RETOURS D'USAGES

Quel contrat pédagogique pour réussir la continuité pédagogique par temps de crise ?

Une quarantaine d’ateliers-défis, des Pitchs, des conférences et tables rondes, des Barcamps, du « Off » et même des pauses café rythmeront les 4 jours « en ligne » de cette première édition des LUDOVIALES.

Les Savanturiers (FRANCE) présenteront « Quel contrat pédagogique pour réussir la continuité pédagogique par temps de crise ? ».

La réussite de la continuité pédagogique par temps de confinement repose sur un paradoxe : en tant qu’enseignants nous devons accepter de rompre avec les interactions habituelles propres aux apprentissages dans la classe et, simultanément, parier sur la force du contrat éducatif préexistant liant l’enfant et sa famille aux équipes éducatives.

La variabilité des configurations domestiques, l’allongement du confinement et le caractère inédit de la crise sont autant de facteurs conditionnant la conception d’un dispositif visant à maintenir un cadre scolaire pour les élèves.

Dès lors, comment maintenir une relation d’échanges et de dialogues dans un contexte socialement défavorisé et inégal pour permettre au groupe de rester soudé et acteur de ses questionnements et de ses apprentissages ? Dans quelle mesure la réussite de la relation pédagogique à distance par temps de crise est-elle dépendante des conditions pré-établies antérieurement ? Existe-t-il des éléments de réussite et/ou de blocage propres à ce temps pédagogique indépendamment du contexte antérieur ? Comment l’injonction de recours aux solutions numériques a-t-elle été négociée au gré des contraintes de situations des familles et des objectifs pédagogiques ?

Lors de cette table ronde, afin de répondre à ces questions, nous faisons état de deux cas d’études relevant du cadre de l’éducation par la recherche.

1/ L’organisation d’activités entièrement en ligne liées à la culture scientifique, techniques et industrielles via les Défis Savanturiers, mis en place dès le démarrage du confinement au niveau national, et grâce au portail numérique Sciences en live qui facilite les rencontres en ligne entre scientifiques et grand public, notamment les plus jeunes. Ces deux actions de CSTI postulent l’impossibilité d’une simple transposition de la classe à la sphère familiale bénéfique pour tous. Redoutant l’explosion des inégalités et le désengagement intellectuel des élèves, ils donnent la priorité au maintien de l’esprit d’investigation, de la curiosité et de l’exploration de l’enfant et de l’adolescent et non aux apprentissages scolaires ordonnés et curriculaires.

2/ Un collectif de professeurs des écoles Savanturiers font état de leur expérience de la continuité pédagogique qui s’est opérée « avant tout le monde » à Creil. Ainsi, le premier choc (pas de préparation psychologique ni matérielle ; prêt de livres scolaires, de travail et de cahiers à emporter..) passé, de multiples initiatives ont émergé pour maintenir le contact avec les familles. Plus de deux mois plus tard, le paysage est extrêmement contrasté. Pour de nombreuses familles la « distanciation pédagogique » semble avoir des limites, notamment en raison du déficit de l’équipement ou de la culture numérique. Toutefois, les enseignants qui menaient des projets Savanturiers dans la classe notent que les compétences développées avec et par les élèves grâce à l’éducation par la recherche (autonomie et exigence des élèves, démarche de recherche faisant appel à la créativité, la volonté d’agir, mais aussi aux capacités d’observer, de consulter des connaissances, d’expérimenter et de vérifier) sont la véritable clé de succès de la continuité pédagogique au-delà des solutions numériques ou leur absence. De plus, l’enthousiasme, la qualité et l’énergie déployée par les enfants pendant le confinement rassurent les parents qui s’aperçoivent avec force que leurs enfants progressent et aiment l’école. Un constat émerge pour ces enseignants : les élèves ont un besoin presque viscéral de ne pas vraiment quitter l’école.

 

Afin de donner pleinement à voir comment des dispositifs pré-existants à la situation de crise triomphent de cette distanciation pédagogique, la table ronde sera clôturée par un échange autour du documentaire Réenchantons l’Ecole de la réalisatrice Isabelle Bonnet-Murray qui met en évidence l’expertise enseignante, leur créativité, leur engagement comme garants de la réussite scolaire des enfants.

Intervenants : Ange ANSOUR, Isabelle BONNET-MURRAY, Patrice CLAIRE, Valentin DULONDEL, Cédric GANCE, Joëlle LEFORT

Ange ANSOUR

Ancienne traductrice et professeur des écoles, Ange Ansour a co-fondé Savanturiers-Ecole de la Recherche au CRI en 2013 et dirige ce dispositif qui développe l’approche pédagogique de l’éducation par la recherche dans le cadre scolaire notamment à travers les projets Savanturiers dans les classes

les-savanturiers.cri-paris.org/

@AngeAnsour

@Savantures

Isabelle BONNET-MURRAY

Réalisatrice du documentaire “Réenchantons l’école!” www.facebook.com/reenchantonslecole

Twitter @ibonnetmurray

Patrice CLAIRE

Patrice Clair coordonnateur Réseau d’Education Prioritaire Rousseau de Creil et Ambassadeur Savanturiers

Twitter @Algoclair

Valentin DULONDEL

Enseignant d’une classe (LES TÊTACLASSES) de CM1/CM2 d’une école de Creil (école Rabelais).

Cédric GANCE

Enseignant en classe de Cm2 et directeur de l’école Célestin Freinet de Creil

Facebook: www.facebook.com/cedric.gance.3

Joëlle LEFORT

Professeur des écoles en Cm1/2 à l’école Louise Michel à Creil en REP+

Avec Patrice Clair, lauréate du prix du numérique en 2015 pour le projet RobeeZ

Twitter perso: @halatte

Twitter compte classe: @robotbazar et @louisbi10

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top