Point de vue

Sobriété, dites-vous !

A la suite d’une brève introduction, ce billet est une présentation de la version française du livret Introduction to Basics Electronics [1] avec la permission de son auteur, Andrew Miller, Founder/CEO de makerspaces.com.

Source : Pierre Thouverez -Minérais de conflits, Techniques de l’ingénieur, www.makerspaces.com

 

Ludovia#19 s’est penché sur le thème très contemporain de la sobriété numérique. EH! Oui, après la fulgurante montée des 20 dernières années, les enfants de l’ère informatique dénoncent maintenant les problèmes environnementaux et sociaux créés par l’usage généralisé des technologies numériques [2] :

  • Le numérique et les technologies qui y sont liées seraient responsables de 2 à 10% des émissions annuelles de CO2 dans le monde. Soit au moins l’équivalent du transport aérien, estimé à 2%.
  • La sobriété numérique c’est d’éviter le gaspillage, la surconsommation d’appareils.
  • La phase de production des équipements numériques représente plus de 75% de l’empreinte environnementale du numériquePas moins de 70 matériaux différents, dont 50 métaux sont nécessaires pour fabriquer un smartphone. [3]
  • La sobriété numérique c’est alléger sa consommation internet, faire de difficiles choix personnels, passer moins de temps sur les réseaux sociaux, consommer moins de vidéos, films, séries en streaming.  

Nos élèves doivent éviter d’être de super consommateurs. Mais quoi faire quand il faut toutefois les former à comprendre les technologies numériques qui ont conquis nos quotidiens? La création en milieu scolaire ou encore au niveau de collectivités locales ou des communautés de communes  de FabLab, de MakerSpaces , tiers lieux  ou autres noms que l’on donne à ces espaces de travail collaboratif où on se rencontre pour bidouiller, explorer, réparer, créer.  Ces espaces de travail collaboratif sont importants pour l’avenir de la société car qui sait duquel de ces lieux émergeront les prochains Microsoft et Apple. Lire dans l’encadré, ce que j’ai écrit au sujet de ceux qui sont devenus les premiers géants du WEB.

L’initiation à l’électronique que propose ce billet peut éveiller des talents et le développement d’intérêts pour le domaine. Une façon d’encourager la sobriété numérique est de favoriser le recyclage des appareils. Pour qui s’y intéresse, il existe sur YouTube des logiciels qui permettent l’auto-formation. 

ETC ………..

Apple a annoncé que le programme Self Service Repair serait disponible pour les MacBook Air et MacBook Pro équipés d’une puce de la famille M1. Ce programme proposera à la clientèle des pièces Apple d’origine et des outils adaptés ainsi que des manuels de réparation sur le Self Service Repair Store. 

Juste un petit rappel …
Électronique et numérique

L’électronique est une branche de la physique. Un système électronique est formé de «composants» qui manipulent le signal électrique. 

Les premiers systèmes électroniques étaient analogiques.  L’électronique analogique traite des grandeurs à variation continue, la température indiquée par le thermomètre à alcool, la longueur d’un segment, la couleur d’une surface, le son d’un piano, etc. L’être humain perçoit facilement les informations analogiques.

En électronique numérique, le signal ne prend que deux états : 0 ou 1, Vrai ou faux.  Ce type d’électronique permet de réaliser des circuits de communication très simples et des systèmes logiques complexes à faible coût.  Les informations numérisées sont plus difficiles à décoder par l’être humain. L’électronique numérique est particulièrement utilisé en informatique pour le traitement de l’information par les ordinateurs.

Le terme numérique, dépasse aujourd’hui son sens originel, c’est-à-dire le résultat de la conversion d’informations d’un support ou d’un signal électrique en données qui peuvent être traitées par des dispositifs informatiques, par des ordinateurs selon le processus de numérisation. Le terme numérique aujourd’hui englobe l’informatique, l’électronique et les télécommunications. Le numérique influence grandement les activités humaines et sociales. Dans la présentation du thème de Ludovia 2022 «Éthique et sobriété numérique», Éric Fourcaud écrit « Le numérique a un support matériel qui engendre effectivement une utilisation des ressources et produit à terme une consommation d’énergie pour fonctionner et être produit. »

C’est au fonctionnement de ce support matériel que ce billet vous invite à vous référer par cette  Introduction à l’électronique, sans lequel le numérique n’existerait pas.

Énergie électrique

Une source d’énergie électrique est essentielle au fonctionnement de notre société numérique, de nos ordinateurs, de nos systèmes informatiques, de l’électronique. 

Il peut s’agir de piles rechargeables comme dans les téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs portables et du courant électrique domestique.

Quelques questions : 

  • Qu’elle est la source de cette énergie électrique  ?  Chez-moi au Québec, notre électricité provient de barrages à turbines, de centrales hydroélectriques. C’est une source d’électricité renouvelable … tant qu’il y a assez d’eau pour que les barrages suffisent à la demande… 
  • Quels sont les ingrédients utilisés dans la fabrication des piles, ces petits générateurs d’énergie électrique, de mes appareils électroniques ?

Sur une note humoristique, lors d’une discussion au sujet de la domination de nos sociétés par des ordinateurs de plus en plus intelligents, je mentionnais qu’il ne fallait que les débrancher. Et on m’a répondu avec sagesse, on ne pourra pas débrancher le Soleil. 


La version française du document Introduction to Basics Electronics d’Andrew Miller est disponible au lien suivant.

 

 

Merci Ann Louise Davidson @a_l_davidson et Marc Beaulieu @educationmakers de m’avoir permis de participer à divers ateliers de MilieuxMake, le maker space de Milieux Institute for Arts, Culture and Technology de l’Université Concordia. Ces expériences pratiques m’ont permis d’apprécier l’importance de la culture maker et de vouloir en transmettre le goût aux enseignants de France.

Merci monsieur Andrew Miller, Founder/CEO de www.makerspaces.com


[1]  Introduction to Basics Electronics :www.makerspaces.com/basic-electronics/

[2] Feuille de route numérique et environnement : www.ecologie.gouv.fr/feuille-route-numerique-et-environnement

[3]  www.ecologie.gouv.fr/feuille-route-numerique-et-environnement

[4] La communauté de communes exerce de plein droit au lieu et place des communes membres les compétences dans les domaines suivants :

[5] Makerspaces provide hands-on, creative ways to encourage students to design, experiment, build and invent as they deeply engage in science, engineering and tinkering. A makerspace is not solely a science lab, woodshop, computer lab or art room, but it may contain elements found in all of these familiar spaces.

Le mouvement Maker envahit vos écoles, vos collèges archives.ludomag.com/archives/17389

[6] Les tierslieux sont des espaces physiques pour faire ensemble : coworking, microfolie, campus connecté, atelier partagé, fablab, garage solidaire, social place, makerspace, friche culturelle, maison de services au public… Source : Wikipédia.

[7] Introduction to Basics Electronics : www.makerspaces.com/basic-electronics/

 

Article rédigé par Ninon Louise LePage

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
1
J'aime
2
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Point de vue