rechercheUniversité d'été

Digital learning : L’impact perçu de l’utilisation des outils de facilitation dans l’enseignement du management à distance. Le cas de Mural.

Accentuée par le contexte actuel de la pandémie internationale du COVID-19, la question de la pédagogie suscite de plus en plus d’engouement chez les universitaires et les politiques. Selon l’enquête réalisée par l’Association Internationale des Universités (IAU) auprès de cent neuf pays entre mars et avril 2020, deux tiers des universités ont adopté l’enseignement à distance. Les pratiques internationales s’orientent vers des enseignements asynchrones et hybrides en intégrant les outils numériques dans les formations.

Une étude de cas réalisée à distance avec production de contenu du MURAL.

 

La problématique liée à la mise en place d’un scénario collaboratif (assisté par ordinateur) dans l’enseignement à distance n’est pas nouvelle mais se pose avec d’autant plus d’acuité dans le contexte actuel. Il existe de nombreuses solutions techniques sur le marché : MURAL, MIRO ou encore KLAXOON. Les fonctionnalités peuvent différer d’une plateforme à l’autre mais l’objectif reste le même : permettre travail collaboratif à distance grâce aux outils de la facilitation visuelle.

Ces outils doivent permettre de mobiliser les étudiants dans le cadre d’un travail individuel ou collectif synchrone. Ils permettent de suivre l’évolution de leur travail et de fournir un support de discussion a posteriori. Le slogan de MURAL est d’ailleurs : « MURAL is a digital workspace for visual collaboration, where everyone can do their best work together. »

Ces outils de facilitations semblent aider l’engagement des apprenants en fournissant un support aux échanges et aux interactions. Ils ont été introduits récemment dans les pédagogies universitaires. Toutefois, leur contribution à l’engagement des apprenants semble plus assumé qu’étudié. Ainsi, nous nous appuyons sur l’expérience d’un enseignement en communication assuré en 2ème année de Master « Management de projet » au cours de l’hiver 2021. L’objectif est d’éclairer le rôle social des outils de facilitation vis-à-vis de l’engagement des apprenants. Notre problématique s’articule comme suit : comment les apprenants perçoivent-ils les outils de facilitation dans le cadre des enseignements à distance ?

Nous menons une étude exploratoire dans une Université en Hauts de France et interrogeons les expériences de 25 étudiants à l’issue d’une intervention construite autour d’un LMS WordPress (Learning Management System) pour le contenu des cours, de l’emploi d’une application de visioconférence (ZOOM) et d’un outil de facilitation (MURAL) pour l’animation des interactions au sein du groupe. Cette étude s’inscrit dans une démarche inductive et exploratoire. Les données principales sont issues d’entretiens fermés. Elles ont été triangulées par des entretiens ouverts filmés et par les observations du chercheur-enseignant (insider). L’analyse des données est réalisée par le chercheur qui a collecté les données et par un deuxième chercheur (outsider). L’analyse thématique combine une analyse manuelle et un tri plus systématique du contenu à l’aide du QSR NVivo12. Le modèle inductif de la perception des apprenants de la contribution des outils de facilitation met en lumière trois thèmes majeurs : l’engagement entre les apprenants, le rôle de la facilitation graphique et la relation empathique avec l’enseignant.

Références

APARICIO, M., BACAO, F. et OLIVEIRA, T. (2017), « Grit in the path to e-learning success », Computers in Human Behavior, 66, 388-399.

CAUDRON, F., GRECOS, M. & JEAFAR, I. (2018). « La formation des cadres des médias africains par le e-learning: Étude de cas d’un partenariat universitaire au niveau Master », @GRH, 1(1), 79-102.

CHANG, V. (2016), « Review and discussion : e-learning for academia and industry », International Journal of Information Management, 36, 476-485.

ENEAU, J. et SIMONIAN, S. (2011), « Un scénario collaboratif pour développer l’apprentissage d’adultes, en ligne et à distance », Recherche et formation, 68(3), 95-108.

GIOIA, D. A., CORLEY, K. G., & HAMILTON, A. L. (2013). Seeking qualitative rigor in inductive research: Notes on the Gioia methodology. Organizational Research Methods, 16(1), 15–31. https://doi.org/10.1177/1094428112452151

JANICH, N (2016), « Facilitator Withdrawal from Organizational Change Initiatives: A Review of Strategies and Guidelines. » Group Facilitation: A Research & Applications Journal, [s. l.], v. 13, p. 43–55.

LAMY, E. & LAPOULE, P. (2015), « La méthode des cas, instrument du rapprochement entre éducation et recherche en management », Management & Avenir, 5(5), 15-31.

VILLIOT-LECLERCQ, E. (2007), « Genèse, réception, orientation et explicitation des scénarios pédagogiques : Vers un modèle de conception des scénarios par contraintes », Distances et savoirs, 4(4), 507-526.

Note de positionnement scientifique


Plus d’info sur : Fabrice Caudron & Yosra Boughattas
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#18 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée.

Pour la 17ème édition du Colloque scientifique à Ludovia#18, 28 communications vous seront présentées sur le thème « Numériques & social ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût du colloque jusqu’au début de l’événement, lundi 23 août.

Fabrice Caudron et Yosra Boughattas présenteront « Dynamiques et enjeux sociaux dans un dispositif d’aide à la réussite universitaire hybridé confronté à une crise sanitaire généralisée » sur la session « Continuité pédagogique, enseignement à distance », mardi 24 août après-midi.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:recherche