RETOURS D'USAGES

Rédiger des histoires dont vos étudiant sont les héros – Création de fictions interactives multimédia en classe

A l’occasion de l’université de printemps de Ludovia#CH, 3ème édition à Yverdon-les-Bains dans le canton de Vaud en Suisse, de nombreux intervenants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème « Jouer collectif pour se former et innover ? Numérique et communautés d’enseignants ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces présentations jusqu’au début de l’évènement, lundi 6 avril 2020.

Sébastien Reinders présentera « Rédiger des histoires dont vos étudiant sont les héros – Création de fictions interactives multimédia en classe » Salle Aula Magna – Château d’Yverdon-les-Bains, mardi 7 avril de 13h30 à 14h15.

 

Problématique pédagogique :

Intégrer le jeu interactif textuels dans les apprentissages propose aux apprenants de lire et à écrire de manière amusante et interactive. Cette démarche prend encore plus d’ampleur lorsque les apprenants sont placés dans le rôle du créateur de leurs propres fictions interactives.

Écrire une histoire avec des éléments interactifs suscite et implique de nombreux concepts plus larges que l’écriture simple. Transformer cette histoire en jeu stimule en effet la réflexion logique et permet d’introduire des concepts clés de la programmation informatique sans expérience de codage préalable requise.

 

Apport du numérique ou présentation de la techno utilisée :

L’outil TextAdventure (Quest) utilisé dans cet exemple, propose une introduction douce aux concepts de programmation – variables, fonctions, boucles, expressions, objets, etc.

L’usage de l’éditeur visuel suppose en effet que les étudiants n’aient pas d’obligation de connaître et maîtriser les commandes ou de la syntaxe.

L’usage particulier du texte comme moteur de jeu (et de l’apport de contenu multimédia intégré) signifie que les étudiants sont en capacité de créer des jeux complets sans avoir à passer du temps à créer ou utiliser un moteur de graphisme ou d’interaction.

Il existe deux modes de développements. Tout d’abord, un mode qui dans la version simple permet à de jeunes étudiants de commencer à créer leurs propres jeux dans aucun prérequis. Si les besoins sont plus importants, le mode avancé active un langage de programmation plus complet, intégrant des notions de syntaxes.

 

Relation avec le thème de l’édition :

Dans le cadre de ce cours, les projets sont attribués à de petits groupes travaillant ensemble pour un effectuer l’ensemble des opérations de création du jeu. Chaque apprenant ayant un ou plusieurs rôle défini, issus des besoins et rôles existants dans les studios de création de contenu interactifs ou de jeu. Cette division et spécification du travail encourage la coopération entre les apprenants.

 

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Programmée depuis maintenant 5 ans dans le cadre d’un bachelier en écriture multimédia, l’exercice de création collective de fictions interactives est un excellent exercice pour approcher les contenus multidisciplinaires ou d’enrichissement en raison de la combinaison des compétences en littératie, pour les éléments d’écriture d’histoire, et de la pensée logique, pour la construction de jeux.

 

Plus d’infos sur : ludovia.ch, Sébastien Reinders

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top