POINT DE VUE

20 ans pour relever le défi de l’enseignement à distance… Vaut mieux tard que jamais !

La communauté LUDOVIA de par le monde (SUISSE, BELGIQUE, CANADA, FRANCE, …) propose, en cette période de confinement, un événement inédit sur une semaine et totalement en ligne qui se déroulera du 27 au 30 avril prochain. Chercheurs, enseignants, et éditeurs auront l’occasion d’exposer leurs premières expériences et leur premiers retours sur cette période inédite qui touche le monde de l’éducation et notamment l’ensemble de la communauté éducative francophone au niveau mondial.

Une quarantaine d’ateliers-défis, des Pitchs, des conférences et tables rondes, des Barcamps, du « Off » et même des pauses café rythmeront les 4 jours « en ligne » de cette première édition des LUDOVIALES.

 

Thouraya DAOUAS  (SUISSE) présentera « 20 ans pour relever le défi de l’enseignement à distance… Vaut mieux tard que jamais ! « .

 

Problématique pédagogique :

De manière générale, nous sommes confrontés au cours de notre parcours à des changements. Ils peuvent parfois être obligatoires, mais la plupart du temps le fait de suivre le changement reste une décision et un choix personnel à prendre. L’enseignement, au cours de son parcours, a eu plusieurs évolutions. Les acteurs de l’enseignement ; enseignant(e)s, étudiant(e)s, directeurs(rices), etc. ont dû affronter des possibilités de changements énormes durant les deux dernières décennies. C’est des changements qui impliquent fortement l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, mais surtout, qui impliquent les niveaux culturel, relationnel et émotionnel de l’être humain.

Si le changement a été toujours qualifié de difficile, que dirait-on de ce dernier qui parait bien plus complexe car il traite avec l’esprit et la mentalité de l’humain.

L’enseignement a commencé à voir du changement numérique en l’an 2000, c’est à cette date que l’on a commencé à parler du « eLearning », le premier terme employé. La pédagogie a été le centre d’intérêt et toutes les recherches effectuées étudiaient la meilleure utilisation des TIC, comme outils, pour une amélioration de la pédagogie.

Ces recherches qui avaient besoin d’être appliquées ont rencontré surtout une réticence de la part des enseignants en premier, pour diverses raisons. Les années passent et voilà que 20 ans après, tout le monde s’y met. C’est donc confirmé que l’on agit seulement lorsqu’on est obligé.

Quant aux étudiant(e)s, ils ont toujours suivi le mode d’enseignement « imposé » par leur institution ou enseignant(e)s. Ils n’ont pas eu au cours de ces années beaucoup de difficulté à s’adapter aux changements. Les seuls freins qui auraient existaient étaient d’ordre matériel.

 

Apport du numérique :

L’évolution de l’enseignement et la pédagogie a été marquée par le numérique et ceci à travers plusieurs étapes durant des années :

  • Etape 1 : L’utilisation de la messagerie électronique pour l’envoi des cours sous forme de documents numérisés aux étudiant(e)s.
  • Etape 2 : Apparition d’espaces de partage de ressources (CMS pour Content Management System) très limités en fonctionnalités, pour partager avec les étudiant(e)s un espace avec accès, leur permettant de retrouver les documents numérisés du cours.
  • Etape 3 : Apparition de plateformes d’enseignement à distance (LMS pour Learning Management System) contenant plus de fonctionnalités, permettant de transposer la classe physique en une classe virtuelle. Ces plateformes ont-elles-mêmes eu des évolutions pour intégrer de plus en plus d’outils et de fonctionnalités afin de s’approcher le plus possible de la classe physique tout en profitant des avantages du numérique.
  • Etape 4 : Apparition de nombreuses applications mobiles, de logiciels et d’outils en ligne et collaboratifs, à utiliser dépendamment de chaque contexte dans l’enseignement.

Toutes ces évolutions, impliquant l’utilisation du numérique, ont des avantages et des inconvénients. Ce qui est tout à fait légitime. Notre rôle à nous est de savoir profiter des avantages du numérique en étudiants les inconvénients comme occasion d’améliorations possibles.

 

Relation avec le thème de l’édition :

Nous sommes à présent après 20 ans du début de l’évolution de l’enseignement avec le numérique. Juste avant le confinement, le constat est presque identique à celui des 20 années précédentes. Pourtant, plusieurs tentatives ont été faites pour instaurer cette culture numérique dans l’enseignement. Nous avons vécu des situations un peu similaires durant 2009-2010 avec la Grippe A (H1N1), mais ce n’était pas avec cette ampleur et cette « violence », qui ont obligé les pays à des confinements de manière totale et durant plusieurs semaines.

Suite à ce confinement, tous les établissements sont fermés et nous ignorons combien de temps cela va durer.

Est venue alors surgir et d’une manière rapide et surtout obligatoire, l’unique et la plus efficace des solutions, qui est celle de l’enseignement à distance. Ainsi, les idées ont commencé à sortir et les projets institutionnels ont commencé à être mis en œuvre, et ceci dans un temps record.

 

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Pendant quelques semaines, il y a eu un déménagement massif des classes sur le Net. Ce que l’on peut constater est que du côté des étudiants il n’y a pas eu de grandes difficultés. C’est une génération qui a baigné dans le numérique, le passage en ligne ne constitue pas un problème pour ces étudiant(e)s. Par contre, les enseignant(e)s sont en train de vivre une révolution sur le plan pédagogique, culturel et usuel. Ceci dit, la loi de la vie fait que : « Si on goute au changement, on ne peut/veut plus revenir aux anciennes habitudes ». Je pense même que d’ici quelques semaines encore, plusieurs oublieront leurs anciennes méthodes. Donc 20 ans peuvent paraitre un chiffre élevé, sauf que pour changer les mentalités et les habitudes, il en faut beaucoup. Vaut mieux tard que jamais !

 

 

En savoir plus sur Thouraya DAOUAS 

Docteur ès Sciences en Informatique de l’Université Suisse de Neuchâtel, cela fait plus d’une vingtaine d’années que je suis enseignante à l’Université de Carthage. Après 3 années de mon Doctorat, j’ai fait un Master, parmi les premiers qui a traité l’utilisation des TIC dans l’enseignement et la pédagogie ainsi que l’apprentissage en ligne. Ce Master m’a ouvert la porte vers le domaine du eLearning en général. Depuis, mes enseignements ne se font plus en mode traditionnel, d’une part et j’ai orienté mes recherches sur les Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain et les Systèmes intelligents, d’autre part.

J’ai participé dans plusieurs projets de recherches scientifiques an collaboration avec des Universités Européennes, financés soit par l’AUF soit par l’AECID. Tous, dans le domaine du numérique dans l’apprentissage ou le Digital Learning. J’ai aussi beaucoup travaillé avec l’Université Virtuelle de Tunis dans le cadre de formations assurées sur Moodle, la coordination de programmes pédagogiques en TIC, l’évaluation de cours en ligne ou encore le suivi de projets numériques.

J’ai été plusieurs années Responsable Numérique dans mon institution, d’une manière bénévole, durant lesquelles j’ai fait beaucoup de réalisations et introduit le digital dans les enseignements et aussi les opérations administratives. Je me suis occupée d’une certification en informatique et internet en tant que correspondante C2i, où tout le cours ainsi que l’examen de certification national se déroulent sur un espace sur Moodle.

Toujours concernant les responsabilités que j’ai eues, j’ai été nommée Directrice des études durant presque deux années et j’étais Présidente de l’Association de Promotion de la Recherche et de l’Enseignement Virtuel.

J’ai des publications dans des revues et conférences internationales en langues Anglaise, Française et Espagnole.

Web : https://eduportfolio.org/63203/
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/daouasthouraya/

 

Voir le programme des ludoviales => ludoviales.com

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top