A LA UNE

EMC, partageons !… Un dispositif plein de ressources !

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 16ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Intelligences & représentations du numériques dans l’éducation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 20 août.

 

Mélanie Bachimont, Charlotte Bruno, Marie Digneau & Nabila Errami présenteront « EMC, partageons !… Un dispositif plein de ressources ! » sur la session I, Ressources numériques.

Problématique pédagogique :

EMC, partageons ! est un dispositif inclusif, interactif, collaboratif et formatif en enseignement moral et civique, créé en septembre 2015. Il est désormais porté par une association. En cette année scolaire 2018/2019, près de 3 500 classes sont inscrites en France, en Outre-Mer et dans des établissements de l’étranger.

Chaque scénario pédagogique est construit de manière collaborative par une équipe Créa composée d’enseignants volontaires de tous les cycles, d’enseignants spécialisés et de formateurs. Les séances suivent une démarche partant de la réflexion individuelle de l’élève, jusqu’à un partage via les réseaux sociaux ou sur les murs de l’école.

Si depuis la création du dispositif, le numérique permet la collaboration à distance entre enseignants et la publication des élèves, son usage s’est développé au fil des années. L’équipe Créa se saisit notamment de ressources parmi les offres proposées sur Eduthèque, ainsi que dans l’une des banques de ressources numériques éducatives (BRNE), la Digithèque. Elle peut aussi construire des supports et les adapter à partir de certains logiciels référencés par l’ORNA (INSHEA).

Quelles sont alors les plus-values en termes de variété et de qualité des propositions pédagogiques ? Et celles concernant l’accessibilité des supports à l’ère d’une École qui se veut toujours plus inclusive ?… L’explorcamp permettra d’échanger autour de ces questions et de partager des pistes proposées par les adhérents de l’association.

Apport du numérique :

Les ajustements des programmes de 2018 précisent que l’enseignement moral et civique se construit à partir de savoirs de tous ordres issus de notre culture commune (« littéraires, scientifiques, historiques, juridiques ») ; cette discipline « irrigue l’ensemble des enseignements » tout comme elle s’en nourrit.
Ainsi, les ressources mises à disposition sur Eduthèque et la Digithèque viennent élargir le panel d’entrées possibles que peuvent choisir les concepteurs des séances. Ces ressources sont par ailleurs soumises au RGPD et leur utilisation en classe est autorisée. EMC, partageons ! a par exemple déjà proposé d’introduire les droits de l’enfant à partir de ressources portant sur un extrait des Misérables de Victor Hugo, le développement durable avec des corpus contenant texte, photo, vidéo, graphique, animation interactive… ou encore les émotions à travers des œuvres d’art associées à une banque de sons.

Par ailleurs, l’équipe Créa a aussi recours à des outils numériques favorisant l’accessibilité de certains supports (ajout de pictogrammes facilitant la compréhension, adaptations dys…) ; elle prévoit systématiquement la compensation d’une lecture trop coûteuse ne permettant pas l’accès au sens du texte étudié (lecture audio) ; elle peut enfin mettre en ligne les supports dédiés aux élèves sur la plateforme de la Digithèque, qui comprend des fonctionnalités d’accessibilité déjà intégrées (police, contraste, agrandissement, synthèse vocale…) et d’interactivité (commentaires possibles).

Relation avec le thème de l’édition :

Le numérique touche l’acte de lire, écrire, communiquer, coopérer… Dans le milieu de l’éducation, il offre une multiplicité d’ouvertures, permettant d’enrichir les modalités d’enseignement et d’apprentissage. Les représentations des potentialités du numérique sont pourtant très différentes au sein des établissements ; des résistances sont parfois exprimées. Une hypothèse pourrait relever du manque de formation autour des usages et du besoin d’accompagnement dans la prise en main des outils numériques.

L’association EMC, partageons ! a choisi de ne pas “passer à côté” de tous les possibles permis par le numérique. Elle le perçoit comme :
– un outil nécessaire à son objet : la mobilisation de l’intelligence collective au service de la production de scénarios pédagogiques par et pour des enseignants, contribuant ainsi à leur développement professionnel ;
– un axe de réflexion à aborder en classe dans le cadre du parcours citoyen, s’articulant autour de la citoyenneté numérique et de l’éducation aux médias et à l’information, en choisissant l’accompagnement plutôt que l’interdiction ;
– une palette de médiations supplémentaires pour répondre aux besoins des élèves ;
– un moyen facilitant l’accès à des ressources culturelles et artistiques.

Les échanges lors cet explorcamp permettront de partager autour de ces représentations du numérique, notamment dans les champs de la formation du citoyen, de la collaboration, de l’accessibilité et de la nécessaire mission d’acculturation de l’École.

Synthèse et apport du retour d’usage :

En conclusion, EMC, partageons ! est un collectif d’enseignants considérant le numérique comme un moyen d’ouvrir de nouvelles portes au service de la réussite de tous les élèves.

Les enseignants apprécient la possibilité de se saisir de séances variées avec une dimension interdisciplinaire et un fort souci d’accessibilité. Certains s’en emparent comme base pour construire leurs propres supports. D’autres expérimentent l’intégration d’une équipe Créa, expérience enrichissante car elle pousse à argumenter et à (faire) découvrir d’autres pratiques. Des ressources numériques sont régulièrement relayées par le biais du dispositif, et la réflexion autour de leurs usages ne cesse d’évoluer.

Un impact important du projet EMC, partageons ! est sa capacité à inclure les élèves passifs, réservés, en difficulté scolaire ou à besoins éducatifs particuliers. Les plus fragiles dans l’écrit sont bien souvent les premiers à s’impliquer et peuvent s’emparer de supports ou d’outils adaptés grâce au numérique. Chacun a sa place et quelque chose à apporter.

Entre analyse de situations concrètes et apprentissage du débat, les élèves sont formés à une citoyenneté active et acquièrent progressivement une culture commune et partagée, contribuant au développement du sentiment d’appartenance au groupe classe. Les élèves développent leur capacité à échanger et à argumenter à partir d’entrées culturelles et artistiques variées. L’écoute et l’empathie, associées à l’affirmation de soi dans le groupe, les mènent au respect de chacun. Les compétences utilisées en maîtrise de la langue prennent ici tout leur sens dans un but précis : communiquer, produire, créer, partager.

Plus d’infos sur : Mélanie Bachimont, Charlotte Bruno, Marie Digneau & Nabila Errami
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#16 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/ludovia-2019

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Partageons à Ludovia#16 ! -

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top