Retours d'usagesUniversité d'été

Numérique éducatif : Créer des activités et des parcours d’apprentissage avec Bookwidgets

Il y a pléthore d’outils pour créer des exercices en ligne pour les élèves, chacun proposant l’une ou l’autre option intéressante et se voulant unique (et de ce fait indispensable).

Cela pousse les enseignants à se créer des comptes sur de multiples plateformes et à y créer des contenus qui seront ensuite partagés avec les élèves qui devront parfois à leur tour se créer un (ou plusieurs) compte(s).

Cet éparpillement n’est évidemment pas idéal, ni pour les élèves ni pour les enseignants, d’où l’idée de trouver un service reprenant une majorité de fonctionnalités intéressantes et qui répondra aux besoins pédagogiques qu’on peut identifier dans une classe et d’atteindre les objectifs d’apprentissage qu’on s’est fixés.

Dans cette idée, la taxonomie de Bloom peut aider à identifier si les opérations demandées aux élèves couvrent bien tous les niveaux d’objectifs éducationnels, de la connaissance à l’évaluation, et idéalement aussi à la création. Je suis donc partie à la recherche d’un outil numérique permettant de mobiliser les élèves aux 6 différents niveaux définis dans cette taxonomie.

Une fois cet outil trouvé, je voulais aussi qu’il soit paramétrable de façon assez fine afin de permettre de créer de véritables parcours pour les élèves, en fournissant un feedback assez précis aussi bien pour l’enseignant que pour les élèves.

La période d’hybridation forcée que nous avons connu ces dernières années m’a permis d’explorer de nouvelles possibilités – dont Bookwidgets – et de vouloir maintenant continuer à les utiliser de façon durable et cohérente.

Le choix de proposer un outil payant lors d’un explorcamp peut interpeller, mais pour moi cela fait partie des questions à se poser lorsque l’on parle d’éthique et de sobriété numérique. Rares sont les outils réellement gratuits quand on y pense, car ils sont alors souvent financés grâce à la publicité ou grâce aux utilisateurs qui ont choisi d’adopter les fonctionnalités premium payantes après avoir été alléchés par un outil présenté comme gratuit au départ.

Avons-nous les moyens de continuer d’utiliser des outils gratuits sans nous poser la question de leur coût réel ? Est-ce qu’il y a moyen de s’assurer d’avoir un outil (payant) permettant une utilisation éthique et responsable, tout en proposant une plus-value pédagogique justifiant son coût ?

Apport du numérique :

L’atout principal de Bookwidgets est son grand nombre de types d’exercices différents, permettant à l’élève de s’entraîner à différents niveaux. L’enseignant peut donc créer des exercices travaillant les différents gestes mentaux utiles à chaque étape de l’apprentissage.

La mémorisation peut être travaillée grâce aux flashcards, aux vignettes ou aux quizzes, et la compréhension est soutenue par des widgets tels que la feuille de travail fractionnée avec des ressources à consulter accompagnées d’exercices de compréhension (catégorisation, texte à trous, tableaux, matching, …), ou des widgets permettant d’observer les différences (séquences d’images, image à zones réactives, avant/après, etc). Pour les niveaux d’application ou d’analyse on peut utiliser toute une série d’autres widget comme le tableau blanc, la carte mentale, le matching ou le carousel d’image. Au niveau de l’évaluation on peut explorer tous les types de questions à insérer dans les quizzes, les feuilles de travail (fractionnées ou non), l’évaluation de la leçon (exit slip) mais on peut aussi employer le tableau fractionné ou pratiquer l’auto-évaluation grâce à la liste de contrôle. La création sera soutenue grâce aux questions auxquelles l’élève peut répondre par une photo, un enregistrement audio, un dessin (question ‘tableau blanc’) mais aussi l’outil hazard qui permettra de tirer au sort des combinaisons de contraintes à respecter de façon créative.

La constitution de séries d’exercices prend évidemment du temps, mais la collaboration entre enseignants est possible directement dans l’outil grâce aux groupes que l’on peut y créer. On peut soit créer un nouveau groupe, soit explorer les groupes existants et demander à rejoindre ceux qui nous intéressent. Il est possible de participer aux groupes en prenant l’un des rôles définis par défaut: Administrateur, Éditeur, Contributeur ou Observateur (avec les droits qui y sont liés).

La comparaison avec Learning Apps est tentante, car on crée les exercices de façon assez similaire, sauf qu’on a beaucoup plus de possibilités de paramétrage (p.ex. correction immédiate de tout ou partie des questions) et surtout un suivi très précis du travail des élèves grâce au tableau de bord et sa partie ‘Notes et rapports’. Les différentes vues (par classe, par question, par élève) permettent d’identifier les difficultés rencontrées et la possibilité de donner en plus du commentaire global des commentaires de type ‘annotation’ dans la réponse permet un retour personnalisé.

L’intégration aux LMS les plus connus est aussi très réussie et facilite grandement le partage des activités, tout comme le mode Live très utile lorsque l’outil est utilisé de façon synchrone.

Une mention particulière pour l’outil webquest qui permet de créer des parcours d’apprentissage qui ressemble à des mini-sites web, à décliner soit sous forme d’escape game soit comme parcours à réaliser en autonomie où l’élève choisit lui-même ce qu’il souhaite entraîner.

Relation avec le thème de l’édition :

Disposer d’un outil répondant à un maximum de besoins au lieu d’en utiliser 5 à 10 pour arriver à faire la même chose contribue en soi à la sobriété numérique. L’éthique dans la gestion des données des élèves avec au minimum le respect du RGPD encourage à se tourner vers des outils européens au lieu de grosses machines américaines comme Kahoot par exemple. Bookwidgets est une société belge, qui a développé un produit qu’elle commercialise à un tarif raisonnable (même si l’on préférerait évidemment qu’il soit gratuit), et qui n’a pas une politique commerciale agressive ou utilisant le modèle freemium pour tenter de séduire le client.

Le thème retenu pour cette édition nous oblige à analyser les impacts de nos usages numériques et nous encourage à aller interroger les créateurs d’outils numériques à visée pédagogique. C’est donc aussi ce que j’ai fait en contactant l’équipe qui travaille au développement de Bookwidgets qui m’a transmis les informations suivantes :

La sobriété et l’éthique numérique sont des valeurs importantes dans l’ADN de BookWidgets. Ci-dessous, vous trouverez quelques exemples d’applications de ces deux valeurs par BookWidgets. Dimitri Bongers, représentant Bookwidgets

Sobriété numérique

  • Au niveau des serveurs, BookWidgets utilise les serveurs europe-west1 de Google (qui portent le label “Low CO2”).
  • BookWidgets fonctionne sur tous les navigateurs et fonctionne entièrement dans le navigateur. Il n’y a donc pas d’application à installer. Ce fonctionnement apporte plusieurs avantages: BookWidgets ne prend pas d’espace de stockage sur votre appareil et l’outil fonctionne aussi sur d’anciens appareils. Comme c’est une solution entièrement web, les utilisateurs ne sont jamais obligés d’installer une nouvelle version de BookWidgets.
  • Il est très facile de supprimer les données dont vous n’avez plus besoin (cela libère de l’espace sur les serveurs de BookWidgets).
  • BookWidgets permet de créer plus de 40 types d’exercices et de jeux. En utilisant BookWidgets, les enseignants évitent donc de devoir utiliser plusieurs plateformes différentes.
  • BookWidgets s’intègre dans des plateformes comme Google Classroom, MS Teams, Itslearning et d’autres ENT via le standard LTI, ce qui apporte de nombreux avantages : 
  •  On évite des e-mails supplémentaires pour envoyer les résultats et feedback aux élèves. Tout cela se fait au sein de la plateforme choisie par l’école.
  • Les enseignants et les élèves n’ont pas besoin de données de connexion supplémentaires. D’ailleurs, dans BookWidgets, il n’y a pas de comptes élèves. Ce ne sont que les enseignants qui ont un compte. Les élèves n’ont pas de compte sur la plateforme.
  • Quand un enseignant change d’école (ou quand l’école change de plateforme ENT), on peut lier BookWidgets à la nouvelle plateforme. On évite donc la perte de données.

Éthique numérique

  • Le service de BookWidgets est aligné avec l’intérêt de ces utilisateurs. L’équipe est très facilement joignable par e-mail et très réactive. Les nouveautés qui sont ajoutées sont basées sur les demandes des utilisateurs, p.ex. les récents ajouts de l’importation Word, d’une grille d’évaluation du type Rubrics, …
  • Partout dans BookWidgets où l’enseignant veut ajouter une image, il peut le faire via la banque d’images Pixabay avec des images libres de droits d’auteurs.
  • Tous les exercices créés dans BookWidgets et tous les résultats des élèves restent la propriété de l’enseignant.
  • Tous les exercices créés dans BookWidgets et tous les résultats des élèves restent accessibles par l’enseignant, même s’il ne renouvelle pas sa licence.
  • Dans BookWidgets, on peut facilement ajouter des questions audio (qui permettent aux élèves d’enregistrer leur voix) et des questions “tableau blanc”, qui leur permettent de faire des dessins ou des annotations. C’est donc un outil qui permet aussi de faire des activités créatives, on évite de transformer les élèves en “machines” qui répondent à des QCM.
  • Si l’enseignant souhaite projeter les réponses de la fonction live, il peut facilement masquer les noms des élèves pour respecter leur vie privée.
  • Dans BookWidgets, les groupes permettent aux enseignants de collaborer avec des collègues (mêmes des enseignants d’autres écoles/pays). Cette collaboration permet une utilisation responsable, car les enseignants ne doivent pas tout réinventer et peuvent partager leurs « meilleures pratiques”.
Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Comme beaucoup d’enseignants qui ont dû se rabattre sur les outils numériques en période de confinement et d’hybridation forcée, j’ai testé depuis mars 2020 différents outils permettant de faire travailler les élèves à distance avec parfois beaucoup de bonheur mais aussi en me rendant compte des limites de ce que l’on peut appeler les “exerciseurs”.

J’ai rapidement voulu passer d’un usage d’exerciseur standard type QCM ou texte à trous à des activités plus variées et ayant une plus-value pédagogique importante sans devoir forcer mes élèves à utiliser un trop grand nombre d’outils en ligne et de sites différents. En tant que prof de langues, la possibilité d’introduire facilement des vidéos et de l’audio au sein même des feuilles de travail, mais aussi la possibilité que l’élève puisse directement s’y enregistrer, m’ont rapidement convaincue de l’intérêt de Bookwidgets. J’ai aussi pu proposer à mes élèves des tâches plus personnelles, où ils devaient prendre des photos de leur quotidien (ou choisir des images) et les commenter oralement, ce qui a dynamisé le travail à distance.

Après quelques mois d’utilisation j’ai appris à moduler les exercices à différents niveaux en utilisant les nombreux paramètres à ma disposition, de la correction immédiate (éléments en vert) aux suggestions dans les textes à trous. Pratiquer la différenciation est devenu plus facile au fur et à mesure que je découvrais les possibilités de l’outil.

Dans les groupes de partage d’enseignants de langues modernes (belges) sur Facebook, après quelques semaines d’enseignement à distance, nous nous sommes retrouvés à plusieurs à discuter de nos expérimentations diverses avec Bookwidgets et nous avons découvert comment fonctionnaient les groupes dans l’outil. Nous avons donc commencé à mettre en commun nos exercices dans un groupe appelé ‘Langues Modernes Belgique’ en les organisant par dossiers en fonction des langues enseignées et des thématiques travaillées. Ces échanges nous ont permis de découvrir de nouvelles façons d’employer les diverses fonctionnalités, et d’apprendre comment chacun utilisait l’outil dans différents contextes.

Deux ans après avoir commencé à utiliser Bookwidgets, je découvre encore de nouvelles possibilités à tester avec mes élèves. Je m’en sers principalement pour mettre les élèves au travail en autonomie au local informatique et pouvoir ainsi apporter un soutien individualisé aux élèves qui en ont besoin. Je m’en sers aussi pour proposer du renforcement ou du dépassement à domicile ou lors de séances de remédiation (c.-à-d. l’aide scolaire sur le temps de midi ou après les cours). Ce que j’apprécie particulièrement c’est le suivi précis du travail réalisé par les élèves et l’analyse des résultats dans le tableau de bord qui me permet d’identifier les difficultés rencontrées et d’y remédier en classe.


À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 19ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Éthique et Sobriété numérique en éducation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 22 août.

Marianne Grandjean présentera l’atelier explorcamp « Créer des activités et des parcours d’apprentissage avec Bookwidgets, ma boîte à outil tout-en-un » sur la session II « L’ACCÈS AUX RESSOURCES ET AUX CONTENUS PÉDAGOGIQUES DANS UN ENVIRONNEMENT ÉTHIQUE ET NUMÉRIQUE » mardi 23 août après-midi.

Retrouvez tous les articles sur Ludovia#19 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée.

Plus d’infos : www.ludovia.fr

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
5
Chouette
1
J'aime
1
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Retours d'usages