RETOURS D'USAGES

Intelligences naturaliste, collective et linguistique mises en œuvre lors d’une sortie nature

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 16ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Intelligences & représentations du numériques dans l’éducation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 20 août.

 

Coralie Ulysse & Perrine Douheret présenteront « Intelligences naturaliste, collective et linguistique mises en œuvre lors d’une sortie nature » sur la session III, Espaces & temps d’apprentissage.

Problématique pédagogique :

Comment valoriser les intelligences pour rester connectés à la nature à l’ère du numérique?

Il s’agit de sensibiliser les jeunes à la biodiversité des arbres en favorisant leurs intelligences multiples , leur estime de soi et leur autonomie. Les jeunes connaissent peu de chose au monde végétal. En effet, celui-ci présente deux grandes difficultés:
C’est un monde complexe qui demande beaucoup de connaissances scientifiques. Il faut connaître du vocabulaire très particulier permettant de décrire l’anatomie du végétal et comprendre son fonctionnement.
C’est un monde où il faut prendre du temps pour observer et mettre à l’épreuve le vocabulaire et le réel avant de pouvoir interpréter les données.
Mais c’est aussi un monde qui est facilement accessible , aujourd’hui les arbres sont partout en ville et ailleurs. Les politiques d’aménagement des villes ont fortement évolué vers le concept de ville verte et les jeunes sont de plus en plus favorables à ce type d’environnement. Ce projet mobilise les notions de biodiversité et de développement durable étudiées au collėge et au lycée. De plus, il est possible d’organiser des sorties de terrain facilement et gratuitement.

Apport du numérique :

Intention Pedagogique : Réinventer la transmission des savoirs à l’ère du numérique :
https://izi.travel/browse/e8afe69b-5f03-47df-a773-4ad11b9137f6/fr

Temps 1 : Vivre un parcours en dehors de l’établissement en autonomie
L’idée est d’utiliser l’application izi.travel comme un guide interactif qui aide, récompense et explique. Un smartphone ou une tablette suffit pour une équipe de 3/4 joueurs.

1. Un support numérique qui Aide
La présence de photographies prises à différentes saisons permet de vérifier si l’arbre observé présente les caractéristiques recherchées. Cela favorise le sens de l’observation comparée.
Certains textes descriptifs ont été enregistrés par de jeunes orateurs, parfois avec humour, et exportés dans l’application. Cela mobilise l’intelligence linguistique et favorise la compréhension par les auditeurs de la lecture des descriptions.
2. Un support numérique qui Récompense
Lorsque les élèves s’approchent des arbres sélectionnés, ils gagnent des points grâce à une géolocalisation GPS. Celle-ci peut s’effectuer hors connexion si la visite a été téléchargée au préalable. Cela favorise la motivation des élèves et l’émulation entre équipes.
3. Un support numérique qui Explique
Les réponses rapides aux quizz scientifiques font aussi gagner des points. Ces quizz permettent aussi de consolider le vocabulaire. Ils se concluent par des explications supplémentaires qui sont un élément de différenciation.
4. Un support numérique qui rend Autonome
Chaque recherche peut être faite en autonomie, sans ordre impose mais de manière collective.
Cela met à l’épreuve le sens de l’orientation. https://youtu.be/FTQB-a-N3IA

Temps 2 : Faire créer un parcours aux élèves dans leur établissement
C’est le temps qui permet d’apprendre des connaissances techniques liées à l’application en ligne et de réinvestir les connaissances naturalistes acquises lors des recherches locales. Cela favorise aussi et surtout l’engagement des jeunes dans la tâche à accomplir car ils savent qu’ils seront lus ou écoutés par leurs pairs.

Relation avec le thème de l’édition :

1. Prendre en compte les talents particuliers des élèves
http://www.intelligences-multiples.org/intelligences-multiples2/les-8-types-dintelligences/
• Apprendre en collaborant et utiliser l’intelligence collective ;
La mise en place d’équipes par affinité pour localiser les arbres et répondre collectivement permet à l’individu d’agir, de réagir et d’interagir. Cela amène les élèves à prendre conscience de la pluralité des points de vue et de les confronter afin de faire collectivement le bon choix. Les élèves mettent en œuvre et développent empathie, cooperation et tolérance.
• Mettre à profit sa créativité;
L’observation des feuilles d’arbres réelles, en trois dimensions, et leur confrontation avec des dessins en deux dimensions très simples mobilise l’intelligence visuo-spatiale. Certains membres d’une équipe arrivent mieux que d’autres à associer une représentation spatiale complexe à un simple dessin. Et, là encore, les débats au sein de l’équipe font émerger une réflexion des élèves sur le sens des mots employés pour décrire la forme des feuilles.
• Savoir expliquer aux autres des notions complexes;
L’utilisation d’une clé de détermination des espèces d’arbres fait réinvestir le vocabulaire botanique découvert via l’application puis permet de trouver le mot mystère grâce à un jeu de mots croisés. L’ intelligence naturaliste des élèves leur sert à discriminer, reconnaître et réinvestir leurs connaissances sur les végétaux.

2. Réinventer la transmission des savoirs à l’ère du numérique
Vivre un parcours en dehors de l’établissement en autonomie puis faire créer un parcours aux élèves dans leur établissement grâce à l’outil numérique est un moyen d’aider les jeunes à s’approprier des connaissances techniques et naturalistes.

Synthèse et apport du retour d’usage :

Étonnamment, cette sortie réalisée avec des élèves de plusieurs classe de Seconde ne participant pas à des voyages linguistiques a bien fonctionné, alors que la moitié d’entre eux m’était inconnus et que le thème « arbre » ne me semblait pas très porteur. J’ai pourtant été impressionnée par leur engagement à rechercher, discuter, découvrir, dans une bonne ambiance. Ils l’ont pris comme un jeu et chacun a pu se sentir valorisé grâce à la mise en œuvre de leurs intelligences et de leur estime de soi. Les élèves qui ont accepté de prêter leur voix sous la forme de podcasts enregistrés avec dictaphone se sont clairement investis et ont souvent recommencé plusieurs fois avant de me les partager avec plaisir et fierté. Ce sont des sentiments qui favorisent le bien être à l’école, tout comme la possibilité d’apprendre en jouant. L’idée du mot mystère grâce à un jeu de mots croisés en version papier a permis de relancer la motivation une fois que les équipes sont revenues au point de rencontre. En effet, deux boîtes pleines de bonbons et fermées par un cadenas ne pouvaient être ouvertes qu’en connaissant le nombre de lettres, consonnes et voyelles du mot mystère. Or cette grille comportait des mots scientifiques des deux parcours. Certaines équipes l’ont compris et se sont mis à coopérer pour obtenir plus rapidement le code assurant la récompense collective.

L’utilisation du numérique via les données téléchargées sur izi.TRAVEL libère l’enseignant qui joue ici plutôt un rôle de coach sportif au côté des joueurs. Nous sommes un peu ici dans une classe inversée sur le terrain, où les élèves vont chercher les informations utiles, préparées et mises en forme au préalable par l’équipe d’enseignants de SVT (APBG régionale de Lyon). Cela permet ensuite que les élèves deviennent les auteurs pour d’autres joueurs en utilisant leurs intelligences, naturaliste, collective et linguistique.

Plus d’infos sur : Coralie Ulysse & Perrine Douheret
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#16 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/ludovia-2019

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top