Retours d'usagesUNE

Twitter en classe : Quand « roquer » se mêle aux compétences du socle commun, avec Quotichess dans la classe d’Elodie

Dans cette séance, Elodie Bonnefoy-Cudraz, enseignante à l’école primaire de Saint Symphorien en Gironde, construit une séquence sur les compétences du socle commun pour ses élèves de CM1, grâce au jeu d’échecs et au proet Quotichess sur Twitter. Christine E, conseillère pédagogique et numérique dans la circonscription de Langon, apporte son regard d’expert.

« L’objectif de cette séance est de faire jouer les élèves aux échecs » .

Mais pas seulement ! Ils travaillent aussi les mathématiques, les stratégies, la communication, le langage oral, le repérage, la géographie, etc.

La classe d’Elodie est une Twittclasse ; cela signifie qu’elle utilise le réseau social en classe, ce qui lui permet de retrouver d’autres classes inscrites sur Twitter, notamment au projet Quotichess.

« Les enfants argumentent, justifient et quand il y a plusieurs propositions, doivent voter pour le déplacement du jour » , explique-t-elle.
En effet, chaque jour, la classe partenaire envoie « le coup du jour » et la classe d’Elodie doit alors répondre.

Le déplacement du jour est répertorié dans une « feuille de partie », ce qui mobilise les compétences d’écriture et de lecture de tableau à double entrée.

Elle se sert d’un TNI pour projeter aux élèves la partie d’échecs en cours ; ce n’est pas un outil numérique obligatoire pour pouvoir se lancer dans le projet Quotichess, mais c’est facilitant.

« L’utilisation du TNI est un outil avantageux car il permet de garder en mémoire la partie en cours, de déplacer facilement les pièces, de pouvoir annoter sur l’échiquier, de pouvoir revenir en arrière » .

Mais on peut participer au projet juste avec un échiquier mural afin de pouvoir montrer aux élèves la partie en cours.

« Le format court de Twitter est un format contraignant aussi, ce qui oblige à être concis et précis » .

« On est vraiment dans l’instantané avec Twitter » .

Pour Christine E, la séance a été vraiment vivante et surtout, il y a eu beaucoup d’interactions.

« Il y a une fluidité des interactions avec Twitter, ce qui permet facilement de faire plusieurs allers-retours avec d’autres classes qui sont géographiquement éloignées » .

Convaincus par Quotichess ? Vous pouvez rejoindre la communauté et contactez les organisateurs du projet via le site internet www.quotichess.wordpress.com

Remerciements aux Rencontres e-éduc’ qui nous ont fait confiance pour la réalisation de ces reportages. Une nouvelle vidéo « Cas d’écoles », la semaine prochaine, sur ludomag.com

 

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
2
Chouette
0
J'aime
1
Dubitatif
0
Bof
1
Aurélie Julien
Rédactrice en chef Ludovia magazine et responsable programmation Université d'été Ludovia. Réalisation d'articles et de vidéos sur tout ce qui touche au numérique éducatif.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Retours d'usages