rechercheSuisseUniversité de printemps

Colloque scientifique : Vivre et apprendre dans un monde num’éthique, à LUDOVIA#CH

Pour cette édition de LUDOVIA#CH 22, qui aura lieu du 11 au 13 avril 2022, les organisateurs souhaitent mettre en place une formule hybride, dans l’éventualité où les conditions sanitaires venaient à rendre possible une partie du colloque dans sa formule physique à Yverdon-les-Bains. Si cela n’était pas possible, ils proposeraient un colloque scientifique intégralement à distance.

Alors que le numérique prend de plus en plus de place dans notre quotidien, il devient essentiel de maîtriser et de comprendre le fonctionnement de ces nouveaux outils qui nous entourent. Face à la complexité technique et à la multiplicité des outils rencontrés quotidiennement, ceci implique la prise en compte de considérations éthiques par rapport à cette utilisation des outils numériques afin de devenir des citoyens avertis à l’ère numérique.

Vivre à l’ère des réseaux sociaux, des objets connectés, des voitures autonomes, ou des robots, nécessite ainsi l’adoption d’un certain nombre de comportements responsables et notamment chez les plus jeunes qui vont être très vite confrontés au partage d’informations personnelles et professionnelles en ligne et donc à une mise en public de la “vie privée”, avec tout ce que cela implique comme conséquences positives ou négatives (Hassani, 2019). En d’autres termes, il s’agit pour tout citoyen de comprendre que ses actes “virtuels” ont ou auront des répercussions “réelles” sur sa vie et sur celle des autres (Stassin, 2019).

C’est donc toute une éducation numérique liée au rapport à l’image, aux fausses nouvelles, et à l’information qui est souvent peu vérifiée, ou de manière incorrecte (Coiro, Coscarelli, Maykel et Forzani, 2015) que cela nécessite et qu’il s’agira, dans ce colloque scientifique, d’exposer et de questionner.

Plus qu’aux usages, il s’agira aussi de s’intéresser à la confiance accordée, et à accorder, à ces outils numériques (Domenicucci & Doueihi, 2017), y compris aux machines, tels que les robots que l’on retrouve de plus en plus dans notre quotidien et même dans les salles de classe dès le primaire (voir les multiples plans d’initiation à la science informatique en Suisse, en France, au Québec, etc.). Robots physiques, robots virtuels aussi, qui collectent des données, pour certaines anodines, pour d’autres moins.

Cette prise en considération éthique des usages du numérique, s’étend jusqu’à la sphère scientifique. Les recherches sur l’utilisation du numérique en contexte scolaire soulèvent des questions éthiques qui sont encore peu référencées (Tamburri, 2020) dans les travaux de recherche.

Or les recherches sont soumises à des réglementations pour la protection des données personnelles récoltées lors des différentes phases du projet telles que la mise en œuvre d’expérimentations en conditions écologiques, avec des classes, avec les utilisateurs finaux…

En Europe, ces données sont encadrées par le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en protégeant “les libertés et droits fondamentaux des personnes physiques et en particulier leur droit à la protection des données à caractère personnel” (art.1) (CNIL, 2020). En Suisse, on se réfère aux lois cantonales selon le lieu et l’institution dans laquelle on récolte les données.

Qu’il s’agisse du RGPD ou bien des lois cantonales suisses, le principe de la protection des données existe depuis la conception d’artéfact numérique jusqu’à son utilisation, (“ Privacy by Design”, Cavoukian, 2020) .

Dans une recherche récente de Prior et al. (2021), les auteurs recensent la manière dont la question de l’éthique est abordée dans des travaux francophones sur les environnements informatiques pour l’apprentissage humain de ces dix dernières années. Ils révèlent notamment la place récurrente de la question de l’éthique dans l’ensemble du processus de recherche, cependant il semblerait qu’il n’y ait pas de consensus sur la définition même de l’éthique, ni même d’outils qui permettraient aux chercheurs d’être accompagnés pour traiter ces questions.

Enfin, et puisque parler d’éthique numérique amène à poser la question de la durabilité et de la pertinence de nos actes aujourd’hui sur la toile, on en vient à se poser la question de la sobriété numérique (Bordage, 2019) et de la valeur à lui accorder dans toute formation à l’éducation numérique (Marquet, Combaz, Berthoud, 2019).

Toutes les recherches interrogeant ces multiples impacts du numérique sur nos vies et sur la mise en place d’activités d’éducation dédiées sont pertinentes et attendues lors de cet évènement LUDOVIA#CH 22, et en particulier celles concernant la protection des données des utilisateurs, qu’ils soient mineurs ou majeurs.

 

Les communications abordées pourront tout aussi bien présenter des recherches en cours que des initiatives innovantes d’éducation numérique prenant en compte les différentes dimensions évoquées ci-dessus. Aussi, en lien avec la crise sanitaire majeure que nous traversons depuis début 2020, et notamment la fermeture des écoles dans de nombreux pays en 2020, nous invitons les auteurs à faire le lien avec cette période qui fut un accélérateur de l’adaptation des enseignants à l’enseignement à distance.

Plus précisément, les questions qui pourront être abordées concernent (liste non exhaustive):

  • les expérimentations concernant l’éducation numérique
  • les recherches sur la place des réseaux sociaux en éducation
  • la place des réseaux sociaux dans l’enseignement mais aussi dans le quotidien des élèves
  • l’impact des outils numériques sur les relations sociales des élèves
  • l’analyse des relations hommes-machines et leur impact sur notre quotidien
  • la question du numérique durable
  • l’éthique dans le processus de recherche scientifique

Il est également possible de soumettre des contributions qui s’inscrivent dans la thématique générale du colloque sur les sujets suivants :

  • Enseignement de l’informatique
  • Enseignement de la pensée informatique
  • Intégration du numérique en classe
  • Le numérique et différenciation pédagogique
  • Littératie numérique
  • Éducation aux médias et à l’information
  • Réseaux Sociaux
  • Prévention et formation aux risques liés au numérique
  • Datafication et learning analytics
  • Créativité et leadership
  • Apprentissage par le jeu et ludicisation
  • Usages du numérique et intégration des élèves à besoins particuliers
  • Stratégies et politiques institutionnelles
  • Référentiels de compétences et curriculums
  • Diffusion, durabilité des ressources et des pratiques scolaires
  • Formation des enseignants
  • Ecoles déconnectées

CALENDRIER

Délai pour soumettre une proposition : 15 décembre 2021
Réponse des experts : 28 janvier 2021
Publication du programme du colloque scientifique : 1er mars 2021
Contacts
: Julien Bugmann et Catherine Bonnat

RÉFÉRENCES

Bordage, F. (2019). Sobriété numérique : Les clés pour agir. Paris : Buchet/Chastel.

Cavoukian, A. (2020). Understanding How to Implement Privacy by Design, One Step at a Time. IEEE Consumer Electronics Magazine, 9(2), 78-82.

CNIL. (2020). RGPD : de quoi parle-t-on ? https://www.cnil.fr/fr/rgpd-de-quoi-parle-t-on, last accessed 2020/12/16.

Coiro, J., Coscarelli, C., Maykel, C., & Forzani, E. (2015). Investigating criteria that seventh graders use to evaluate the quality of online information. Journal of Adolescent & Adult Literacy, 59(3), 287-297.

Domenicucci, J., & Doueihi, M. (2017). La confiance à l’ère numérique. Paris: Éditions Berger- Levrault et Éditions Rue d’Ulm.

Hassani, N. (2019). Le paradoxe de la protection des données personnelles à l’heure de la libre circulation des informations. Quel cadre éthique offre le RGPD aux data scientists?. Terminal. Technologie de l’information, culture & société, (124).

Marquet K., Combaz J., Berthoud F. (2019). Introduction aux impacts environnementaux du numérique. 1024, bulletin de la Société Informatique de France, pp.85-97.

Prior, E., Jaouadi, M., Mandran, N., & Sanchez, E. (2021, June). Faciliter l’intégration des critères RGPD et éthique lors de la co-conception des jeux épistémiques numériques. In 10e Conférence sur les Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain (pp. 366- 371).

Stassin, B. (2019). Le cyberharcèlement à l’école : état des lieux et perspectives éducatives.

Médiations Et médiatisations, (2), 218-226. https://doi.org/10.52358/mm.vi2.73

Tamburri, D. A. (2020). Design principles for the General Data Protection Regulation (GDPR): A formal concept analysis and its evaluation. Information Systems, 91, 101469.


Site de l’édition 2022 : ludovia.ch

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
2
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:recherche