopérative permettant à tous les publics d’appréhen- der les potentialités et les risques du nouvel espace informationnel.

Cofinancé par la Commission européenne, DE FACTO, qui jouit d’une indépendance éditoriale totale, s’inscrit dans un programme d’ensemble donnant naissance à 8 observatoires des médias et de l’information couvrant 15 pays européens. Il permet ainsi de comprendre la dimension internationale des mécanismes de désinformation et la nécessité de partager les outils et les solutions pour défendre l’information de qualité.

Source de l’article : Le CLÉMI

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
1
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Toute l'info