Retours d'usagesSalon

Stimuler la créativité avec le jeu de société « The Big Idea » pour lutter contre la leucosélophobie

Les 20 et 21 février prochains, le collectif Escape n’ Games en partenariat avec Ludomag, organise le premier salon international virtuel et gratuit sur le jeu pédagogique « EN’iGmatik ». Vous pourrez assister aux interventions d’enseignants-chercheurs, enseignants et aussi professionnels du jeu. Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, samedi 20 février.

Antoine Chollet présentera “Stimuler la créativité avec le jeu de société « The Big Idea » pour lutter contre la leucosélophobie”, samedi 20 février de 13h05 à 14h05.

Problématique pédagogique :

Véritable angoisse pour certains étudiants, la leucosélophobie représente le syndrome de la page blanche qui provoque la peur, le stress, voire la panique à ne pas pouvoir produire du contenu face à un exercice donné. De nombreuses techniques de stimulations permettent à des individus de pouvoir surmonter cette peur (meilleure organisation, meilleure hygiène de vie, meilleure concentration, etc.). Parmi ces différentes technique, le jeu apparait comme une solution possible afin de stimuler la créativité grâce au contexte généré. Grâce au serious-gaming, qui consiste à détourner un bénéfice d’un jeu pour en tirer profit dans un contexte non prévu à cet effet, le jeu The Big Idea, sorti en 2011 et édité par FunForge apparaît comme une solution possible à la leucosélophobie. De plus, il convient de s’adapter et d’évoluer les pratiques pédagogiques en permettant aux étudiants d’être impliqué, stimulé et acteur de leur propre apprentissage. Au-delà du seul « savoir » d’un cours, le « savoir-être » ainsi que le « savoir-agir » représentent des compétences humaines et sociales (soft skills) fondamentales aujourd’hui, surtout dans un contexte professionnel. Ainsi, auprès d’un public d’étudiants en 2ème année d’Informatique dans un cours de création d’entreprise, une pratique ludopédagogique via le jeu The Big Idea permet de répondre d’une part à la leucosélophobie, et d’autre part au développement de soft skills dans une perspective d’insertion professionnelle.

Relation avec le thème de l’édition :

En tant que jeu de société, le jeu The Big Idea se place comme un support privilégié pour exercer une pratique ludopédagogique. Avant d’être appliquée, une réflexion de l’enseignent est toutefois nécessaire afin de convenir d’un déroulement encadré autour du jeu, afin de créer une situation ludique en suivant une note pédagogique pertinente. L’objectif consiste ainsi à apporter un éclairage ainsi qu’une réflexion sur l’usage du jeu de société en cours.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Après plusieurs années de pratique, l’utilisation du jeu The Big Idea propose des résultats intéressants à la fois sur l’aspect pédagogique ainsi que sur l’aspect comportemental. En effet, le jeu de société offre une opportunité aux étudiants de pouvoir contextualiser un problème donné, notamment lors d’un exercice posé où la page blanche s’offre à eux. Grâce à l’univers et à la trame scénaristique proposé par l’enseignant, l’étudiant s’immerge dans un processus ludique. Le jeu de société devient ainsi un prétexte pour stimuler la créativité et la production d’un contenu attendu par l’enseignant. Le travail de groupe produit par cet exercice d’une durée de 1h00 à 2h00 suivant les contraintes de temps, représente également un facteur favorable à la lutte contre la leucosélophobie. Néanmoins, des écueils sont à identifier, notamment sur la note pédagogique en lien avec le jeu, ainsi que sur la place de l’enseignant durant son cours. En effet, via le jeu de société, les étudiants sont absorbés par l’aspect « jeu » durant leur cours. Même si ce résultat est attendu, il convient de ne pas oublier l’aspect pédagogique. L’enseignant devient ainsi le maître du jeu qui va accompagner l’ensemble du cours via une note pédagogique pensée précisément pour une problématique donnée. Ce retour d’expérience offre par conséquent une solution à la peur de la page blanche à laquelle les étudiants sont parfois confrontés dans leur apprentissage.

Plus d’infos sur : Antoine Chollet
Liens utiles : Twitter, Twitch, Linkedin, Youtube, Site Personnel
Retrouvez tous les articles sur EN’iGmatik et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/enigmatik/


Pour en savoir plus sur le salon EN’IGMATIK (programme, partenaires, intervenants et inscriptions) : Se rendre sur le site S’inscrire en ligne

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
3
Chouette
1
J'aime
3
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Retours d'usages