Retours d'usagesUniversité d'été

La grainothèque numérique : une piste pour concilier écologie et numérique ?

Comment concilier les transitions écologique et numérique, qui semblent a priori antinomiques ? L’idée de cet atelier est issue d’une réflexion déjà menée lors de l’édition de Ludovia Polynésie consacrée aux Transitions en février 2020. Le pecha kucha est en ligne ici.

Nous avons poursuivi cette réflexion au sein du groupe EDD de Réseau Canopé Normandie, et du parcours créé par ce groupe :

Projet de développement durable en classe : être acteur pour mieux comprendre 

L’idée de cette séquence autour de la « grainothèque numérique » est de sensibiliser dans un premier temps les élèves à la pollution numérique, et à son poids sur l’environnement. Il est cependant quasiment impossible de se passer du numérique aujourd’hui, et nous proposons ici de le voir comme une opportunité pour protéger la biodiversité locale. L’idée est donc de partir des grainothèques physiques : la graine est un commun à partager, échanger. De nombreuses bibliothèques et CDI proposent cet espace dans leurs tiers lieux au niveau local. Nous proposons ici de permettre aux élèves d’indexer (décrire, géolocaliser…) les graines et la biodiversité locale sur une plateforme numérique ouverte afin d’ouvrir cet échange à un niveau plus global. Ce projet permet également de les initier à un projet de sciences participatives via le numérique.

Apport du numérique :

Cet atelier est centré sur la question du numérique : son poids en terme de pollution mais également ses opportunités en termes de sciences participatives.

Afin de documenter la plateforme, les élèves vont utiliser des tablettes pour prendre en photo les graines / les plantes et alimenter la plateforme.

Les élèves effectuent des recherches afin de pouvoir décrire précisément la biodiversité trouvée. Ils sont sensibilisés à la nécessité d’utiliser des ressources libres de droit pour compléter les informations sur la grainothèque numérique.

Les élèves découvrent et utilisent une plateforme libre créée par l’atelier des chercheurs et permet de « documenter et créer des récits à partir d’activités pratiques, do•doc (prononcer doudoc) est un outil libre et modulaire, qui permet de capturer des médias (photos, vidéos, sons et stop-motion), de les éditer, de les mettre en page et de les publier ».

Relation avec le thème de l’édition :

Cette séquence pédagogique s’inscrit dans une réflexion amorcée depuis ludovia polynésie en 2020 sur la problématique des transitions écologiques et numériques. Réflexion autour de la nécessité de sobriété numérique face à la pollution et à l’impact du numérique (tant en termes de matériel, que d’infrastructures et d’usages) sur l’environnement. Ce projet de grainothèque numérique est pensé comme un usage éthique du numérique.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Cette séquence va être testée va être testée avec une classe de 6eme de la métropole de Rouen en juin 2022. Il s’agit d’un projet en partenariat entre la professeure documentaliste, la professeure de SVT et l’atelier Canopé de Rouen. 3 séances sont prévues :

  • Séance 1 : Le poids écologique du numérique

Objectifs :

– Découvrir la pollution numérique, des exemples précis et de solutions pour réduire cet impact (sobriété numérique notamment)
– Découvrir le projet de grainothèque numérique avec l’enseignante de SVT et la professeure documentaliste
– Les élèves doivent amener des graines / des plantes / des photos d’arbres pour la séance suivante (sortie prévue en SVT)

  • Séance 2 : Constituer la grainothèque numérique 

Objectifs :

– Découvrir la notion de sciences participatives
– Découvrir la plateforme libre dodoc créée par l’atelier des chercheurs
– Documenter une graine / une plante (recherches d’information et alimentation de la grainothèque numérique)

  • Séance 3 : Constituer la grainothèque numérique 

Objectifs :

Documenter la biodiversité locale à travers quelques exemples de graines et de plantes

  • Bilan du projet

NB : les élèves peuvent venir en libre au CDI pour alimenter la grainothèque numérique entre 2 séances.

Des prolongements sont envisagés avec les enseignantes en 2022-2023 afin d’approfondir et diversifier ce projet.


À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 19ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Éthique et Sobriété numérique en éducation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 22 août.

Marie-Astrid Médevielle et Sandrine Metterie présenteront l’atelier explorcamp « La grainothèque numérique : une piste pour concilier écologie et numérique ? » sur la session II « L’ACCÈS AUX RESSOURCES ET AUX CONTENUS PÉDAGOGIQUES DANS UN ENVIRONNEMENT ÉTHIQUE ET NUMÉRIQUE  » mardi 23 août matin.

Retrouvez tous les articles sur Ludovia#19 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée.

Plus d’infos : www.ludovia.fr

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d’articles:Retours d'usages